Explosion du Boeing 747-131 du vol TWA 800 le 17 Juillet 1996 : une bavure de la marine US qui testait des missiles sol-air dans la zone ?

AVANT 9/11 IL Y AVAIT DÉJÀ TWA800… DES ENQUÊTEURS RELANCENT L’ENQUÊTE

De nombreux témoins des environs du lieu de l'accident rapportèrent avoir vu une trainée de lumière (Streak of light).

Comme le NTSB le nota « Il y eut un immense intérêt public pour les observations de ces témoins et beaucoup de spéculations sur le fait que cette trainée de lumière soit celle d'un missile qui aurait finalement frappé le vol TWA 800 provoquant l'explosion de l'avion. »

Le groupe de témoins du NTSB conclut que la trainée de lumière rapportée par les témoins aurait pu être l'accident d'avion lui-même pendant une étape de son vol, avant que la boule de feu ne se développe, notant que la plupart des 258 témoignages sur une trainée de lumière étaient généralement compatibles avec la trajectoire calculée de l'avion accidenté après l'explosion du réservoir central.

Cependant, 38 témoins décrivirent une trainée de lumière qui montait verticalement ou presque, et ces témoignages « semblaient incompatibles avec la trajectoire de l'avion.»

En plus, 18 témoins rapportèrent avoir vu une trainée de lumière qui avait pour origine la surface ou l'horizon, ce qui n'était pas « compatible avec la trajectoire de l'avion. »

Au regard de ces témoignages divergents, le NTSB nota que dans des enquêtes précédentes, les informations données par des témoins étaient « souvent incompatibles avec les faits connus ou d'autres témoignages rapportés sur ce même évènement. »

Les interviews menées par le FBI s'étaient centrées sur la possibilité d'une attaque de missile (certains avancèrent que les questions des agents fédéraux étaient « Où était le soleil par rapport au point de lancement du missile ? » et « Combien de temps le missile a-t-il volé ? ») et la conséquence en était un possible biais des réponses. Le NTSB conclut qu'étant donné le grand nombre de témoins dans ce cas, il ne « s'attendait pas que à ce que toutes les observations documentées des témoins soient compatibles entre elles, » et « ne voyait pas les témoignages apparemment anormaux comme la preuve persuasive que certains témoins avaient peut être vu un missile. »

L'enquête détermina que si les témoins avaient observé une attaque par missile, ils auraient vu la séquence suivante :

  1. Une lumière du moteur en combustion du missile montant très rapidement et très fortement pendant environ 8 secondes;
  2. La disparition de la lumière pendant 7 secondes
  3. Sur le missile frappant l'avion et enflammant le réservoir central, une autre lumière, se déplaçant elle considérablement plus lentement et plus latéralement que la première, pendant environ 30 secondes;
  4. Cette lumière descendante avec simultanément, le développement d'une boule de feu tombant dans l'océan.

Aucun des documents de témoignages fournis au NTSB ne décrivent un tel scénario et l'enquête conclut que « les observations des témoins d'une trainée de lumière ne correspondaient pas à un missile mais que cette trainée de lumière rapportée par la plupart de ces témoins était le carburant en combustion lors du vol accidenté durant la phase entre l'explosion et la rupture de l'appareil. »

sol-air missile testait marine bavure 1996 Juillet 800 TWA vol Boeing Explosion


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×