La diplomate française qui avait frappé un soldat de Tsahal est fautive et sera expulsée d’Israël ! - Sept 2013

Inversion accusatoire, victimisation et culot éhonté !

Toute la rhétorique mensongère sioniste est à l'oeuvre pour disculper l'armée la plus morale du monde.

A les écouter, la diplomate aurait dû leur baiser les pieds pour ne pas avoir été incarcérée alors qu'elle avait commis le sacrilège de lever la main sur un soldat d'Israël.

marionMarion Fesnau-Castaing, l’employée du Consulat de Jérusalem qui a décroché un direct du gauche à un soldat israélien vendredi dernier, va finalement être expulsée de l’Etat Juif.

Son appartement, au coeur de la Jérusalem Juive (près du très luxueux quartier de Mamilla) devrait être vidé dans les très prochains jours. 


Le gouvernement israélien a déposé plainte contre la France.

Et les deux pays ont accepté de travailler « ensemble » dans cette affaire pour « maintenir des relations de haut-niveau. »

L’incident s’est produit quand la diplomate française a voulu violer la justice israélienne. Cette dernière avait interdit la construction d’un camp de bédouin dans la vallée du Jourdain et malgré cette interdiction, cette diplomate (avec d’autres) a décidé d’y envoyer du matériel pour permettre aux bédouins de s’y établir. 

En plus d’avoir simulé une maltraitance de la part des soldats israéliens, elle avait alors décroché un direct du gauche au visage d’un soldat israélien présent sur les lieux. 

Selon un article publié dans le journal Le Monde, la diplomate, en rentrant au Consulat, avait demandé au Consul de demandé des excuses officielles de l’Etat d’Israël, exagérant faits et gestes des soldats, affirmant qu’ils l’avaient malmenée. C’était sans compter sur les vidéos postées sur Internet et la découverte par JSSNews, de la violence faite par cette employée du consulat, détentrice d’un passeport diplomatique temporaire. C’est suite à notre article que l’affaire a pris une toute autre direction que celle prévue par le Quai d’Orsay 

Selon Le Monde, Mme Castaing avait relaté l’incident au consulat, et chacun s’est insurgé : malmener de la sorte une diplomate, bafouer ainsi son immunité diplomatique, inadmissible ! Le Quai d’Orsay allait protester… 

Seulement Marion Fesneau-Castaing avait oublié de rapporter un détail à sa hiérarchie, que les sites Internet pro-israéliens se sont chargés de rappeler et de diffuser largement, dimanche 22 septembre. Après s’être relevée, l’attachée de coopération humanitaire se dirige vers un soldat (on suppose celui qui l’avait extirpée manu militari du véhicule) et, du gauche, le frappe au menton ! L’extrait vidéo publié par le responsable média de l’armée israélienne montre clairement le visage du soldat rejeté en arrière par l’impact de ce qui n’apparaît pas être un simple soufflet. 

Et le journaliste du Monde de rappeler très justement : 

Les diplomates français sont consternés. Car cette vidéo place la France en mauvaise posture. Une diplomate chevronnée (âgée de 46 ans) qui, quel que soit le préjudice personnel subi, perd son sang-froid au point de frapper un soldat israélien, l’incident est sans précédent. « Elle a franchi une limite, c’est sûr, et le fait de ne pas nous en avoir parlé est doublement embêtant. Tout dépend maintenant de l’importance que les Israéliens vont vouloir donner à cette affaire », indique une source française. 

Malheureusement, Israël est un pays qui n’a pas le courage de sa politique. La diplomate aurait dû être arrêtée et emprisonnée en Israël pour violences volontaires (une caractéristique qui est susceptible de faire sauter l’immunité) envers les forces de l’ordre.Israël aurait également dû répondre avec plus de fermeté face à cet incident et réclamer la fermeture de l’Ambassade de France en Palestine (autre nom du Consulat de France à Jérusalem). Beaucoup d’israéliens demandent à ce que ce Consulat cesser de traiter les affaires des « palestiniens » et se concentre uniquement sur les franco-israéliens de Jérusalem et sa région.

Source : http://leschroniquesderorschach.blogspot.fr/2013/09/la-diplomate-francaise-qui-avait-frappe.html

France Israel frappé diplomate Tsahal expulsion


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site