terroriste

Qui sont ces terroristes soutenus par la France ? La nouvelle vidéo CHOC de Topdoc - Déc 2013

 Topdoc sort une nouvelle vidéo explosive !

On y apprend comment en Libye les Etats occidentaux - en particulier les Etats-Unis et la France - ont participé à l'expansion du fondamentalisme islamiste.

On y découvre le rôle central joué par la NED, une organisation trouble financée par le gouvernement américain.

Durant la guerre en Libye, la NED financait 3 organisations administrées par des individus recherchés par Interpol et connus pour leurs liens avec le terrorisme islamique.

Au coeur de ce documentaire : le témoignage exclusif du n°2 libyen, Abdallah Al-Senoussi !

Lire la suite

Moscou inquiet de l’utilisation d’armes chimiques par les terroristes en Syrie - Oct 2013

Moscou inquiet de l’utilisation d’armes chimiques par les terroristes en Syrie

Le ministère russe des Affaires étrangères a exprimé ses vives préoccupations quant à l’utilisation des armes chimiques par les terroristes dans le nord-est syrien.

  Selon Itar-Tass, la diplomatie russe  a annoncé, dans son communiqué, que la diffusion des nouvelles concernant l’utilisation des armes chimiques par les terroristes salafistes dans le nord-est syrien a créé de vives inquiétudes à Moscou.

Le Kremlin  demande de vastes enquêtes  à ce propos.

La diplomatie russe  a demandé également  au Conseil de sécurité de demander aux pays voisins de la Syrie d’empêcher tout transfert des armes chimiques vers les éléments non gouvernementaux en Syrie, dans le cadre de la résolution 2118.  

Lire la suite

Michel Collon : « Pour moi, l’ensemble de l’état d’Israël est terroriste » - Oct 2013

Le 30 octobre 2013, l'association GÉNÉRATION PALESTINE LILLE (Lien Facebook) a organisé une projection du documentaire "THE GATEKEEPERS" suivie d'une intervention du journaliste indépendant et écrivain belge MICHEL COLLON (auteur, entre autres, de LA STRATÉGIE DU CHAOS et préfaceur du dernier ouvrage de Custers CHASSEUR DE MATIÈRES PREMIÈRES).

Lors de cette intervention que nous avons trouvé de très grande qualité, l'auteur belge aura abordé le conflit israëlo-palestinien, l'impérialisme américain, l'espionnage, le militantisme pro-palestinien.

Lire la suite

Témoignage du journaliste Italien Quirico sur sa détention en Syrie par les terroristes et le niveau de ses geoliers - Sept 2013

Domenico Quirico, journaliste du quotidien "la Stampa", habitué des théâtres de guerre, avait été enlevé en Syrie début avril.

Le témoignage du journaliste Italien Quirico sur sa détention en Syrie concerne justement le niveau de ses geoliers.

Ces fanatiques oscillent entre fanatisme, inculture, analphabétisme, et société de consommationce qui confirme totalement les déclarations actuelles de l'ASL.

Lire la suite

Syrie : le plus ancien village chrétien de Syrie (Maaloula) a été attaqué par des terroristes islamistes - Sept 2013

RT. Maria Finoshina à Maaloula S/T par hussardelamort


Syrie : le village chrétien de Maaloula attaqué par des rebelles islamistes
© Heretiq - Wikimedia Commons

Des combattants djihadistes et des rebelles islamistes ont pris d'assaut, mercredi, une entrée du village chrétien de Maaloula.

Situé à 55 km de Damas, le site est l'un des rares lieux où l'araméen, langue du Christ, est encore parlé.

Resté à l'écart des violences jusqu'à présent, le village chrétien de Maaloula était au cœur de violents combats, mercredi 4 septembre.

