Tragédie ferroviaire au Lac Mégantic au Québec - 5 Juillet 2013

Une catastrophe ferroviaire a dévasté le centre-ville de Lac-Mégantic, en Estrie, où un train sans conducteur transportant des produits pétroliers est sorti de ses rails dans la nuit de vendredi à samedi, entraînant une série d'explosions et un immense incendie.

Le conducteur étant descendu pour aller dormir à l'hôtel. Puis, sans pilote à bord, le train s'est mis à avancer, entraîné par la gravité.

« Pour une raison que nous ignorons, les freins ont été désactivés », a ajouté Christophe Journet, porte-parole de Montreal, Maine and Atlantic Railway.

Le train fantôme a gagné en vitesse, puis est entré dans le centre-ville de Lac-Mégantic vers 1 h 15. Près de la rue Cartier, plusieurs wagons ont explosé, créant un immense incendie. 


Quand il se battait contre la construction de l'Ultratrain en 1995, l'ancien maire de Lévis Denis Guay avait prédit qu'une catastrophe comme celle de Lac-Mégantic se produirait en raison du transport du pétrole par train. Aujourd'hui, force est d'admettre qu'il avait raison.

«Ce qui est arrivé, je l'avais pas prévu pour Lac-Mégantic précisément, mais j'avais prédit que ça arriverait un jour et qu'on tuerait beaucoup de monde», a lancé l'ancien maire, qui a dirigé Lévis entre 1994 et 1998, lors d'un entretien téléphonique avec Le Soleil.

«Je peux-tu vous prédire quelque chose?» a-t-il ajouté. «Il va y en avoir un autre drame comme celui de Lac-Mégantic. La seule chose qu'on ne sait pas, c'est la date et où. Les trains qui transportent du pétrole passent en plein coeur de nombreuses communautés.»

Source : http://www.youtube.com/watch?v=ZKshl4NyrCg&feature=player_embedded

M. Guay avait milité publiquement contre l'érection de l'Ultratrain, qui devait acheminer du pétrole traité de Lévis vers Montréal, car il craignait qu'un déraillement puisse éventuellement tuer des résidents qui habitent en bordure de la voie ferrée. Il se rappelle qu'il s'était rapidement retrouvé seul dans son coin avec ses griefs, car de nombreux résidents de Lévis travaillaient à la raffinerie ou occupaient un emploi indirect généré par l'activité économique de cette même raffinerie. Même des membres de sa propre équipe lui avaient demandé de calmer ses sorties publiques contre l'Ultratrain, se souvient-il.

«Les conseillers municipaux étaient un peu froids quand ils ont vu que la population n'était pas de mon côté.»

Déraillement

L'Ultratrain a bel et bien déraillé à quelques reprises après sa mise en fonction, en 1996. En 1999, deux personnes étaient mortes à la suite d'un accident ferroviaire impliquant l'Ultratrain, et environ 2,7 millions de litres d'hydrocarbures s'étaient répandus et s'étaient embrasés.

M. Guay espère de tout coeur que la catastrophe de Lac-Mégantic incitera les politiciens fédéraux à interdire le plus rapidement possible le transport du pétrole par train et à permettre la construction d'oléoducs, qui sont plus sécuritaires.

L'Ultratrain a été mis au rencart depuis que le pipeline entre Lévis et Montréal est opérationnel, en janvier dernier. Mais maintenant, Énergie Valero compte acheminer à Lévis entre 1500 et 2100 wagons de pétrole par mois provenant du Dakota du Nord, d'ici à la fin de l'été.

«Pourquoi le premier ministre [Harper] n'arrête pas ça [le transport du pétrole par train]? Ça se transporte autrement.»

Il est bien sûr contre le nouveau projet de la raffinerie.

«Je vais le dire comme je pense, parce que je ne suis plus en politique. Crisse! pourquoi on laisse faire ça! Pensez-vous qu'il n'y aura pas un accident avec ça un jour? Il va y en avoir un accident. La seule chose que je peux pas vous dire, c'est où et la date.»

Source : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201307/12/01-4670396-lac-megantic-la-tragique-premonition-du-maire-de-levis.php

incendie Québec Mégantic Lac ferroviaire Tragédie


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site