mafia

La dernière fois que la police lançait des grenades offensives sur des manifestants, c'était sous le gouvernement de Vichy

Mathieu Burnel : "L’insurrection est arrivée"  (31/10/2014)

(Pascal Bruckner, Corinne Lepage, -Christian de Perthuis, Fabrice Flipo, Christian Gérondeau, Mathieu Burnel, Juliette Méadel, Philippe Raynaud)

Un député européen dénonce le rôle scandaleux et mafieux de cette assemblée - Nov 2013

Un discours enflammé de l'eurodéputé Godfrey Bloom.

"... quand les gens se seront vraiment rendu-compte de qui vous êtes, il ne leur faudra pas longtemps pour prendre cette Chambre d'assaut et vous pendre. Et ils auront raison."

Lire la suite

Le FMI souhaite vous voir payer l’impôt sur le revenu à hauteur de 71% - Déc 2013

Chaque travailleur payant 71% d’impôt sur le revenu pour garantir la dette des états et donc la sécurité des banques, quand à la paupérisation du travailleur, ils s’en balancent pas mal à première vue puisque cette taxation ne concernerait pas uniquement les riches mais tous les travailleurs!

Bien sur, sont prioritairement pointés du doigt ici les Etats-Unis, mais la France peut elle échapper à cela alors qu’elle est directement concernée lorsqu’on lit cela? 

« La plupart des « pays les plus riches » des nations de l’Ouest doivent maintenant emprunter de l’argent juste pour payer les intérêts sur l’argent qu’ils ont déjà emprunté« . Ce qui est le cas de la France.

Le gouvernement français n’a pour l’instant pas appliqué la baisse des salaires de 30% conseillé par le FMI, la BCE et Goldman Sachs, mais au niveau impôts, au point où ils en sont, qu’est-ce qui pourrait les arrêter à part une révolution…

(Moutons Enragés)

impots

Le FMI vient de déposer une autre bombe.

Lire la suite

En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants - Déc 2013

Les représentants de l'Union européenne ont décidé de mettre à contribution les épargnants à partir de 2016. 

clip image001 thumb7 En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants

Après la ponction des épargnants chypriotes cette année et l'idée émise par le FMI d'une supertaxe de 10% sur le patrimoine, l'Europe vient d'entériner la participation des déposants au renflouement des banques en cas de crise grave. 

L'accord, scellé mercredi 11 décembre, est passé relativement inaperçu, alors qu'il pourrait être d'une importance capitale pour les épargnants. 

Lire la suite

Presque le seul pays du monde occidental à le faire : l'Islande condamne les dirigeants de la banque Kaupthing à 5 ans de prison - Déc 2013

Hreidar Mar Sigurdsson, l'ancien CEO de la Banque islandaise Kaupthing, et Sigurdur Einarsson, l’ex-président de son conseil, vont passer 5 ans derrière les barreaux, a décidé la Cour de Reykjavik.

Ils ont été accusés de fraude et manipulation de marché dans une affaire qui se rapporte à la prise de participation de 5% du capital de la banque, seulement quelques jours avant sa mise en faillite, par le Cheikh Mohammed Ben Khalifa Ben Hamad Al Thani du Qatar.

islande4

L'Islande est quasiment le seul pays du monde occidental à avoir lancé des poursuites au pénal contre les dirigeants qui ont dirigé les 3 plus grosses banques qui se sont effondrées en ruinant le pays, alors que leur total de bilan combiné dépassait le décuple de l'économie du pays.

Lire la suite

Le logo du nouveau satellite espion de la "pieuvre" américaine : un poulpe malfaisant englobant la terre - Déc 2013

Les États-Unis ont lancé un nouveau satellite espion NROL-39, dont la devise controversée est "Rien n'est hors de notre portée."

Le logo du nouveau satellite, une pieuvre autour de la Terre avec ses tentacules, a provoqué la réaction de colère sur les réseaux sociaux.

logo usa

Lire la suite

Charles Paperon : « On a devant nous des puissances financières pires que le fascisme » - Déc 2013

  impôts taxes

Nous retranscrivons ici les propos de Charles Paperon, ancien combattant de la France libre, lors de l’Assemblée générale de Solidarité & Progrès, le 16 novembre 2013.

