Syrie

Qui sont ces terroristes soutenus par la France ? La nouvelle vidéo CHOC de Topdoc - Déc 2013

 Topdoc sort une nouvelle vidéo explosive !

On y apprend comment en Libye les Etats occidentaux - en particulier les Etats-Unis et la France - ont participé à l'expansion du fondamentalisme islamiste.

On y découvre le rôle central joué par la NED, une organisation trouble financée par le gouvernement américain.

Durant la guerre en Libye, la NED financait 3 organisations administrées par des individus recherchés par Interpol et connus pour leurs liens avec le terrorisme islamique.

Au coeur de ce documentaire : le témoignage exclusif du n°2 libyen, Abdallah Al-Senoussi !

Lire la suite

Amnesty accuse des djihadistes de torture et de meurtre en Syrie - Déc 2013

Tout à été fait pour qu’en Libye, Kadhafi soit renversée et que les islamistes soient mis au pouvoir, avec eux, des transactions sont possibles pour pouvoir puiser dans les ressources naturelles du pays.

À l’heure actuelle, le pays rencontre de très gros problèmes avec ce régime basé sur la charia, mais le silence est de mise, puisque les gentils ont accès aux ressources du pays dont le pétrole.

La Syrie n’est qu’une répétition de l’histoire au final, ce sont au final les mêmes avec les mêmes méthodes, normal vu qu’ils sont également financés à la même source: le Qatar pour ne citer que ce pays…

Un membre d'un groupe rebelle dans une tranchée pour éviter les snipers à Alep, le 18 décembre.

Amnesty International accuse un groupe djihadiste lié à Al-Qaida d’enlever, de torturer et de tuer des détenus dans des prisons secrètes installées sur les territoires qu’il contrôle en Syrie.

L’organisation de défense des droits de l’homme affirme, jeudi 19 décembre, que, parmi les prisonniers détenus par le groupe rebelle connu sous le nom de l’« Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) », figurent des enfants, dont certains âgés d’à peine 8 ans, et que les mineurs sont soumis au fouet et emprisonnés avec les adultes dans des conditions « cruelles et inhumaines ».

Les prisonniers sont enlevés par des hommes masqués, détenus des semaines à l’isolement, puis jugés par des tribunaux appliquant la charia (la loi islamique), qui condamnent à la peine capitale ou aux coups de fouet sans aucune procédure ou presque.

D’anciens prisonniers ont raconté avoir été battus avec des câbles, soumis à des chocs électriques, ou encore maintenus dans la douloureuse position dite du « scorpion », rapporte l’organisation.

Voir la carte interactive : comprendre la rébellion en Syrie en cinq minutes

SEMBLANTS DE JUGEMENT

« Après avoir souffert des années de la brutalité du régime [du président Bachar Al-Assad], les habitants de Raqqa et d’Alep souffrent maintenant de la tyrannie imposée par l’EIIL », explique Philip Luther, le responsable d’Amnesty pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Selon Amnesty, certaines personnes sont détenues pour des crimes, d’autres pour avoir fumé, eu des relations sexuelles hors mariage ou parce qu’ils appartiennent à d’autres groupes armés. Ces derniers mois, l’EILL a kidnappé des dizaines de militants et journalistes-citoyens syriens, ainsi que des journalistes étrangers, ajoute le communiqué.

Amnesty cite le cas d’un juge ayant instauré un « règne de la terreur » : il rend ses jugements une ceinture d’explosifs à la taille, et distribue les peines en quelques minutes. L’organisation rapporte également le cas de deux adolescents de 14 ans condamnés à être fouetté, et celui d’un père obligé d’écouter les cris de son fils, torturé dans une pièce voisine.

Lire la suite

Silence média pour les rois du pétrole : Des petites filles syriennes sont vendues en Arabie saoudite pour environ 9 000 $ - Déc 2013

Une petite annonce de vente de petites filles syrienne a été publiée dans la capitale de l'État arabe avec un prix de 10 000 ryal saoudiens (presque 9 000 dollars) ce qui a soulevé une vague de critique de la part d'activistes. 

arabie4

 Il s'agit d'un commerce lié à la crise vécue par la Syrie depuis un mars 2011 et qui est interprété par des activistes saoudiens comme l'exploitation de la misère des réfugiés syriens. 

Ils ont aussi signalé que les petites sont victimes d'hommes riches saoudiens qui tirent avantage des familles syriennes pauvres sans foyer. 

