Le président syrien Bachar Assad satisfait de l’accord conclu entre Moscou et Washington sur les armes chimiques - Sept 2013

Le quotidien libanais Al Akhbar a révélé dans son édition de jeudi, que le président syrien Bachar Assad semblait très satisfait de l’accord conclu entre Moscou et Washington sur les armes chimiques.bachar2

 

 

 

 

« Nous possédons un miller de tonnes d’armes chimique qui constitue un véritable fardeau pour nous. Leur destruction nécessite beaucoup d’argent, prendra plusieurs années et pose un bon nombre de problèmes au niveau écologique. Qu’ils (les Occidentaux) viennent les prendre », a dit M.Assad à ses visiteurs cités par AlAkhbar.

Et d’ajouter: « l’arsenal chimique n’est pas leur objectif. Ils veulent changer l’équilibre de force et protéger « Israël ». Nous avons renversé la table et jeter la balle dans leur camp. Ils ont alors été embarrassés devant l’opinion publique américaine et européenne, même au sein de l’administration américaine ».

M.Assad rappelle que « ce genre d’armes dissuasif a été fabriqué dans les années 80 pour contrer l’arme nucléaire israélienne. Actuellement, cet armement n’est plus dissuasif. Nous possédons aujourd’hui des armes beaucoup plus importantes et sophistiquées capables d’aveugler Israël en un instant. »

 Les forces russes combattront sur le sol syrien

Le président syrien a en outre fait état d’un « niveau sans précédent » de coopération et de coordination entre Damas et Moscou. « La Russie s’est engagée à intervenir avec force en cas de guerre contre la Syrie (…) Les forces russes se déploieront sur le sol syrien pour combattre à nos côtés », a-t-il révélé.

 Sayed Nasrallah est le maitre des fidèles

S’agissant de l’Iran et du Hezbollah, M.Assad s’est dit confiant du front de la résistance. Et d’ajouter : « je suis rassuré que le maitre des fidèles (en allusion à Sayed Nasrallah) est capable de contenir les répercussions de toute agression contre la Syrie… ».

« Israël n’est plus comme avant. Vu sa faiblesse, cette entité combat à travers ses alliés. Il essaie de pousser les Etats-Unis vers une guerre dans la région, et use des membres de « l’islam américain », des groupes de takfiris, pour nous combattre. Ces gens là, sont dans cette période les ennemis directs de la Syrie».

 L’Arabie a franchi et transgressé tous les tabous

Le président syrien n’a pas du tout confiance dans les autorités saoudiennes qui ont « transgressé tous les tabous » et ne « s’attend pas à quelque chose de positif de sa part ».

Europe

M.Assad a en outre révélé que les délégations européennes, dont certaines liés à des centrales de renseignements, se bousculent en Syrie dans une tentative de reprendre contact avec Damas. (AlAkhbar et AlManar)

Source : http://www.chaos-controle.com/archives/2013/09/27/28100156.html

Syrie arme chimique Accord Moscou Assad Bachar


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site