Invité d’honneur, M. Paperon partageait la tribune avec Jacques Cheminade, Gérard Faure-Kapper, Mohammed Bouznada, Eugène Perez et Bill Roberts, avec qui il a co-signé la Déclaration des Six contre l’oligarchie financière adoptée par ce jour-là.

Lire la suite

10 fois l’économie réelle: l’enflure de la sphère financière mondiale - Déc 2013

pierre leconte finance virtuelle 10 fois l’économie réelle: l’enflure de la sphère financière mondiale

Article de Ianik Marcil sur son blog, 2011

D’aucun croyaient que la sévérité de la crise de 2008-2009 allait enfin légitimer une certaine refonte du système financier mondial.

Les événements des dernières semaines et des derniers mois ont bien démontré que la sphère financière n’a pas changé d’un iota.

Bien plus, elle poursuit sa croissance démesurée par rapport à l’ensemble de l’économie.

La firme de consultation McKinsey vient de publier son étude annuelle des marchés financiers: Mapping global capital markets 2011 qui est fort éclairante à cet égard.

L’étude comptabilise la valeur de l’ensemble des actifs financiers « classiques » sur la planète (marchés boursiers, titres obligataires gouvernementaux et privés, prêts bancaires, etc.). En 2010, cela représente 212 000 milliards de dollars (G$); en 1990, ils représentaient 54 000 G$, soit environ le quadruple en vingt ans. Durant la même période, la valeur de tous les biens et services produits sur la planète (le PIB) n’a augmenté que de 2,8 fois.

Lire la suite

L’amnistie financière (ou comment les responsables de la crise échappent aux poursuites) - Déc 2013

banksters1 Lamnistie financière (ou comment les responsables de la crise échappent aux poursuites)

Article de Paul Jorion sur son blog

Dans un article daté du 12 novembre, intitulé : Why Have No High Level Executives Been Prosecuted In Connection With The Financial Crisis ?, le juge américain Jed Rakoff pose la question de savoir pourquoi aucun banquier n’a été poursuivi à la suite de la crise des subprimes, huit cent d’entre eux l’ayant été, par exemple, dans le sillage de la crise des Savings and Loan, les caisses d’épargne américaines, au milieu des années 1990.

Le juge Rakoff souligne qu’il y aura bientôt prescription pour les faits commis et rappelle que le rapport de la commission consacrée aux subprimes : la Financial Crisis Inquiry Commission, évoquait des faits de fraude pas moins de 157 fois.

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi cette absence flagrante d’inculpations? Rakoff formule trois hypothèses.

Lire la suite

Mentir au peuple est la meilleure façon de le bâillonner ! - Déc 2013

Nos voisins helvètes, experts en démocratie directe, doivent se tordre de rire...

L’Assemblée nationale et le Sénat ont définitivement adopté les projets de loi organique et ordinaire portant application de l’article 11 de la Constitution :

Un référendum portant sur [l'organisation des pouvoirs publics, des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité] peut être organisé à l’initiative d’un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales.

Cette initiative prend la forme d’une proposition de loi et ne peut avoir pour objet l’abrogation d’une disposition législative promulguée depuis moins d’un an. [...] Si la proposition de loi n’a pas été examinée par les deux assemblées dans un délai fixé par la loi organique, le Président de la République la soumet au référendum.

Lire la suite

Le gouvernement s'apprête à créer des mercenaires, type Blackwater. Pourquoi ? Un retour au colonialisme ou une milice d'Etat ? - Déc 2013

601671-france-somalia-piracy-shipping-seychelles

La France était restée un des rares pays européens à ne pas accepter, par la loi, de sociétés de mercenaires, même si celles-ci existaient déjà sous une forme ou une autre. Sarkozy, en fin de mandat, se préparait à ouvrir la porte à de telles sociétés.