Le nom de Majed est apparu dans les médias il y a quelques mois, il s'agit d'une femmeactive sur les camps de réfugiés de Jordanie que dit être agent matrimonial mais en réalité elle vend des petites filles syriennes aux riches qui en offrent le prix le plus élevé. 

Pour beaucoup de familles qui vivent dans les campements de réfugiés en Jordanie, la vente de leurs filles est l'unique manière de survivre. 

"J'ai un saoudien de 70 ans qui veut se marier avec une fille qui n'a pas plus de 13 ans: qui parmi vous est intéressé? ", tel était le propos de Majed qui a été entendu par un journaliste allemand. 

Le reporter a expliqué que la demande d'achat des jeunes syriennes est très grande et que la condition de vie est chaque fois pire pour les réfugiés. 

Nombreux sont les rapports émis par les organisations de défense des droits de l'homme par rapport à la situation désastreuse que les quelques 1,9 millions de réfugiés syriens vivent dans des camps installés dans des pays voisins. 

Le 14 juillet dernier, le Fonds de Nations Unies pour l'Enfance (Unicef) a demandé l'aide urgente de la communauté internationale pour les réfugiés syriens, spécialement, pour les femmes et les enfants qui sont les plus exposés à différents types d'abus dans des pays voisins comme la Jordanie. 

Depuis le milieu de mars 2011, la Syrie vit de forts troubles et meurtres indiscriminés, planifiés depuis l'extérieur; une situation critique qui s'aiguise avec le temps, aggravée par les actes de violences incessantes des terroristes qui prétendent abattre le gouvernement syrien.

Lire la suite

Officiellement 37 000 femmes ont été violées dans la banlieue de Damas par les mercenaires financés par les Occidentaux - Déc 2013

syrian-rape-victim-at-refugee-camp.jpg

Le nombre de victimes de la guerre en Syrie a dépassé les 100 000 personnes, le nombre de réfugiés les deux millions.

Les statistiques évoquent rarement la part des femmes parmi les victimes.

Mais comme l’a déclaré dans une interview avec La Voix de la Russie Bianca Madia, membre d’un mouvement de femmes en Syrie, le nombre de crimes contre les femmes représente une partie substantielle des statistiques tragiques de cette guerre :

Au cours des trois dernières années, le nombre de viols est énorme. L’organisation Human Rights Watch a récemment publié un rapport sur la situation des femmes syriennes mais celui-ci est très loin de la vérité. Il n’a été fait que pour mettre les autorités en cause, il n’y est pas dit un mot sur les crimes des rebelles. Je peux dire en toute conscience que les rebelles de « Jabhat al-Nosra » et de « l’Etat islamique d’Irak et du Levant » font irruption dans des petits villages, enlèvent les femmes, les violent, puis les tuent ou les gardent comme esclaves sexuelles.

Lire la suite

Plainte contre Laurent Fabius pour complicité de crimes commis en Syrie - Nov 2013

Par le Collectif international d’avocats pour la paix en Syrie

« Un ministre doit toujours répondre de ses actes. » François Mitterrand

 Trois victimes civiles syriennes portent plainte contre Laurent FABIUS, qui s’est rendu complice, par abus d’autorité, d’exactions commises en Syrie.

Les plaignants estiment qu’à plusieurs reprises le ministre des Affaires étrangères de la France, Monsieur Laurent Fabius, a abusé de l’autorité qui émanait de ses fonctions de ministre, en promettant une intervention armée en Syrie et la livraison d’armes à la rébellion, en disant que le Front Jabhat Al-Nosra, organisation classée comme terroriste, « faisait du bon boulot », et en allant jusqu’à dire que le Président Bachar Al-Assad « ne mériterait pas d’être sur la Terre ».

Ce faisant il provoquait la commission d’exactions en Syrie, parce qu’il œuvrait à faire perdre toute légitimité et à rejeter même dans l’illégalité tous ceux, qui, sur place, luttent contre le terrorisme, tout en tendant formellement à légitimer et même à rendre légales les exactions commises par la prétendue rébellion. Il a ainsi provoqué aux crimes et aux délits que des bandes armées ont commis ensuite en Syrie.

Madame Al-Kassem, Messieurs Al-Ibrahim et Salim ont été victimes, à Damas et ailleurs, de faits très graves, ils ont perdu des proches, morts ou enlevés. On rapporte des cas de crânes écrasés, d’un cadavre brandi par les tueurs qui en parlent comme d’un porc, d’enfants agressés. Les cas figurent en annexe de ce communiqué.

