Les diamants du pôle

À un jet de caillou du Cercle Polaire, des engins gigantesques, dont les roues font deux ou trois fois la taille d’un homme, creusent la Kimberlite : une lave noire témoignant que des volcans ont percé la croûte terrestre il y a 53 millions d’années.

Aussi insensé que ça paraisse, ces excavatrices, ces bulldozers, ces camions géants déblaient des millions de tonnes de lave et de roche pour exhumer des diamants dont les plus gros ne font que quelques dizaines de grammes.

S’il y a aujourd’hui des mines de diamants dans le Grand Nord Canadien c’est parce qu’une poignée de prospecteurs fous d’aventures, ivres de grands espaces, courageux jusqu’à la témérité, se sont livrés à une traque quasi policière pour relever des indices et remonter la piste du diamant.

Cette traque continue aujourd’hui et les prospecteurs solitaires arpentent inlassablement les immensités glacées de l’Arctique. Leur quête est celle de grands rêveurs romantiques beaucoup plus qu’une soif de richesse matérielle.

Joueurs impénitents, c’est leur vie qu’ils misent à chaque expédition, ils sont les dignes héritiers des aventuriers légendaires du Grand Nord évoqués par Curwood ou Fenimore Cooper.

Source : http://nemesistv.info/video/AOM1HH92NGG7/les-diamants-du-pole

Au moins le réchauffement climatique aux pôles fait des prospecteurs heureux (bienheureuse coïncidence...)

exploitation diamant pôle


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site