Molécules toxiques : quels produits du quotidien sont concernés ? Août 2013

Les plupart des produits du quotidien ne présentent pas la liste complète de leurs composants. Beaucoup contiennent des molécules toxiques pour l'homme. Tour d'horizon des produits concernés

"Faites la chasse aux parabens, triclosan, phénoxyéthanol car on ignore les effets à long terme", préconise le magazine "60 millions de consommateurs" de l'Institut national de la consommation. Après plusieurs études, la revue dresse la liste des produits du quotidien les plus nocifs, dans le but de mettre en garde ses consommateurs. Bien que les produits d'hygiène et de beauté soient soumis à une règlementation de transparence stricte, la plupart des fabricants de produits de droguerie n'affichent pas la liste complète de leur composition.

L'INC souligne ainsi qu'un nettoyant ménager "peut n'afficher qu'une proportion d'agents de surface et quelques parfums, rien de plus". Pour les cosmétiques et les produits de droguerie, l'institut souligne quatre agents à éviter. Rayon alimentation, il met également en garde contre quatre grandes molécules dangereuses pour l'homme.

Paraben, triclosan : les produits à éviter

On distingue quatre sortes de molécules nocives présentes dans certains cosmétiques : les parabens, le triclosan, le phénoxyéthanol et le méthylisothiazolinone (MIT). Les parabens sont soupçonnés de "modifier le fonctionnement normal du système hormonal". S'il est difficile de les éviter, certaines formes de parabens sont à proscrire : les butyl et propyl-parabens. A titre d'exemple, l'INC cite la crème épilation corps Roll-On de Nair, la cire pour les cheveux Schwarzkopt, la crème pour le corps Dove ou encore le fond de teint fondant de l'Oréal Paris.

Pour ce qui est du triclosan, cet agent antibactérien pourrait favoriser la résistance aux antibiotiques et pourrait agir sur la contraction musculaire. On en trouve dans la mousse à raser apaisante Eau Thermale Avène, le dentifrice total blancheur Colgate, le dentifrice soin gencives Sanogyl ou encore la mousse de rasage anti-irritations de Cible.

Phénoxyéthanol et méthylisothiazolinone

L'étude proscrit notamment le phénoxyéthanol, un conservateur dont les effets ont été remarqués chez les animaux. Bien que rien n'ait été conclu chez l'homme, il pourrait nuire à la reproduction et au développement. De nombreux produits pour bébés en contiennent, comme les lingettes baby Soft & Cream de Nivea, les lingettes sensitive de Pampers, ou encore les lingettes petites fesses de Disney Carrefour Kids.

Enfin, l'Institut met en garde contre la molécule la plus présente dans les produits du quotidien : le méthylisothiazolinone, ou MIT. Utilisé comme conservateur, il est a l'origine de plusieurs allergies, comme l'eczéma. Les chercheurs précisent que "quand on est allergique au MIT, c'est pour la vie". Plusieurs dérivés de cette molécules sont potentiellement dangereuses. Parmi les produits qui contiennent du MIT, on trouve le démaquillant pour les yeux Nivea, la crème main réparatrice du Petit Marseillais, le liquide vaisselle peaux sensibles Carrefour, d'adoucissant fraîcheur alpine de Carrefour, le nettoyant ménager multi-surface Ajax ou encore le gel douche nourrissant Dove.

Côté alimentation : les colorants et antioxydants dangereux

Difficile d'examiner chaque étiquette dans le rayon alimentation. Mais pour faciliter la tâche des consommateurs, l'institut a dressé la liste des aliments à proscrire. Les molécules dangereuses ? Le caramel E150D, classé potentiellement cancérogène, et présent dans le vinaigre balsamique Maille, le Pepsi, le Coca-Cola, les bonbons têtes brûlées de Verquin confiseur, les carambars mix minis...
Seconde molécule dangereuse : le sulfite de sodium, soupçonné de déclencher des maux de tête, des démangeaisons, des difficultés respiratoires... Il est présent dans la moutarde de Dijon de Bouton d'Or, dans les gnocchi à poêler de Panzani, dans les tuc de Lu, dans le cidre breton brut de Loïc Raison.

Prescription de l'INC : "bannir les colorants azoïques". Soupçonnés d'être potentiellement cancérogènes et allergisants, ils sont présents dans de nombreuses boissons : Mister Cocktail, punch planteur de Lagoa, Apéritif sans alcool Ricard, boisson gazeuse goût fraise Mirinda...

Enfin, l'antioxydant BHA présent en particulier dans les chewing-gum, les soupes et les purées, est classé potentiellement cancérogène. Les tablettes Hollywood Chewing-gum, les Freedent clear, les Mentos white, mais aussi les rice krispies de Kellogs, les barres croustillantes Special K...

 Source : http://www.linternaute.com/actualite/societe-france/molecules-toxiques-quels-produits-du-quotidien-concernes-0813.shtml

phénoxyéthanol triclosan Paraben produit toxique Molécule


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×