C’est pourquoi les plaignants, assistés d’un collectif international d’avocats, portent plainte contre Laurent Fabius pour complicité de menaces de mort, de violation de domicile, de dégradation et de destruction, de mutilation, d’assassinat, de séquestration, d’enlèvement, de détention et d’atteinte à l’intégrité du cadavre à raison de sa supposée non-appartenance à une religion déterminée.

Madame Al-Kassem, Messieurs Al-Ibrahim et Salim déposent plainte devant la Commission des requêtes de la Cour de justice de la République. Cette procédure a été instaurée à l’époque du scandale du sang contaminé, précisément pour permettre à des particuliers de faire entendre le préjudice qu’ils subissent du fait d’un ministre dans l’exercice de ses fonctions.

Thierry Meyssan, Poutine et le roi d’Arabie saoudite - Nov 2013

Interview le 22 novembre 2013 de Thierry Meyssan, écrivain journaliste : "Syrie : Entretien de Poutine avec le roi d’Arabie saoudite".


Irib 2013.11.22 Thierry Meyssan, Poutine et le... par Hieronymus20

Syrie : le Front Al-Nosra devient la "branche" officielle d'Al-Qaida : la France a donc armé Al Qaida en Syrie!!! - Nov 2013

Le chef d'Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, a affirmé que le Front Al-Nosra était désormais la seule branche de son organisation en Syrie.

Le chef d'Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, a pris la parole, dans un enregistrement diffusé vendredi 8 novembre par la télévision Al-Jazira, pour donner des ordres à certaines organisations affiliées à Al-Qaida.

Parmi elles, le Front Al-Nosra, groupe djihadiste opérant en Syrie, qui devient la "branche" d'Al-Qaida dans ce pays.

"L'Etat islamique en Irak et en Syrie [EIIL] va être supprimé", a expliqué Zawahiri, alors que l'Etat islamique en Irak [ISI] reste opérationnel".

L'annonce du leader actuel de la nébuleuse islamiste est censée mettre un terme à un différend entre les djihadistes en Irak et en Syrie. Le chef d'Al-Qaida en Irak, Abou Bakr Al-Baghdadi, a "fait une erreur en établissant l'EIIL sans nous demander la permission ou même nous en avoir informés", a expliqué Zawahiri, et le chef du Front Al-Nosra en Syrie, Abou Mohammed Al-Joulani, "a fait une erreur en annonçant son rejet de l'EIIL, sans nous demander la permission ni même nous en avoir informés".

Lire la suite

Entretien avec Bernard Cornut sur la situation en Syrie - Nov 2013

Bernard Cornut est un ingénieur polytechnicien ayant vécu de nombreuses années dans différents pays du Moyen-Orient.

S’appuyant sur des documents peu connus, il livre ici en exclusivité pour ERTV son analyse de la situation en Syrie.

Son ouvrage Ben Laden ou Kyoto ? Orienter l’Occident plutôt qu’occire l’Orient est en vente sur Kontre Kulture.


Entretien avec Bernard Cornut sur la situation... par ERTV

Moscou inquiet de l’utilisation d’armes chimiques par les terroristes en Syrie - Oct 2013

Moscou inquiet de l’utilisation d’armes chimiques par les terroristes en Syrie

Le ministère russe des Affaires étrangères a exprimé ses vives préoccupations quant à l’utilisation des armes chimiques par les terroristes dans le nord-est syrien.

  Selon Itar-Tass, la diplomatie russe  a annoncé, dans son communiqué, que la diffusion des nouvelles concernant l’utilisation des armes chimiques par les terroristes salafistes dans le nord-est syrien a créé de vives inquiétudes à Moscou.

Le Kremlin  demande de vastes enquêtes  à ce propos.

La diplomatie russe  a demandé également  au Conseil de sécurité de demander aux pays voisins de la Syrie d’empêcher tout transfert des armes chimiques vers les éléments non gouvernementaux en Syrie, dans le cadre de la résolution 2118.  

Lire la suite

Syrie, Laurent Louis dénonce le soutien du gouvernement Hollande aux terroristes - Oct 2013

Le député belge Laurent Louis dénonce le soutien financier accordé par la France via l'Arabie Saoudite aux terroristes qui déstabilisent le gouvernement syrien et accuse le Président français François Hollande de crimes contre l'humanité en demandant sa comparution immédiate devant le Tribunal pénal international.


Syrie, Laurent Louis dénonce le soutien du... par rehearsais

Les attaques chimiques de la Ghouta : Une opération sous fausse bannière pour justifier une intervention militaire « humanitaire » - Oct 2013

Les attaques chimiques de la Ghouta : Une opération sous fausse bannière appuyée par les États-Unis?

