L’Etat relance le dossier de Notre-Dame-des-Landes, les bonnêts rouges montent au créneau - Déc 2013

Donc, l’état relance le dossier, à croire qu’il s’agirait d’une priorité à l’heure actuelle..

Une priorité oui, surement, pour la société Vinci qui va gagner des millions grâce à la construction de cet aéroport, mais pas pour le pays qui, au vu de la situation économique actuelle, peut se passer d’un tel projet, sans parler du niveau environnemental…

(Les Moutons Enragés)

460_0___30_0_0_0_0_0_vinci3

Une nouvelle étape du projet controversé d’aéroport à Notre-Dame des Landes, près de Nantes, a été franchie ce week-end avec la publication d’arrêtés autorisant des travaux environnementaux préalables à la construction de la plate-forme aéroportuaire.

La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, n’a toutefois pas confirmé dimanche que l’aéroport du Grand Ouest entrerait en service en 2019 comme l’ont avancé des défenseurs du projet.

« Donner le calendrier précis, c’est un peu prématuré car les opposants à ce projet peuvent toujours porter des recours en justice », a-t-elle déclaré dimanche au Grand rendez-vous Europe1/Le Monde/i>Télé.

Les travaux préalables devaient à l’origine débuter à l’automne 2012 pour une inauguration de l’aéroport initialement prévue en 2017.

Le leader des Bonnets rouges, mouvement en pointe de la contestation contre l’écotaxe, a appelé à une mobilisation générale contre le projet de Notre-Dame-des-Landes, notamment lors de la manifestation prévue le 22 février à Nantes.

« Cette manifestation sera l’occasion de réaffirmer outre l’opposition à ce projet inutile, la nécessité d’un véritable aménagement du territoire breton qui passe par une vraie régionalisation et la réunification administrative des cinq départements bretons », a-t-il dit à la presse.

Europe Écologie Les Verts (EELV), qui compte deux représentants au sein du gouvernement, a de son côté mis en garde « contre un passage en force » et a redit que la formation écologiste soutiendrait « les actions visant à empêcher toute action irréversible sur le terrain ».

PROJET BLOQUÉ DEPUIS UN AN

Najat Vallaud-Belkacem a néanmoins affirmé que le projet se ferait.

« Après une étape de dialogue qui a duré ces derniers mois et pendant laquelle l’utilité publique du projet a été confirmée, confortée, il est temps maintenant de passer aux travaux préalables à la réalisation du projet », a-t-elle dit.

Le projet, reconnu d’utilité publique en 2007 et voulu par l’ancien maire de Nantes, l’actuel Premier ministre Jean-Marc Ayrault, est bloqué depuis un an sous la pression d’opposants, qui le considèrent dangereux pour l’environnement.

Article complet sur Reuters

Quand aux bonnets rouges, ils risquent de manifester sur appel de leur leader:

bonnets rouges

Le maire DVG de Carhaix (Finistère) et leader des « bonnets rouges »  Christian Troadec a appelé dimanche 22 décembre à la « mobilisation générale » et à manifester le 22 février à Nantes contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, un projet « démesuré » et « inutile », selon lui. La veille, la préfecture de Loire-Atlantique avait publié quatre arrêtés préalables au début des travaux, les opposants au projet ayant toutefois manifesté leur intention d’engager des recours.

Dans un communiqué, Christian Troadec assure qu’il participera lui-même à la manifestation contre le projet, qui vise à remplacer l’actuel aéroport de la ville, inséré dans l’agglomération. Il invite « les marins, les paysans, les ouvriers de l’agroalimentaire durement frappés par les licenciements, les petits entrepreneurs, commerçants, artisans, l’ensemble des citoyens qui refusent cette fracture territoriale à se mobiliser dès maintenant et à prendre part à ce qui aura toutes les chances d’être l’une des plus grandes manifestations de l’histoire de la Bretagne ».

Fin de l’article sur Le Monde

Notre Dame Landes aéroport Ayrault rouges bonnet


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site