opération

Qui dirige les opérations sournoisement ? : Scandale NSA l’Israéli Connection - Oct 2013

Le rôle d’Israël dans l’interception et le traitement des conversations téléphoniques et des courriels par la NSA a été passé sous silence jusqu’à ce qu’Edward Snowden révèle le pot aux roses

Pourquoi le taire ? Narus et Verint, sociétés israélienne spécialisées dans la « surveillance de masse », sont à l’origine du programme PRISM. Elles font partie des start up créées, après leur démobilisation, par les « cyber-guerriers » de l’ISNU (Israeli Sigint National Unit), une agence de renseignement militaire israélienne plus connue sous le nom d’Unité combattante 8200 (shmone matayim), et qui servent à l’occasion de sociétés-écrans. L’une d’entre-elles – Payoneer – a, par exemple, délivré les cartes de crédits aux agents du Kidon – le service action du Mossad – qui ont assassiné, le 19 janvier 2010, à Dubaï, le Palestinien Mahmoud al-Mabhouh, un des fondateurs des Brigades Azzedine al-Qassam

Les Israéliens se servent

Lire la suite

Le 11 Septembre 2001 et l’opération Gladio

L'émission de Russia Today, intitulée "The Truth Seeker" accuse les états-unis d'avoir planifié une opération de terrorisme sous faux-drapeau le 11 Septembre 2001.


Le 11-Septembre & l'opération Gladio par ReOpen911

"Le 8 septembre 2013, l’émission populaire "Truthseeker" (Chercheur de vérité) de Russia Today a publié, avec plus d’un million d’abonnés sur YouTube, ce reportage de 13 minutes intitulé « Le chercheur de vérité : le 11/9 et l’opération Gladio (E23). »

Plus grave que le Watergate : des réunions régulières entre des officiels US et le leader d’al-Qaïda ;

preuves à l’appui, le terrorisme sous faux drapeau de la Maison Blanche pour mener le peuple « comme des moutons » ;

le père d’une des victimes du 11/9 raconte pourquoi il soutient la campagne de pub ReThink911 sur Times Square et dans le monde entier."

L'opération Gomorrhe et l'extermination de Hambourg - Juillet 1943

L'opération Gomorrhe et l'extermination de Hambourg (juillet 1943) : on vous en a parlé à l'école ?

Le 24 juillet 1943 a commencé la bataille de Hambourg (Allemagne), appelée "opération Gomorrhe" par les Alliés, une série de raids terroristes qui a duré huit jours et sept nuits et au cours de laquelle trouveront la mort 42 600 personnes ; 37 000 vont être blessés et il y aura plus de 1 million de sans-abris. Le succès de l'attaque des Alliés sera déterminé par l'utilisation de techniques spéciales destinées à tromper les radars allemands et l'utilisation scientifique de bombes à fragmentation de phosphore destinées à maximiser l'opportunité de déclencher une tempête. En raison du massacre délibéré des populations civiles, l'opération Gomorrhe est interprétée par certains comme pouvant constituer un crime de guerre. Après le bombardement et jusqu'au 30 novembre 1943, 31 647 cadavres furent enterrés, dont seule la moitié furent identifiés. Parmi les corps, il y avait 50 % de femmes et 12 % d'enfants. Des restes humains étaient encore retrouvés lors de la reconstruction après la guerre. Hambourg subit encore 69 raids aériens jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le dernier le 29 avril 1945.

 On vous en a parlé à l'école ?

 Pour plus de renseignements : LIEN 

Lire la suite

Opération Artichaut - Les expérimentations secrètes de la CIA - MK ULTRA

Le Projet ARTICHAUT de la CIA, mis en oeuvre au cours des années 1950 et 1960, a soumis de nombreux prisonniers étrangers et d’agents doubles présumés à des traitements barbares, dont des électrochocs, des lobotomies et des chocs d’insuline provoqués par des drogues.

D’innombrables citoyens états-uniens disparurent des rues de New York et San Francisco pour être victimes d’expériences secrètes uniquement parce qu’ils faisaient partie de groupes minoritaires ; pauvres, paumés, criminels ou perçus comme tels, prostitués. Nombre d’entre eux subirent des séquelles physiques et mentales permanentes en conséquence de ces expériences.

On administra du LSD à près de 6 500 soldats états-uniens, à leur insu, dans les années 1950 et 1960. Beaucoup parmi eux ont dû vivre en permanence avec ces souffrances, d’autres se sont suicidés.
En 1953, un ressortissant étranger fut emprisonné et torturé huit mois durant, au Panama, par la CIA simplement parce qu’il était soupçonné de collaborer avec des responsables du renseignement français.
Par la suite, il est bien probable que la CIA ait assassiné ce même homme après qu’il eût anonymement révélé à un journaliste qu’il connaissait l’identité du commanditaire de l’assassinat du président John F. Kennedy

Source : http://nemesistv.info/video/13KGN579D9HN/operation-artichaut-les-experimentations-secretes-de-la-cia-mk-ultra#sthash.K6iclg44.dpbs

Operation Artichaut (projet BLUE BIRD) – Les expérimentations secrètes de la CIA

Le Projet ARTICHAUT de la CIA, mis en oeuvre au cours des années 1950 et 1960, a soumis de nombreux prisonniers étrangers et d’agents doubles présumés à des traitements barbares, dont des électrochocs, des lobotomies et des chocs d’insuline provoqués par des drogues.