Tuer des enfants syriens pour justifier une intervention militaire « humanitaire »

 Les attaques chimiques de la Ghouta : Une opération sous fausse bannière appuyée par les États Unis? Tuer des enfants syriens pour justifier une intervention militaire « humanitaire »

Les attaques chimiques qui ont eu lieu dans la Ghouta orientale le 21 août, 2013 pourraient constituer l’opération sous fausse bannière la plus horrible de l’histoire.

Les données disponibles à ce jour, indiquent que de nombreux enfants ont été tués par des « rebelles de l’opposition », que leurs corps ont été manipulés et filmés en vue de blâmer le gouvernement syrien pour les attaques, provoquant ainsi l’indignation et galvanisant l’opinion publique mondiale en faveur d’une autre guerre impériale sanglante menée par les États-Unis.

Tout en confirmant l’utilisation d’armes chimiques contre des civils, le rapport de l’ONU n’a pas identifié les auteurs de ces attaques:

Au lieu de procéder à une enquête non politisée et à une analyse en laboratoire, l’ONU a confié l’enquête sur les allégations d’attaques au gaz neurotoxique en Syrie au professeur Ake Sellstrom, un homme mystérieux cultivant le secret entourant ses recherches et ses relations politico-militaires [...]

Ce vernis cosmétique de neutralité suédoise a été habilement exploité par Israël et l’OTAN, lesquels ont inventé des faussetés par le biais des travaux de Sellstrom à l’ONU, dont le déni des causes chimiques et biologiques du « syndrome de la guerre du Golfe » et les livraisons d’armes chimiques étasuniennes au régime de Saddam Hussein [...]

Il est connu que Sellstrom est le biochimiste à la tête du European CBRNE Center [Centre d'études avancées sur la sécurité et la vulnérabilité sociétale, particulièrement sur les incidents majeurs impliquant des substances (C)himiques, (B)iologiques, (R)adiologiques, (N)ucléaires et (E)xplosives], à l’Université d’ Umeå au nord de la Suède, financé par le ministère suédois de la Défense (FOI) […]

En recherche, l’Université d’ Umeå collabore étroitement avec Technion (l’Institut israélien de technologie), l’université de Haïfa fournissant la technologie de pointe à la Force de Défense d’Israël (FDI) et ses agences de renseignement. Plusieurs ministères, collaborant avec Israël dans la recherche, participent à des études multidisciplinaires au Centre CBRNE de Sellstrom [...]

L’ambassadrice étasunienne à l’ONU Samantha Power a dit très clairement que la « concentration du gaz neurotoxique utilisé en Syrie était plus élevée que celle de l’Irak ». Sa déclaration devrait être reformulée comme suit : « Saddam a peut-être transbordé en Syrie du gaz neurotoxique fourni par les États-Unis, mais le gaz neurotoxique utilisé contre les civils syriens n’était pas le nôtre. »

Il s’agit là du point essentiel du rapport Sellstrom : enlever toute responsabilité à Washington, le principal fournisseur des précurseurs, de la préparation, des technologies de lancement et des systèmes de stockage des gaz neurotoxiques au Moyen-Orient, y compris en Israël, en Égypte, en Libye, en Irak et fort probablement en Syrie (pendant l’ère de bonne volonté de Clinton).

Lire la suite

Pierre Piccinin au HCR : "L’attaque chimique d’Al Gouta est une mise en scène d’un groupe rebelle" - Oct 2013

Dans un souci d'information, nous relayons le témoignage de Pierre Piccinin au Human Right Council de l'ONU concernant l'attaque chimique d'Al Gouta.

Selon l'enseignant belge, l'attaque serait due à une "mauvaise manipulation" des produits chimiques par les rebelles.

A noter qu'il soutient toujours la "légitime révolution !!!", qu'il dissocie des mouvements djihaddistes.

Lire la suite

Syrie : Des parlementaires PS et EELV réclament d’aider militairement les terroristes - Sept 2013

Syrie : Des parlementaires PS et EELV réclament d'aider militairement les rebelles 

Une trentaine de parlementaires socialistes et écologistes, conduits par le député PS de Saône-et-Loire Philippe Baumel, insistent pour que la France apporte une aide militaire aux rebelles en Syrie.