Des rebelles islamistes se sont emparés, mercredi, d'un poste militaire à l'entrée de la localité, située à 55 km au nord de la capitale syrienne, Damas. L'information rapportée par des habitants des lieux a été également confirmée par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les djihadistes du Front al-Nosra et des rebelles islamistes ont attaqué mercredi matin un barrage du régime à l'entrée de Maaloula, tuant huit soldats", a ainsi affirmé l'OSDH.

"Un véhicule conduit par un kamikaze a explosé devant le barrage donnant le signal de l'attaque", a ajouté cette organisation qui s'appuie sur un large réseau de militants à travers le pays.

"C'est la première fois que nous sommes attaqués"

Une religieuse du monastère de Mar Takla, construit autour de la grotte et du tombeau de Sainte-Thècle, et qui n'a pas voulu être identifiée, a affirmé que les djihadistes d'"Al-Nosra tirent sur la ville depuis 06h00 (03h00 GMT) avec des obus, des mitrailleuses anti-aérienne et les projectiles ont atteint le centre-ville". "C'est la première fois que nous sommes attaqués", a-t-elle ajouté.

Une vidéo postée par les rebelles sur Internet montre des insurgés parlant dans des talkie-walkies alors que le caméraman clame "Allah Akbar. Libération du barrage de Maaloula". La caméra montre des corps gisant sur la chaussée. L'OSDH a précisé que l'aviation avait bombardé à trois reprises le barrage pris par les rebelles islamistes.

Un lieu hautement symbolique pour les chrétiens de Syrie

Maaloula, l'un des plus célèbres villages chrétiens de Syrie est hautement symbolique : il est l'un des rares lieux au monde où est encore parlé l'araméen, la langue de Jésus-Christ.

Le village, lieu de pélerinage, doit sa renommée à ses refuges troglodytiques datant des premiers siècles du christianisme. Les premiers chrétiens, persécutés, s'y réfugiaient. C'est dans ces grottes que furent célébrées les premières messes chrétiennes.

L'attaque intervient quelques jours avant la fête de l'Exaltation de la Croix, célébrée chaque année le 14 septembre.

Source : http://www.france24.com/fr/20130905-syrie-al%20nosra-village-chretien-maaloula-attaque-rebelles-islamistes

Syrie : "les rebelles sont responsables", déclare Poutine - Septembre 2013

Extrait du discours de Poutine lors du G20. Les médias audio-visuels ont diffusé en direct l’intervention d’Obama, avant de l’interrompre et de diffuser en direct celle de Hollande.

Les propos de Poutine, même s’ils sont rapportés, c’est souvent par la voix off d’un commentateur ou lors d’analyses et explications qui ont pour but d’induire telle ou telle conclusion et de suggérer au spectateur ce qu’il doit penser s’il s’estime dans le camp occidental, le camp du Bien.

Source : http://www.youtube.com/watch?v=mKCUMcJwtfk

Tunisiens, Libyens, Irakiens… De quelles nationalités sont les rebelles ayant péri en Syrie ? Septembre 2013

16h_50439679.jpg

Selon un rapport publié par l’agence de statistique américaine PentaPolis, les représentants de 49 nationalités différentes seraient morts dans les combats en Syrie.

Le rapport révèle que le nombre de victimes d’origine arabe dans les rangs de la rébellion armée syrienne est en hausse. En ce qui concerne les pays arabes, les Tunisiens viennent en tête avec 1 902 morts, suivis des Libyens (1 807), des Irakiens (1 432), des Palestiniens (1 002), des Libanais (828), des Egyptiens (821), des Saoudiens (714), des Yéménites (571), des Marocains (412), et des Algériens (273).

Le rapport donne également un profil comportemental des mercenaires. Ainsi, les combattants provenant de Libye, de Tunisie et d’Algérie se distinguent par leur témérité et leur propension à la violence, alors que les Marocains sont décrits comme étant des champions dans la préparation des actions.

