Les banques rackettent les clients en difficulté - Juillet 2013

"Notre banque nous a facturé 1.940 euros de frais en 2012, dont 840 euros de frais d'intervention pour nos découverts, explique à MYTF1News Soline, mère de trois enfants, au chômage et habitante d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône.

Il y a aussi des frais d'envoi de lettres et d'autorisation de découvert". Cela représente 10% de nos revenus par an".

Tout a basculé en 2010, lorsque son conjoint, client au CIC depuis 2003, a perdu son emploi : "La banque nous a retiré notre autorisation de découvert de 500 euros du jour au lendemain".  

Soline a donc décidé d'entamer les démarches pour contester le montant de ces commissions.

"J'ai envoyé une lettre il y a 15 jours. Ma banque est d'accord pour enclencher la procédure, mais je dois fournir tous mes relevés depuis 2003.

Par chance, je les ai tous !", dit-elle, soulagée.  

Source : http://lci.tf1.fr/economie/consommation/decouverts-bancaires-notre-banque-nous-a-facture-1-940-euros-8132809.html

Selon une étude, 2/3 des Français sont à découvert une fois par an. Si certaines banques sont conciliantes avec leurs clients, d'autres n'hésitent pas à facturer des frais très importants. Et la note peut être salée. Témoignages.

Deux tiers des Français ont leurs comptes dans le rouge une fois par an. C'est ce que relève une étude du comparateur en ligne de frais bancaires, Panorabanques.com révélée lundi par RTL et Le Parisien. 65% des personnes interrogées affirment être en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par an tandis que 28 % affirment être dans le rouge tous les mois. Ces dépassements génèrent des frais supplémentaires parfois considérables. Facturés 8 euros en moyenne, ils peuvent monter à 459 euros par mois, selon la Banque de France.

A lire aussi : Banques : seul un Français sur trois n'est jamais à découvert

"Notre banque nous a facturé 1.940 euros de frais en 2012, dont 840 euros de frais d'intervention pour nos découverts, explique à MYTF1News Soline, mère de trois enfants, au chômage et habitante d'Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Il y a aussi des frais d'envoi de lettres et d'autorisation de découvert". Cela représente 10% de nos revenus par an". Tout a basculé en 2010, lorsque son conjoint, client au CIC depuis 2003, a perdu son emploi : "La banque nous a retiré notre autorisation de découvert de 500 euros du jour au lendemain".  Soline a donc décidé d'entamer les démarches pour contester le montant de ces commissions. "J'ai envoyé une lettre il y a 15 jours. Ma banque est d'accord pour enclencher la procédure, mais je dois fournir tous mes relevés depuis 2003. Par chance, je les ai tous !", dit-elle, soulagée.  

"Des courriers qui tombent, des menaces"

Hubert fait, lui aussi, partie des Français qui vivent  à découvert. A 64 ans, il touche une retraite de 1.250 euros. Les fins de mois sont souvent difficiles. "Tous les deux ou trois mois je me retrouve dans le rouge, ce qui fait monter mes frais bancaires à 1.800 euros par an, indique à MYTF1News cet habitant du Morbihan, client à la Banque Populaire. Ce montant comprend des frais d'autorisation de découverts, des frais de commissions lorsque je dépasse mon découvert autorisé, tous les deux ou trois mois, et les frais courants de gestion de mon compte". "Tant que je ne dépasse pas mon découvert autorisé de 1.500 euros, mon banquier ne dit rien, il joue le jeu car je suis un client intéressant pour lui", concède Hubert. Dès qu'il est dans le rouge, son banquier l'appelle pour le prévenir. Mais " pas moyen de négocier".   

Le tarif moyen d'une commission pour découvert était, en 2012, de 8,23 euros, le prélèvement pouvant aller jusqu'à 12 euros par acte. Selon les réseaux bancaires, les frais et les pratiques sont donc variables, comme a pu le constater Abdoulaye Dongue, client dans deux banques. Il a eu quelques soucis financiers et a un découvert à la Banque Populaire de près de 500 euros depuis bientôt trois mois. "Pourtant je n'ai pas du tout de menaces, ni frais bancaires bizarrement", s'étonne-t-il. Sa situation est différente à la BNP Paribas : "C'est juste horrible car dès que je dépasse les 15 jours de découvert, ce sont des courriers qui tombent, des menaces... Et dire que chaque courrier que je reçois me coûte 26 euros allez comprendre quelque chose".

"J'ai pu rembourser un découvert de 300 euros en 4 mois"

Pour certains clients, les banques semblent pourtant compréhensives. "Je suis jeune et à la recherche d'un emploi, du coup ma banque est plutôt sympa", a expliqué à MYTF1News, Audrey, une internaute. J'ai pu rembourser un découvert de 300 euros en 4 mois. Ils m'ont même retiré un peu de frais pour m'aider et m'ont dit de ne pas hésiter à les prévenir si j'avais des périodes compliquées".

L'Assemblée devrait voter jeudi le principe d'un double plafonnement des frais de commissions. Les montants seront fixés par décret gouvernemental. Et, selon les informations du Parisien, Bercy vient de trancher : le plafond sera de 8 euros par opération, dans une limite de 80 euros par mois, et de 4 euros pour les plus démunis, dans une limite de 20 euros mensuels. En d'autres termes, les clients des banques ne paieront jamais plus que ces sommes pour un découvert.

difficulté client racket bankster banques


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×