Dans un projet de tribune libre que s’est procurée dimanche l’AFP, Philippe Baumel, ce proche d’Arnaud Montebourg, membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, estime que "nous ne saurions prétendre aider l’opposition syrienne sans lui permettre de défendre la population contre les chars, les roquettes, les avions. Assistance technique, aide à la conduite d’opération, fourniture de matériel : l’Armée syrienne libre doit avoir les moyens de consolider sa légitimité sur le terrain."

Lire la suite

Hollande avait prévu de frapper la Syrie le 1er Sept 2013


Les Rafale étaient prêts à décoller, les cibles choisies et les communiqués déjà rédigés.

Mais au tout dernier moment, François Hollande a dû annuler l’opération..."Les frappes sont pour ce soir."

Le samedi 31 août, au matin, les plus hauts responsables français, civils et militaires, sont convaincus que le président de la République va déclencher le bombardement punitif de la Syrie la nuit suivante.

Plus étonnant encore : François Hollande lui-même le croit aussi.

Et cette incroyable méprise va durer jusqu’à la fin de l’après-midi. Entre-temps, pendant une dizaine d’heures, la machine de l’Etat aura été mise en branle pour effectuer ces frappes franco-américaines, les "vendre" à l’opinion et en gérer les conséquences diplomatiques.

Cette folle journée débute à 3 heures du matin, ce samedi 31 août, lorsque l’officier de permanence chargé des communications du président de la République reçoit un appel de son homologue américain.

Ce dernier le prévient que Barack Obama va téléphoner à François Hollande sur la ligne directe et sécurisée qui relie l’Elysée à la Maison-Blanche. Quand ? Le jour même à 18h15, heure de Paris.

Le malentendu transatlantique commence - un quiproquo risible s’il ne s’agissait de guerre.

Conseil de guerre

calage horaire oblige, le conseiller diplomatique de François Hollande, Paul Jean-Ortiz, découvre le message de la Maison-Blanche à 8 heures, dès qu’il arrive à son bureau, rue de l’Elysée.

Il prévient illico François Hollande, qui décide de convoquer un conseil restreint juste après le coup de fil de Barack Obama.

Devront être présents les ministres de la Défense, de l’Intérieur et des Affaires étrangères, ainsi que les "grands subordonnés" : le chef d’état-major, les patrons de la DGSE et du Renseignement militaire...

Un conseil de guerre à l’issue duquel le chef de l’Etat va donner l’ordre formel du début des frappes françaises en Syrie.

C’est du moins ce que croit François Hollande et, avec lui, toutes les personnalités convoquées.

Ce 31 août au matin, l’Elysée demande donc aux militaires de se tenir prêts à exécuter cet ordre supposé imminent.

Le plan était de bombarder pendant une nuit, en commençant vers 3 heures du matin au moment où les gens sont profondément endormis, dit un haut responsable français. Il s’agissait de détruire notamment des batteries de missiles et des centres de commandement de la quatrième armée, la chimique."

Lire la suite

Le président syrien Bachar Assad satisfait de l’accord conclu entre Moscou et Washington sur les armes chimiques - Sept 2013

Le quotidien libanais Al Akhbar a révélé dans son édition de jeudi, que le président syrien Bachar Assad semblait très satisfait de l’accord conclu entre Moscou et Washington sur les armes chimiques.bachar2

 

 

 

 

« Nous possédons un miller de tonnes d’armes chimique qui constitue un véritable fardeau pour nous. Leur destruction nécessite beaucoup d’argent, prendra plusieurs années et pose un bon nombre de problèmes au niveau écologique. Qu’ils (les Occidentaux) viennent les prendre », a dit M.Assad à ses visiteurs cités par AlAkhbar.

Et d’ajouter: « l’arsenal chimique n’est pas leur objectif. Ils veulent changer l’équilibre de force et protéger « Israël ». Nous avons renversé la table et jeter la balle dans leur camp. Ils ont alors été embarrassés devant l’opinion publique américaine et européenne, même au sein de l’administration américaine ».

M.Assad rappelle que « ce genre d’armes dissuasif a été fabriqué dans les années 80 pour contrer l’arme nucléaire israélienne. Actuellement, cet armement n’est plus dissuasif. Nous possédons aujourd’hui des armes beaucoup plus importantes et sophistiquées capables d’aveugler Israël en un instant. »

 Les forces russes combattront sur le sol syrien

Lire la suite

Monsieur le ministre des Affaires étrangères, vous devez partir (Jacques Cheminade) - Sept 2013

cheminade 

M. Laurent Fabius, vous avez assumé le ministère des Affaires étrangères en y imposant un cours nouveau. Votre politique est un échec. Vous devez en tirer les conséquences.