Lire la suite

Des rebelles syriens ont admis à un journaliste de l’Associated Press qu’ils étaient responsables de l’attaque chimique du 21 Août 2013

L'incident du 21 août dernier où des armes chimiques ont fait entre 355 et 1300 morts dans la banlieue Est de Damas aurait été produit par des rebelles syriens selon le très crédible journaliste Dale Gavlak, correspondant au Moyen-Orient pour l'Associated Press depuis deux décennies. 

Les puissances occidentales ont blâmé les forces de Bachar al-Assad, mais selon les témoignages recueillis par Gavlak, cette attaque serait en fait le résultat d'une mauvaise manipulation d'armes chimiques fournies par l'Arabie Saoudite!

Selon le journaliste de l'Associated Press [probablement pour peu de temps encore], de nombreux médecins, résidents de Ghouta, des combattants rebelles et leurs familles, prétendent que certains rebelles ont reçu des armes chimiques par l'intermédiaire du chef du renseignement saoudien, le prince Bandar bin Sultan, et que ce sont ces armes qui sont responsables de l'attentat chimique mortel.

Les rebelles ont dit à Gavlak qu'ils n'ont pas été correctement formés sur la façon de manipuler les armes chimiques, qu'ils ne savaient pas de quoi il s'agissait.  Il semble que les armes devaient initialement être données à Al Qaïda et au groupe Front al-Nosra [un groupe djihadiste de rebelles armés].

Un militant de l'opposition a dit au journaliste qu'ils étaient très curieux au sujet de ces armes et que malheureusement certains d'entre eux ont manipulé les armes de façon inappropriée, ce qui a déclenché les explosions.  Un autre combattant, une femme, a ajouté que le groupe de rebelles ne savaient pas de quel type d'armes il s'agissait ni comment les utiliser.

Abou Abdel-Moneim, le père d'un rebelle de l'opposition, a également dit à Gavlak: "Mon fils est venu me voir il y a deux semaines me demandant ce que je pensais du fait qu'on lui avait demandé de garder des armes."  Le fils aurait décrit les armes comme une structure en forme de tube tandis que d'autres étaient comme une énorme bouteille de gaz.  Le père a nommé le militant saoudien qui aurait fourni les armes comme étant Abou Ayesha.  Selon le père, les armes ont explosé à l'intérieur d'un tunnel, tuant 12 rebelles.

Plus d'une douzaine de rebelles ont été interrogés et ont indiqué que leurs salaires proviennent du gouvernement saoudien, écrit Gavlak.  

Si cette histoire est exacte, elle pourrait rendre complètement invalide l'attaque des États-Unis sur la Syrie.  

Le rôle présumé de l'Arabie Saoudite dans la fourniture d'armes aux rebelles n'est pas une surprise étant donné les révélations plus tôt cette semaine à l'effet que les Saoudiens ont menacé la Russie d'attaques terroristes aux Jeux olympiques d'hiver à Sotchi l'an prochain, à moins qu'ils n'abandonnent leur soutien au président syrien.

Le journal Telegraph a rapporté que le prince Bandar aurait dit à Vladimir Poutine que les groupes tchétchènes qui menacent la sécurité des jeux sont contrôlés par eux (Saoudiens).

* Devant toute cette agitation anti-Bachar, nous avons assisté coup-sur-coup à la découverte par l’armée syrienne de tunnels appartenant aux rebelles, possédant des matières premières pour la fabrication de bombes chimiques, des masques à gaz et des antidotes. La Russie, quant à elle, a délivré au Conseil de Sécurité de l’ONU des images satellitaires montrant que les deux missiles avaient été tirés à partir de zones sous contrôle des rebelles.

Médecins sans frontières : une ONG directement impliquée aux côtés des groupes terroristes en Syrie - Août 2013

arton19753-71d2a.jpgL’ONG Médecins sans frontières est intervenue dans l’affaire de l’attaque chimique perpétrée en Syrie mardi dernier pour soutenir la version défendue par l’opposition armée syrienne qui a accusé les autorités syriennes de l’avoir perpétrée.