D’innombrables citoyens états-uniens disparurent des rues de New York et San Francisco pour être victimes d’expériences secrètes uniquement parce qu’ils faisaient partie de groupes minoritaires ; pauvres, paumés, criminels ou perçus comme tels, prostitués. Nombre d’entre eux subirent des séquelles physiques et mentales permanentes en conséquence de ces expériences.

On administra du LSD à près de 6 500 soldats états-uniens, à leur insu, dans les années 1950 et 1960. Beaucoup parmi eux ont dû vivre en permanence avec ces souffrances, d’autres se sont suicidés.
En 1953, un ressortissant étranger fut emprisonné et torturé huit mois durant, au Panama, par la CIA simplement parce qu’il était soupçonné de collaborer avec des responsables du renseignement français.
Par la suite, il est bien probable que la CIA ait assassiné ce même homme après qu’il eût anonymement révélé à un journaliste qu’il connaissait l’identité du commanditaire de l’assassinat du président John F. Kennedy


Arte - Opération Artichaut - 1sur3 par jackyshow38


Arte - Opération Artichaut - 2sur3 par jackyshow38


Arte - Opération Artichaut - 3sur3 par jackyshow38

Opération Paperclip (Overcast) - 1945 à 1973

L’opération Paperclip (originellement appelée « Opération Overcast ») fut menée à la fin de la Seconde Guerre mondiale par l'état-major de l'armée des États-Unis afin d'exfiltrer et de recruter près de 1 500 scientifiques allemands issus du complexe militaro-industriel allemand pour lutter contre l'URSS et récupérer les armes secrètes du Troisième Reich.

Ces scientifiques effectuèrent des recherches dans divers domaines, notamment sur les armes chimiques (Zyklon B), sur l'usage des psychotropes, sur la conquête spatiale, sur les missiles balistiques et sur les armes à longue portée (bombes volantes V1 et V2).

Loin de les affecter à des postes subalternes, le Département de la Défense des États-Unis leur confia la direction de ses programmes de recherches. Ils furent affectés aux bases de White Sands, dans le Nouveau-Mexique, et à Fort Bliss, au Texas.

Grâce en partie à l'aide de ces scientifiques, l'avancée technologique des États-Unis fut considérable pendant la guerre froide.

Elle est arrêtée en 1957, lorsque l'Allemagne de l'Ouest proteste auprès du gouvernement des États-Unis qui la dépouille de ses compétences scientifiques.

L'opération Paperclip a été rendue publique en 1973.


La CIA protégeait des Nazis par rikiai


Opération Paperclip par syti

Al-Qaida serait donc bien une émanation des services secrets américains dans le cadre d’une gigantesque opération « Gladio B » - 25 Juin 2013

Le 17 mai dernier, l’essayiste et journaliste d’investigation Nafeez Mosaddeq Ahmed avait publié des révélations fracassantes dans le magazine britannique Ceasefire Magazine, à partir des informations données par Mme Sibel Edmonds, une ancienne traductrice du FBI de 42 ans.

Ces informations ont été reprises ce mardi 25 juin 2013 par plusieurs sites Internet mondiaux de référence, et notamment le Huffington Post britannique.

Selon ces révélations, Ayman al-Zawahiri, l’actuel chef d’Al-Qaïda et adjoint d’Oussama ben Laden à l’époque, aurait rencontré à plusieurs reprises des militaires et des responsables du renseignement américains à l’ambassade des États-Unis de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, entre 1997 et 2001, dans le cadre d’une opération connue sous le nom de « Gladio B ».

Cette opération « Gladio B » aurait consisté dans l’instrumentalisation, par les services secrets américains, de groupes terroristes islamistes à partir des années 1990.

Il se serait agi de la reprise de la méthode des opérations « Gladio », qui avaient instrumentalisé de la même façon des groupes néo-fascistes et néo-nazis en Europe dans les années 1970, particulièrement en Italie et en Belgique.

Ces opérations terroristes préparées avec le soutien des services secrets américains (CIA) et britannique (MI6) étaient ensuite attribuées faussement à des mouvements communistes.

Lire la suite

Opération Parapluie au Canada dès 1948 (manipulation du climat) - De 1948 à aujourd'hui

Au Canada, la production artificielle de pluie débute en 1948 par une expérience du gouvernement fédéral.

On dispersait de la glace sèche dans les nuages pour provoquer une chute de pluie et, dans des conditions appropriées, on réussissait à en obtenir.


L'Opération Parapluie - Appareil à pluie au Canada par rikiai

Lire la suite


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×