Vous avez rompu avec la continuité stratégique pratiquée par notre diplomatie depuis plus de quarante ans pour renouer avec l’atlantisme de la IVe République, notamment au Proche-Orient. Nos alliés d’hier, les pays émergents qui seront les grandes puissances de demain, nous ont tourné le dos et se sont regroupés autour de la Russie. Vous avez ainsi permis à M. Poutine d’étendre sa zone d’influence géopolitique au-delà de ses propres espérances.

Vous avez incité le Président de la République à prendre position au nom du droit de punir et de la responsabilité de protéger, sans avoir les moyens de mettre ces principes en pratique.

Vous avez exigé le départ de Bachar al-Assad, c’est-à-dire de fait un changement de régime, alors que la politique constante de la France est de reconnaître les Etats sans s’immiscer dans leurs affaires intérieures.

Vous vous êtes ainsi aligné sur les positions du Qatar, de l’Arabie saoudite et des djihadistes que leurs services promeuvent. Vous avez donc failli à protéger les minorités de la région, notamment chrétiennes.

Vous avez finalement fait déposer un projet de résolution aux Nations unies sur la Syrie, auquel même le président Obama a mis son veto.

Vous avez laissé ou fait dire à certains de vos collaborateurs ou à certains ministres que c’est la fermeté française qui a conduit la Russie à faire sa proposition sur le démantèlement des armes chimiques du régime syrien. Vous avez ainsi joint le ridicule à l’inadmissible.

Il est donc temps que vous partiez.

Lire la suite

Capture d'officiers européens combattant avec Al-Qaïda en Syrie - Sept 2013

capture_decran_2012-08-24_a_10.55.48Ils sont belges, français, hollandais et britanniques et ils ont été faits prisonniers par l’armée arabe syrienne dans la ville de Qusseir.

Ces officiers de pays « civilisés » combattaient avec les égorgeurs d’Al-Qaïda pour faire triompher les valeurs des droits de l’homme !

Parmi ces égorgeurs, il y a aussi des européens de « nationalité » islamique, ceux qui sont issus de la diversité !

Un jour ou l’autre, c’est à Paris, Bruxelles et Londres qu’ils hurleront Allah Akbar.

Lire la suite

Micro-trottoir réalisé à Saint-Etienne le 11 septembre 2013, au sujet des attentats de 2001 et à propos de la guerre en Syrie - Sept 2013

Le 11 septembre 2001, des attentats ont été perpétré aux Etats-Unis sur les tours du World Trade Center et sur le Pentagone.

La version officielle délivrée par l'administration américaine affirme que ces attentats ont été dirigé par Oussama Ben Laden.

Qu'en pensez-vous?

Savez-vous qu'un troisième bâtiment s'est effondré ce jour là, le bâtiment N°7, situé à deux pas des tours jumelles?

Cet immeuble de 47 étages n'a pas été percuté par un avion et s'est pourtant effondré comme un château de cartes.

Le saviez-vous? Qu'en pensez-vous?

Suite à ces attentats, les Etats-Unis ont décidé de partir en guerre en Afghanistan puis en Irak, prétendant que Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive, ce qui s'est avéré être un mensonge désormais connu de tous.

Aujourd'hui les Etats-Unis et la France menacent de bombarder la Syrie, affirmant que Bachar el-Assad utilise des armes chimiques contre son propre peuple.

Qu'en pensez-vous?

Lire la suite

La guerre des missiles a-t-elle été perdue par les États-Unis face à la Russie ? (par François Asselineau - Sept 2013)

kerry-lavrov

Conciliabule entre Sergueï Lavrov, ministre des affaires étrangères de la Fédération de Russie (à gauche), et son homologue américain John Kerry (à droite). Le gouvernement américain a soudain rabattu de sa superbe.

Le 13 septembre 2013, le journal libanais As-Safir repris et traduit en français par l’agence iranienne IRIB puis par d’autres sites Internet, vient de présenter une version inédite de l’affaire des 2 missiles américains tirés en Méditerranée orientale le 3 septembre dernier.

Lire la suite

Appel aux dons pour financer la 3ème guerre mondiale (satire sur la politique d'Obama) - Sept 2013

Ce sketch "appel aux dons pour la 3ème guerre mondiale" est une critique ironique du "on l'a élu donc on fait ce qu'il dit", rhétorique utilisée en France pour légitimer la politique de Hollande.

