Enquête sur l’évacuation d’uranium appauvri à Ostende (utilisé pour lester la queue des Boeing !!!) - Déc 2013

Non mais ils sont sérieux là???

De l’uranium appauvri d’utilisé dans la queue des avions pour servir de contrepoids avec le danger que cela peut représenter?

Un simple métal n’aurait-il pas fait l’affaire?

Le pire, quel effet en cas de crash d’un tel avion?

(Les moutons Enragés)

© photo news.

L’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) a ouvert une enquête sur l’évacuation, cette semaine, d’uranium appauvri provenant de la démolition de deux avions à l’aéroport d’Ostende. Un incident qui n’a pas eu d’impact sur la santé de la population, des travailleurs ni sur l’environnement.

L’uranium appauvri en question, qui provenait de la queue des appareils, deux Boeings, où il sert de contrepoids, a été évacué comme de la ferraille.

Chaque avion contenait environ 850 kg d’uranium.

« Une partie de l’uranium provenant de la queue a été retrouvée dans un conteneur à l’aéroport mais pour le reste, on ne savait pas clairement où il se trouvait », explique un porte-parole de l’AFCN.

« De plus amples recherches ont appris que le reste de l’uranium était arrivé sur le tas de ferraille d’un ferrailleur ».

Or, l’AFCN n’en a pas été avertie par le ferrailleur en question alors que le site de ce dernier dispose en principe d’équipements de mesure.

L’AFCN a dès lors décidé de mener une enquête sur les circonstances précises entourant cet incident.

En outre, l’AFCN a pris « les mesures nécessaires pour assurer la sécurité du public et des travailleurs ainsi que pour éviter que l’uranium ne soit traité avec le reste de la ferraille ».

Boeing Uranium évacuation appauvri Ostende


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site