Jean

Jean-Vincent Placé, sénateur Vert, surnommé le "sarko écolo" - déc 2013

UNE BOURSOUFLURE DANGEREUSE DANS LA RÉPUBLIQUE: JEAN-VINCENT PLACÉ

C’est vraiment dommage que ce soient les fachos qui soient les seuls à prendre la peine de tracer le portrait de cet arriviste manipulateur qui représente un vrai danger pour la démocratie.

Jean-Vincent Placé c’est l’archétype du politicard cynique qui a engendré la haine de la république en 1936…  

On est loin des Verts qui voulaient "moraliser la vie politique".  

Le simple fait qu’ils tolèrent des arrivistes pareils à leur tête illustre parfaitement à quel point les Verts sont devenus un parti établi et pourri.

Ca nous promet des petits matins bruns, tout ça – et dire que j’y ai cru, moi, aux Verts ! (Dov)

[Emmanuel Ratier - Faits & Documents 366 - Octobre 2013]

Le 25 septembre 2013, Noël Mamère annonçait dans Le Monde son intention de quitter Europe Écologie Les Verts, dénonçant « la firme » formée par Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé et leurs amis : « Notre parti ne produit plus rien : il est prisonnier de ses calculs et de ses clans. Nous sommes devenus un syndicat d’élus. » Cette transformation est l’oeuvre d’un homme, Jean-Vincent Placé. Formé par Michel Crépeau aux habiletés terriennes rad-soc, ce pur apparatchik franc-maçon, qui n’a jamais travaillé, est surnommé « le Sarko écolo ».

Il aura mis sur la touche toute la vieille garde verte et placé ses hommes (et surtout ses femmes) dans le parti. Ce « vert qui mange sa viande bleue » est un ambitieux qui se voit ministre de l’Intérieur ou du Budget.

En toute modestie, il déclare : « Je suis un des hommes les plus influents de la république » (Le Canard Enchaîné du 6 novembre 2013).

« Pas la peine de parler aux gens de dérèglement climatique… J’ai une bonne connaissance de la géographie, du sport et de la gastronomie, ça passe toujours. C’est mon côté chiraquien ! » (Le Point du 31 octobre 2013).

« Je l’ai connu du temps où j’étais un chef socialiste et où il me léchait en vain les pieds pour un siège aux cantonales en Essonne dans une ville qu’il n’habitait pas » (Jean-Luc Mélenchon, rapporté par Le Nouvel observateur du 17 décembre 2009).

« Jean-Vincent Placé, c’est l’homme en costume cravate des verts.

Un ovni dans le parti écolo. Il aime le pouvoir, les belles femmes et les cigares.

Il roule parfois vite et se gare souvent mal. Il dîne aux meilleures tables du 7e arrondissement de Paris, on lui sert du « monsieur le président ».

Il copine avec Roger Karoutchi (UMP), Jean-Paul Huchon (PS), Bernard Lehideux (MoDem), François Sauvadet (Nouveau Centre), ou encore… Pierre Charon, le conseiller de Sarközy.

D’aucuns le décrivent comme un apparatchik, un cynique un opportuniste sans conviction spécialiste des coups tordus » (Le Point du 15 juillet 2010).

« Quand n’importe quel jeune loup de son âge rêve de l’Assemblée nationale, le numéro 2 d’Europe Écologie – Les Verts (EELV) préfère aller croûter sous les ors du palais du Luxembourg, où l’on n’est pas élu directement par les citoyens, mais à la grâce des tractations » (Mégalopolis du 15 juillet 2011)

Lire la suite

Une nouvelle vision de l’univers inspirée de Sakharov, par Jean-Pierre Petit (Partie 1) - Nov 2013

Une nouvelle vision de l’univers inspirée de Sakharov, par Jean-Pierre Petit (Partie 1)

Par La Voix de la Russie | Dans une série d'entretiens accordés à La Voix de la Russie, l'astrophysicien français Jean-Pierre Petit nous livre sa vision sur une série de sujets. Premier volet consacré à la cosmologie et à l'astrophysique.

La Voix de la Russie : Jean-Pierre Petit, pourriez-vous vous présenter ?