Ouvrez les yeux et arrêtez de voter pour celui qui est le plus télégénique / qui a maigri pour être bankable

Source : http://www.youtube.com/watch?v=50NrPxMsBpw

Un méssage de Vladimir Poutine au peuple américain - Sept 2013

Résumé en termes moins diplomatiques par les Chroniques de Rorschasch :

"Bon les gros lards faudrait penser à vous remuer, cette fois je suis arrivé à éviter le déclenchement d'une guerre mondiale qui aurait été causée par la folie de vos dirigeants mais la prochaine fois il n'est pas certain que j'y arriverai.

Alors il serait temps d'arrêter de gober tout ce qu'on vous raconte, d'arrêter de vous prendre pour le centre du monde, de lever vos gros culs du canapé et de faire pression sur votre gouvernement, sinon vous risqueriez de vous retrouver dans un pays atomisé de toutes parts.

Et c'est urgent merci ! "

LE TEXTE DE VLADIMIR POUTINE

Les récents événements concernant la Syrie m’ont incité à parler directement au peuple américain et ses dirigeants politiques. Il est important de le faire à un moment où la communication est insuffisante entre nos sociétés.

Nos relations sont passées par différentes étapes. Nous nous sommes dressés l’un contre l’autre pendant la guerre froide. Mais nous avons aussi, une fois, été des alliés, et avons vaincu les nazis ensemble. L’organisation universelle internationale – l’Organisation des Nations Unies – a ensuite été mise en place pour empêcher qu’une telle dévastation ne se reproduise plus jamais

Lire la suite

Nicolas Maduro, président du Vénézuéla, dénonce la politique meurtrière des Etats-Unis en Syrie - Sept 2013

Le 9 Septembre 2013, Nicolas Maduro, successeur d’Hugo Chavez à la tête du Venezuela, alerte sur les risques de déclenchement d’une troisième guerre mondiale si les États-unis attaquaient la Syrie et réaffirme son soutien total à Bachar el Assad.


Nicolas Maduro dénonce la politique meurtrière... par librepenseur007

La partie d'échec avec la Russie : La guerre sera-t-elle évitée ? Les camouflets de la France (par Chantal Dupille) - Sept 2013

9710374621_31cf0322e4_z

Nous avons une chance d'échapper à la guerre contre la Syrie appelée à devenir mondiale via l'implication du Hezbollah libanais (certainement contre Israël, son ennemi mortel, comme la Syrie de l'anti-sioniste Baschar-el-Assad) et de l'Iran. Et ce sera grâce à la Russie de Poutine !

Celui qui dérange tant l'Occident, Vladimir Poutine, est diabolisé, dépeint sous les traits d'un dictateur parce qu'il ose, comme Assad, résister au moule atlantiste et qu'il a rendu à la Russie sa fierté, sa force, sa grandeur passées.

Poutine aime son pays et le sert, ce qui détonne dans un monde où tant de dirigeants servent leurs intérêts et ceux de maîtres cupides et tyranniques à l'Etranger.

Et le Président russe ne veut plus voir son pays dévasté comme du temps de Napoléon et d'Hitler : Bref, il veut tout faire pour éviter une guerre à ses concitoyens - et au monde.

Et il est considéré aujourd'hui comme le plus engagé pour la Paix, le Droit, la non-ingérence, le respect de la souveraineté des Nations.

A tel point qu'il est pressenti par beaucoup comme celui qui devrait avoir le Prix Nobel, pour une fois digne de ce nom. De quoi faire enrager l'Occident déconsidéré et envieux ! 

Quant aux va-t-en guerres multiples pour le compte d'Israël, Hollande et Fabius, passés maîtres dans l'art du mensonge, ils se sont si ridiculisés aux yeux du monde (par leur outrance, leur obsession si sioniste d'éliminer Assad comme hier en Libye Kadhafi), qu'ils ont été mis hors jeu : Voici un G2 réunissant Kerry et Lavrov, les Etats-Unis et la Russie. Les Français ont été priés de laisser les Décideurs discuter sans eux !

Tout Internet, d'ailleurs, se gausse de nos misérables pions de Tel-Aviv, comme le sont leurs conseillers très spéciaux, les Kouchner-BHL.

La France a au pouvoir, depuis Nicolas Sarkozy, des néoconservateurs qui ont pris le relais du Bush vomi partout.