Occupé à d’autres urgences qui lui tenaient particulièrement à cœur, comme le chômage, les retraites, le bien-être des français, tenir ses promesses électorales…(si, si), ce n’est que maintenant que le gouvernement Ayrault  s’attèle à concrétiser le projet.

Se basant sur un rapport réalisé en 2012 par les députés Christian Ménard (UMP) et Jean-Claude Viollet (PS), Jean-Marc Ayrault a annoncé qu’un projet de loi sera bientôt déposé dans ce sens.

Les différents commentateurs parlent surtout de création de  sociétés privées de mercenaires maritimes destinés à être embarqués sur des navires  pour lutter contre la piraterie.

C’est le grand retour des corsaires.

Lire la suite

OGM: l’influence des groupes de pression en accusation à Bruxelles - Déc 2013

1380399614 k6J OGM: linfluence des groupes de pression en accusation à Bruxelles

La tentative de faire disparaître une étude critique et controversée sur un OGM commercialisé dans l’UE démontre l’influence croissante des groupes de pression sur le processus d’expertise et constitue «une menace pour la sécurité alimentaire», ont accusé jeudi à Bruxelles un groupe d’élus européens et de scientifiques.

«Je veux lancer aujourd’hui un cri d’alarme contre la prise de pouvoir des lobbies. C’est extrêmement préoccupant pour nos sociétés», a annoncé l’eurodéputée libérale française Corinne Lepage, ancien ministre de l’écologie, au cours d’une conférence de presse au Parlement européen.

Mme Lepage s’est alarmée de la décision de la revue scientifique Food and Chemical Toxicologie (FCT) de retirer de sa publication l’étude très controversée du professeur français Gilles-Eric Séralini démontrant la toxicité du maïs OGM NK603 développé par le groupe américain Monsanto.

Lire la suite

5 800 milliards d’euros dont 350 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux - Décembre 2013

9782021114317 5 800 milliards deuros dont 350 milliards d’avoirs français dans les paradis fiscaux

Dans un petit livre percutant, La Richesse cachée des nations (Editions Le Seuil-La République des idées) l’économiste Gabriel Zucman dresse l’état des lieux glaçant de la domination des paradis fiscaux sur l’économie mondiale. 

L’économiste, âgé de seulement 27 ans, est en train de s’imposer comme l’une des références dans l’étude des paradis fiscaux et de leurs conséquences néfastes pour l’économie mondiale.

Son analyse  est sans pitié :

« Il n’y a jamais eu autant d’argent qu’en 2013 dans les paradis fiscaux, explique-t-il à Mediapart. Selon mes calculs, 8 % du patrimoine financier mondial des ménages y est logé, et échappe à tout impôt.

Soit une fortune de 5 800 milliards d’euros, dont 350 milliards appartenant à des Français.

C’est 25 % de plus qu’en avril 2009, quand le G20 de Londres avait annoncé la “fin du secret bancaire”. »

Lire la suite

Une poignée de compagnies contrôle l’industrie alimentaire - 2012


Les centaines de marques que nous retrouvons sur les tablettes des supermarchés nous donnent l’impression que notre argent va à un nombre aussi grand de compagnies différentes. Or, ça n’est pas le cas: une grande majorité de ces marques appartiennent à une poignée de compagnies. Le graphique suivant donne un aperçu d’où notre argent va réellement (cliquez ici pour une version pleine résolution):

mapsmall

Pourquoi cette convergence est-elle néfaste?

Lire la suite

En fuite, l’homme de main de Serge Dassault s’explique - Nov 2013

Dans l’enquête qui porte sur des soupçons d’achat de voix aux élections municipales de Corbeil-Essonnes, fief de Serge Dassault, Younes Bounouara, un proche de l’industriel, s’explique sur une fusillade pour laquelle il est recherché pour assassinat.

L’homme a aussi prévu de se rendre à la police pour s’expliquer.

Pas de mis en examen pour Serge Dassault

Serge Dassault a été entendu ce matin au tribunal d’Évry dans une enquête pour tentative d’assassinat.