Jean-Pierre Petit : J’ai un parcours assez varié et, pour avoir plus de détails je crois que vos lecteurs devraient se référer à la page Wikipedia

LVdlR : Je vois que chaque pan de vos activités mériterait une interview. Le mieux est sans doute de prendre ces choses les unes après les autres, je pense. Commençons par l’astrophysique et la cosmologie. Vous avez émis pas mal de critiques sur l’évolution actuelle de ces disciplines. Vous dites qu’on n’a pas de modèle théorique de galaxie, qu’on plaque des mots sur des observations, sans dire ce que ces mots recouvrent, juste pour essayer ainsi de rendre compte de celles-ci.

Lire la suite

Interview de Jean-Pierre Petit sur la cosmologie (1ère partie)

Sommaire :

1. Colloque à Brighton sur la propulsion avancée (un colloque OVNI qui ne dit pas son nom)
2. Les « projets » Aurora et Ajax
3. Le jour où les Terriens accepteront d’envisager les extra-terrestres
4. Mon expérience avec le CNES
5. Quel avenir pour le spatial et quel rôle de la France ?
6. Les échecs du CNES
7. Les premières manipulations en chambre de bonne
8. Les relations avec René Pelat, Président du CNES
9. La fin de la MHD en France
10. Le GEPAN et l’armée
11. La crypto-science et l’Area 51
12. L’histoire du météorologue russe Alexandrov
13. Interdit de séjour dans les cénacles scientifiques


Lire la suite

Jean Pierre Leaud : réflexion sur la révolution

Tiré de La naissance de l'amour

Lire la suite

Pour l’ancien banquier Jean-Michel Naulot, les gouvernements ont capitulé devant les lobbys bancaires - Oct 2013

Banquier pendant 37 ans, Jean-Michel Naulot dénonce dans son dernier ouvrage à paraître jeudi « Crise financière : pourquoi les gouvernements ne font rien » (Seuil) l’incurie des politiques qui ont cédé devant les lobbys bancaire.  

La loi bancaire est une coquille vide (…) et sur la taxe sur les transactions financières au niveau européen, on apprend au printemps dernier que les négociateurs français demandent une division par 10 de la taxe !


les matins - Europe et Etats-Unis secoués par... par franceculture

BOB avec Jean Pierre PETIT nous parlent du nucléaire et de Fukushima - 1er septembre

L'énergie a un prix, celui de nos vie .. êtes vous pret à le payer ?

Réécouter en exclusivité l'interview de Jean-Pierre Petit, Astrophysicien, ancien chercheur au CNRS, un des pionniers en recherche expérimentale sur la magnétohydrodynamique.

Lire la suite

Jean-Marc Ayrault hué par les agriculteurs à Rennes - Sept 2013

Jean-Marc Ayrault était très attendu, jeudi 12 septembre, au Space, le salon international de l’élevage de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Un salon des productions animales, vitrine du secteur mais aussi de ses crises, nombreuses : dans l’élevage de porcs, de volaille ou la production d’œufs. L’accueil a été glacial.

Le Premier ministre a traversé le salon au pas de charge, sous les huées régulières des agriculteurs.

Disparition de Jean Véronis, artisan du Web français - Sept 2013

Mort ce dimanche 8 septembre, à l’âge de 58 ans, Jean Véronis, était une figure importante et respectée du Web français.

Depuis l’annonce de sa disparition, les hommages y affluent.

Alexandre Léchenet, journaliste au Monde, se souvient avoir beaucoup appris en lisant Technologies du langage, le blog du linguiste.

Il analysait les discours politiques, proposait des petites machines pour jouer avec les textes et les mots.

Lire la suite

Jean Bricmont analyse l’ingérence de la France, des Etats-Unis et d’Israël en Syrie - Septembre 2013

Entretien avec Jean Bricmont, professeur de physique, et spécialiste du droit de la non-ingérence

Source : http://www.youtube.com/watch?v=wKHzrVYBQs8

La « démocratie » vue par le Parlement Européen : entretien avec Jean-Bernard Simian - Septembre 2013

Peut être que, comme des milliers de grançais, vous avez reçu l’an dernier un message sur votre messagerie vous annonçant que « pour une fois », l’Union Européenne vous demandait votre avis et lançait une consultation intitulée : « De l’agriculteur au consommateur, quelle politique agricole et alimentaire commune ? ».
 