Lire la suite

Les dessous du tir des deux missiles en Méditerranée - Sept 2013

http://avicennesy.files.wordpress.com/2013/09/missile_syrie_zoom945.jpg


Une source diplomatique éminente a révélé que « la guerre américaine contre la Syrie a commencé et a terminé au moment du tir des deux missiles balistiques qui sont tombés dans la mer » ! Selon le quotidien libanais assafir, citant cette haute source, « les deux missiles ont été lancés par les forces américaines d’une base militaire de l’OTAN en Espagne.

Ils ont été détectés par les radars russes immédiatement. Les batteries de défense russe les ont confrontés. Un missile a explosé en l’air alors que l’autre a été dérouté et est tombé ensuite en mer ».

Et la source d’ajouter : « Le communiqué publié par le ministère russe de la défense sur la détection de deux missiles balistiques lancés en direction de la Méditerranée a négligé de souligner deux informations : le lieu du tir des missiles, et leur interception ». Pourquoi ? Parce qu’immédiatement après cette opération militaire, la direction des renseignements russes a contacté les renseignements américains pour les informer que « frapper Damas équivaut à frapper Moscou et nous avons omis la phrase de l’interception des deux missiles du communiqué que nous avons publié pour sauvegarder les relations bilatérales et pour ne pas provoquer plus d’escalade. Pour cette raison, vous devez revoir rapidement votre politique et vos intentions envers la crise syrienne et vous devez réaliser qu’il vous est impossible d’éliminer notre présence en Méditerranée ».

« Cette confrontation directe non annoncée entre Moscou et Washington a augmenté la confusion de l’administration d’Obama qui est devenue plus convaincue que la partie russe est prête à aller jusqu’à la fin en ce qui concerne la cause syrienne, et a montré que seule une initiative russe pourra sauver la face de l’administration US et que la volonté de la Russie décidera de la paix ou de la guerre en Syrie ».

La même source a poursuivi : « Après qu’Israël a démenti sa connaissance au sujet du tir des missiles dans son premier communiqué, Washington a demandé de Tel Aviv de revendiquer les tirs des missiles pour la sauver de cette position, surtout que ce tir était le signal de lancement de l’offensive
contre la Syrie. Il était prévu que le Président américain participe au sommet du G-20 pour mener des négociations sur le sort du président syrien Bachar el-Assad ».

« Après la confrontation balistique entre les Etats-Unis et la Russie, Moscou a augmenté ses experts militaires en Syrie, et a multiplié ses pièces militaires et ses navires pour renforcer sa présence militaire en Méditerranée, et a choisi d’annoncer son initiative sur la fin de l’offensive contre la Syrie après le sommet du G-20.  Cette décision a été prise suite à des réunions avec la partie syrienne qui a donné son accord sur la proposition russe de placer les armes chimiques sous contrôle international et d’adhérer à la convention de la non-prolifération d’armes chimiques ».

« Les premiers résultats de la confrontation balistique américano-russe furent le vote de la chambre des communes britannique sur le refus de participer à la guerre en Syrie, une décision qui a été suivie par des positions eurpéennes, notamment la position de la chancelière allemande Angela Merkel », a encore révélé ladite source.

Lire la suite

Les Veilleurs debout devant les ambassades du Qatar et d’Arabie Saoudite - Sept 2013

Protestation de jeunes Français, en marge de la manifestation du samedi 7 septembre 2013 contre la guerre en Syrie, devant l’ambassade du Qatar puis de l’Arabie Saoudite pour leur implication dans la guerre civile de ce pays :


Protestation devant l'ambassade du Qatar et d... par actuclip

D’Allende à Assad, l’impérialisme américain n’est plus ce qu’il était - Sept 2013

Le 40e anniversaire du coup d’Etat au Chili, voulu par les USA, survient à un moment étrange : l’Occident se demande aujourd’hui comment ne pas intervenir en Syrie.

11 septembre... Non, pas celui de 2001, celui de 1973.

Ce 11 septembre 1973 vit le gouvernement des Etats-Unis décider de renverser un gouvernement démocratiquement élu dans un pays étranger, remplacé par une dictature militaire implacable dirigée par le général Augusto Pinochet, qui incarne pour ma génération (celle qui avait 20 ans au moment de ces événements) la figure du salaud.

Ce 11 septembre là, il y a 40 ans cette année, s’est terminé par le suicide d’un homme, Salvador Allende, qui préféra la mort plutôt que de tomber entre les mains des soldats assiégeant le palais de La Moneda, à Santiago du Chili.


Une des dernières photos de Salvador Allende, le 11 septembre 1973, pendant le coup d’Etat (Orlando Lagos)

Lire la suite


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×