Après plus de quatre heures d’audition, l’industriel est ressorti sans avoir été mis en examen mais il conserve néanmoins son statut de témoin assisté.


Lire la suite

Reportage au Dîner du Siècle - Oct 2013

« L’association Le Siècle est fondée à la Libération par d’anciens résistants réunis autour de Georges Bérard-Quélin. Son objectif est de faire se rencontrer les « élites » pour mieux se connaître au-delà du clivage gauche-droite.

Le Siècle correspond à ce que l’histoire et la sociologie politique appellent des « lieux de sociabilité » des élites : on y trouve des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprises, des hommes politiques de droite ou de gauche, ou encore des représentants du monde de l’édition et des médias de premier plan. » (1)

Le Cercle des Volontaires est allé à la rencontre des invités du Siècle, devant l’Automobile Club de France, haut lieu de la collusion des élites françaises.

Commentaire par Emmanuel Ratier

Source : http://www.youtube.com/watch?v=QgNAu2d-wFg

Source : http://www.youtube.com/watch?v=Wt2Nau-9K8c

Laboratoire pharmaceutique : un lobby en pleine santé - Oct 2013

En France, l’industrie pharmaceutique compte plus de 110.000 emplois et réalise près de 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an, dont 45% réalisé à l’exportation.

Lire la suite

Marie-Monique Robin nous met en garde contre l’accord de libre-échange transatlantique qui se prépare

Marie-Monique Robin (documentaires : Le monde selon Monsanto et Les moissons du futur) revient sur le désastre humanitaire provoqué par l’ALENA et nous met en garde contre l’accord de libre-échange transatlantique qui se prépare.

Marie-Monique Robin :

Ce soir je suis en colère, et je l’assume. Comme l’a écrit le philosophe, écrivain, et poète, George Bataille :

« Le coeur est humain dans la mesure où il se révolte ».

suite :

Lire la suite

C’est la crise, sauf pour les mafias - Août 2013

De l'argent et des armes saisis au Cartel de la drogue mexicain des Zetas.REUTERS/Henry Romero

Pourquoi le crime organisé prend une part grandissante dans les échanges commerciaux et financiers mondiaux et pèse de plus en plus dans la vie politique de nombreux pays.

Les Mexicains ont célébré le mois dernier, une victoire contre la mafia de la drogue. L’arrestation de Miguel Angel Treviño Morales, le chef du cartel de la drogue de Zeta est une grande nouvelle. Treviño, alias Z-40, s’est fait connaître comme un des gangsters les plus brutaux d’un pays hélas habitué à la violence. On ne peut qu’espérer que son séjour en prison mettra un terme, au moins, à la brutalité abjecte dont il était coutumier à l’égard de ses ennemis. (Il y a quelques temps de cela, on avait appris qu’il avait envisagé d’abattre l’avion de l’ancien président Felipe Calderon.)

Mais l’arrestation de Z-40 mettra-t-elle un terme à la guerre des cartels de la drogue au Mexique? Les raisons d’en douter ne manquent pas. La demande de drogue des consommateurs américains en provenance de ces cartels demeure forte et jusqu’à ce que cette cause profonde ne soit réglée, ce commerce lucratif continuera de prospérer. Certains experts affirment ainsi que le principal bénéficiaire de la chute de Treviño sera certainement Joaquín Guzmán Loera («El Chapo»), le chef du cartel concurrent de Sinaloa, qui doit se réjouir de l’élimination de son plus dangereux concurrent.

«8% du commerce mondial»

Lire la suite

Comment les lobbys industriels utilisent la science comme un instrument de propagande - Août 2013

Études biaisées, pseudo-expertises, financements occultes : les industriels ont entrepris dès les années 50 de manipuler la science à leur profit. Inaugurées par les géants de la cigarette, les techniques de détournement de la science sont aujourd’hui utilisées par les producteurs de pesticides ou les climato-sceptiques. Le déclin des abeilles est ainsi devenu un « mystère » et le changement climatique « relatif ». Des stratégies décryptées par Stéphane Foucart, journaliste scientifique, dans son ouvrage La fabrique du mensonge, comment les industriels nous mentent et nous mettent en danger. Entretien.