Près de 40 000 citoyens français concernés par la condition paysanne, la santé des sols et leur propre santé ont alors répondu, mais bien peu de gens savent ce qu’était réellement ce questionnaire, et surtout ce à quoi il a abouti.
 
Un citoyen français, Jean-Bernard Simian, ne s’est alors pas contenté de considérer superficiellement ce document et d’y répondre en choisissant naïvement de croire que l’UE s’intéressait en vérité au point de vue des citoyens des pays enchaînés dans cette construction politique.
 
Outré par la formulation même du questionnaire, il a choisit d’approfondir le sujet, et son acharnement citoyen exemplaire a révélé la place faite aux citoyens au sein de l’Union Européenne, dans la prise de décisions impliquant l’avenir de nos sociétés et du Vivant.
 
Cette affaire édifiante n’a malheureusement pas eu la couverture médiatique qu’elle mérite (elle fut publiée brièvement sur Agoravox) ; l’Agora du Parlement de l’UE continue à gaspiller l’argent de nos populations soumises à l’austérité, et ce afin de parer la dictature européiste d’un faux nez de démocratie participative.
 
C’est la raison pour laquelle, le Cercle des Volontaire à été interroger Jean Bernard Simian, afin qu’il nous présente ce que sa veille de conscience a permit de dévoiler au sujet de la place laissée aux citoyens des pays d’Europe dans la prise de décision politique.

Source : http://www.youtube.com/watch?v=WG8Kzqej4FY

Les 12 millions d'euros de dessous de table de Jean-Marc Ayrault - Août 2013

ayrault-henri-proglio-12-millions.jpgComme le lui a si bien enseigné Guy Dejouany, Henri Proglio manœuvre entre les différentes chapelles socialistes.

En 1992, le nettoyage des plages landaises, en fait une opération de communication, lui permet de faire connaissance avec Henri Emmanuelli, qui est mis en examen, la même année, dans l'affaire Urba-Gracco*.

Un an plus tôt, Henri Proglio a signé un contrat d'une durée de vingt-cinq ans avec Jean-Marc Ayrault** , le nouveau maire de Nantes élu en 1989.L'objet de la tractation :un centre de tri de déchets high-tech, qui sera inauguré en grande pompe trois ans plus tard.

Considéré comme l'un des barons locaux du PS, Jean-Marc Ayrault multiplie au début de son premier mandat les projets d'envergure pour sa ville : extension de la ligne 2 du tramway – qui lui vaudra des ennuis judiciaires passagers*** –, promotion de la compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe, et donc complexe de traitement des ordures innovant... Rien n'est trop beau pour Nantes. Sur le plan national, l'édile n'est pas encore connu du grand public.

Si, pendant plus de vingt ans, il a évolué dans le sillage du chef de file de l'aile gauche Jean Poperen, il a rejoint Lionel Jospin au congrès de Rennes en mars 1990. Les réseaux politiques et aussi francs-maçons de Poperen continuent de voir Jean-Marc Ayrault d'un bon œil. Ils sont d'ailleurs mis à contribution pour faciliter la construction de ce fleuron de la CGE qui traite aujourd'hui plus de 300 000 tonnes de déchets par an.

Lire la suite

Dernier discours et mise en garde de Jean Jaurès - El Correo - 25 Juillet 1914

Dernier discours et mise en garde de Jean Jaurès - El Correo Le 31 juillet 1914, Jean Jaurès était assassiné à Paris.

Pratiquement une semaine avant, il avait prononcé le 25 juillet, à Lyon-Vaise, ce qui devait être son dernier discours.