Cela au moment où cette version, ou certains de ses aspects, est de plus en plus suspectée, aussi bien en raison des révélations et découvertes russes et syriennes que par les témoignages de médecins experts en la matière interrogés par la BBC.

Dans un communiqué, MSF assure que quelque 355 patients "présentant des symptômes neurotoxiques" sont morts en Syrie dans trois des hôpitaux aidés par Médecins sans frontières dans le gouvernorat de Damas et où, selon MSF, 355 personnes sont décédées et près de 3 600 personnes sont traitées depuis le 21 août.

Or il s’agit d’hôpitaux de fortune tenus par les rebelles et les miliciens, auxquels MSF fournit des médicaments, du matériel médical et un appui technique, et cette ONG ne se trouve pas sur place pour que les chiffres qu’elle avance puissent être crédibles : elle dit elle-même les tenir du personnel médical des hôpitaux [clandestins, Ndlr] qui ont accueilli les victimes.

Et l’ONG française d’ajouter que les patients ont été soignés avec de l’atropine, un médicament qu’elle a fourni de longue date pour traiter les symptômes neurotoxiques. « MSF s’efforce maintenant de reconstituer les stocks épuisés des hôpitaux » [en zone rebelle exclusivement, Ndlr], précise l’ONG. (…)

Lire la suite

Les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin selon Moscou - 10 Juillet 2013

Moscou affirme avoir la preuve que les rebelles syriens ont utilisé des armes chimiques. Des experts russes ont recueilli des échantillons sur le site d’une attaque menée le 19 mars près d’Alep, qu’ils ont ensuite analysé dans leur laboratoire.

Conclusion: le projectile était rempli de gaz sarin.

Ces preuves ont été transmises au secrétaire générale des Nations Unies Ban Ki-moon dans un rapport de 80 pages.


Les rebelles syriens ont utilisé du gaz sarin... par jackyshow38

Le Congrès US s’oppose à la livraison d’armes aux « rebelles » en Syrie - 29 Juin 2013

Les membres ad hoc du Congrès ont tenu une séance exceptionnelle à huis clos sur la Syrie avec le directeur de la CIA, John Brennan (photo), en présence du vice-président Joe Biden et du secrétaire d’État adjoint William Burns, jeudi 27 juin 2013.

La réunion, initialement prévue pour les seuls membres de la Commission sénatoriale du Renseignement, devait porter sur les techniques d’interrogatoire autorisées.

Mais son ordre du jour et les participants furent modifiés au dernier moment, incluant les membres des Commissions des Affaires étrangères des deux chambres.

Si l’on ignore le détail des débats, il est clair que les parlementaires ont rejeté le plan de la CIA de livraison d’armes aux « rebelles » en Syrie.

Ils ont estimé que rien ne permettait de considérer la victoire possible des « rebelles » comme une solution du problème actuel.

Ce brusque et inattendu renversement de position laisse Washington sans politique en Syrie.

Source : http://www.voltairenet.org/article179202.html

Syrie - Les terroristes martyrisent une fillette de 2 ans dont les parents sont chiites - 22 Juin 2013

En Syrie, l'occident soutient des terroristes sanguinaires au nom de la liberté et tout le monde trouve cela normal. Un bref avant goût des temps à venir...

Merci Obama, Hollande et Cameron

FSA in der ez zor crimes

Comme expliquer le cas de cette petite fille de deux ans, ligotée, et dont les parents ont été exécutés à Deir Ezzor devant elle ?

Pourquoi tuer l’innocence ? Simplement pour le pouvoir ? Simplement pour gouverner la Syrie ?

Simplement pour avoir la mainmise sur le gaz et le pétrole ?

Figurez-vous que, le seul crime de cette fillette est que, ses parents étaient…. chiites

Lire la suite


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site