Basta ! : Les industriels ont choisi de tordre la science, dites-vous, pour contrer ce qui pourrait entraver leurs activités. Par exemple les révélations sur les effets sanitaires désastreux de certains produits. Comment s’y prennent-ils ?

Stéphane Foucart : La technique « d’utilisation de la science » a été théorisée par John Hill, un grand communicant américain. Les industriels de la cigarette l’ont appelé au secours en 1953, au moment où sont publiés les premiers travaux scientifiques sur le lien entre cigarette et cancer. Suite à une réunion de crise [1], John Hill rédige un petit mémo, dans lequel il dit en substance : « La science est un outil très puissant, dans lequel les gens ont confiance. On ne peut pas l’attaquer frontalement. Il faut procéder autrement. En fait, il faut faire de la science, l’orienter, la mettre à notre main ». John Hill propose notamment la création d’un organe commun aux géants de la cigarette, pour financer la recherche académique, menée au sein de laboratoires universitaires par exemple. Des centaines de millions de dollars seront injectés dans la recherche via cet organe. Pour financer des études qui concluent à l’absence de danger du tabac, mais pas seulement. Ils ont par exemple beaucoup financé la recherche en génétique fonctionnelle, qui décortique les mécanismes moléculaires dans le déclenchement des maladies.

Ce type de recherche est bénéfique pour les industriels : les origines environnementales des maladies, et notamment du cancer, sont « oubliées » et occultées…

Lire la suite

Evincée, Batho dénonce la rigueur et met en cause les lobbies su schiste et du nucléaire - 4 Juillet 2013

«J’assume ma responsabilité de lanceuse d’alerte»

L’ex-ministre de l’Écologie Delphine Batho, évincée du gouvernement, a dénoncé jeudi «un tournant de la rigueur» et a accusé le gouvernement d’avoir cédé à des lobbies pro-nucléaire ou gaz de schiste, lors d’une conférence de presse organisée pour expliquer les raisons de son départ.

«En aucun cas je n’ai manqué à la solidarité gouvernementale», a lancé Delphine Batho devant la presse réunie à l’Assemblée nationale.

Elle a également réfuté toute «erreur» ou «faute» et affirmé que «certaines forces économiques», liées notamment au gaz de schiste et au nucléaire, «voulaient (sa) tête».

«Certaines puissances économiques n’acceptaient pas le niveau d’ambition que je fixais pour la transition énergétique», notamment sur la question du gaz de schiste et la réduction de la part du nucléaire en France, a-t-elle déclaré.

«Ces forces ne se sont pas cachées de vouloir ma tête, mais si le gouvernement avait été solidaire, elles n’y seraient pas parvenues», a-t-elle accusé.

Delphine Batho s’en est également pris au patron de l’entreprise de tubes en acier Vallourec, Philippe Crouzet, époux de Sylvie Hubac, directrice de cabinet du président François Hollande.

«Est-il normal que le patron de l’entreprise Vallourec directement intéressé par l’exploitation des gaz de schiste ait pu annoncer ma marginalisation des semaines à l’avance devant des responsables de son entreprise aux USA ? » a-t-elle demandé.

Selon elle, le budget 2014 «marque un tournant par rapport à la volonté de mener à bien la transition écologique». «Je n’ai pas accepté cela en silence.»

L’ancienne ministre, limogée pour avoir qualifié mardi sur RTL son budget de «mauvais» pour 2014, a revendiqué un statut de «lanceuse d’alerte».

«Ce que je n’accepte pas, ce n’est pas de faire des compromis, c’est le tournant de la rigueur qui ne dit pas son nom et qui prépare la marche au pouvoir de l’extrême droite dans notre pays», a déclaré l’ex-ministre PS, qui est également députée des Deux-Sèvres et qui retrouvera son siège dans un mois.

Source : http://www.youtube.com/watch?v=iamAqp0rjT4


Delphine Batho "n'accepte pas le tournant de la... par lemondefr

Lire la suite


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site