Lire la suite

Quand Jean Robin arnaquait Jean Pierre Petit

Par jean Pierre Petit :

"Jean Robin me contacte en mai 2011 et me sollicite pour une interview sur le thème de la «liberté d’expression». Avant cela, je ne connaissais ni son site, ni sa maison d’édition, ni sa personne. En regardant son site, l’idée de «donner la parole aux gens et d’organiser des dialogues/débats sans tabous » me parait intéressante. J’accède donc à sa demande d’interview et il passe chez moi le week-end du 21-22 mai 2011, durant lequel, nous avons enregistrons 5 heures d’interview.

Avant sa venue chez moi, il n’est nullement question de vente. A mon domicile, Jean Robin exprime son souhait de commercialiser ces interviews. Personnellement, de toute ma vie, je n’ai jamais vendu une seule interview ! Mais, songeant aux difficultés que peuvent rencontrer des petits médias indépendants, je décide d’accepter que Robin puisse gagner quelque argent en vendant ces interviews sous forme de DVD, ceci dans le but de l’aider.

Nous concluons donc un accord selon lequel, je ne touche personnellement pas un seul centime dans cette opération, mais où 3€ par DvD vendu (vendu directement par Enquête et Débat, sans intermédiaire, au prix de 20 euros, plus les frais de port) devront être versés à l’association Savoir Sans Frontières....

suite ici : http://www.jp-petit.org/nouv_f/Robin.htm

Lire la suite

Marché transatlantique UE-Etats-Unis : François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont dit oui - 15 Juin 2013

Cela s’appelle juste de la trahison, point barre! Ce n’est que la suite de Sarkozy, ils finissent juste le travail.

Il n’y a pas eu de veto français le 14 juin lors du conseil européen des ministres du commerce qui a donné son accord pour l’ouverture des négociations autour d’un accord de libre échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Le très libéral commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht s’est réjoui du feu vert des Etats membres, y compris sur les services audiovisuels.

Lors de la conférence de presse à Bruxelles, vendredi 14 juin, le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht s’est livré à un tour de passe-passe dont la Commission européenne a le secret (voir ici). Peu expansif, De Gucht a d’abord déclaré être « ravi que le Conseil a décidé le 14 juin de donner à la Commission européenne le feu vert pour commencer les négociations » autour d’un accord de libre échange avec les Etats-Unis, ce que les technocrates de la Commission ont nommé le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI, TTIP en anglais).

« 98 % du contenu du mandat de la Commission a été adopté, avec un consensus très large » , a révélé le commissaire européen, qui a ensuite développé la position de la Commission sur le dossier brûlant de la culture et de l’audiovisuel. « Les services audiovisuels ne sont actuellement pas dans le mandat », jure Karel De Gucht. « Mais le mandat indique clairement que la Commission a la possibilité de revenir au Conseil avec des directives de négociations supplémentaires sur la base d’une discussion avec nos homologues américains ». L’audiovisuel n’est pas dans le mandat, mais il n’est pas exclu qu’il y soit…

« Nous sommes prêts à discuter avec nos homologues américains et d’écouter leur point de vue sur cette question ». La conclusion de Karel De Gucht est que les services audiovisuels pourraient faire l’objet de directives de négociations supplémentaires le moment venu. Une belle victoire pour la Commission européenne qui a obtenu ce qu’elle souhaitait contre la bronca française de ces derniers jours.

A l’issue du conseil des ministres européens du Commerce du 14 juin, les services de Nicole Bricq, ministre français du Commerce extérieur ont gardé le silence. Le silence a aussi prévalu à Matignon et à l’Elysée. La Commission européenne a pourtant publié le jour même un long Mémo (lire ici en anglais) détaillant ce que les Etats membres ont approuvé dans le cadre des négociations entre l’Union européenne et les Etats-Unis pour un accord de libre échange.

Pourtant, François Hollande et Jean-Marc Ayrault auraient dû réagir sur le contenu de ce Mémo daté du 14 juin. Si un accord est conclu avec les Etats-Unis, les multinationales pourront protéger leurs investissements en utilisant une procédure d’arbitrage privée nommée « règlement des différends investisseur-Etat », et ainsi lever les barrières juridiques dans les secteurs convoités.

Ce conseil européen est un échec pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault, qui ont ouvert la porte à la marchandisation décidée par les multinationales européennes et américaines.

Source : Les moutons Enragés


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site