France

Surveillance en France : la loi de programmation militaire vise la population française - Déc 2013

La nouvelle Loi française de programmation militaire en préparation depuis octobre inclut un volet sur la surveillance de la population qui revient pour l'essentiel à donner aux autorités françaises des droits comparables à ceux de leurs homologues américains révélés par Edward Snowden et WikiLeaks.

LeWall Street Journal, journal de l'élite financière américaine, a même pu se permettre d'écrire que « la surveillance numérique américaine n'est rien en comparaison de ce que la France s'apprête à faire. »

francemorte

Un article du Monde cet été, révélait que la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) espionne les réseaux Internet & téléphoniques comme le fait la NSA, agence américaine d'espionnage électronique. Maintenant, les services de renseignement et l'État y investissent davantage de ressources et tentent de faire accepter plus largement leurs activités, en leur donnant un cadre légal officiel. Les nouveaux pouvoirs accordés à l'administration française permettront à l'ensemble des services de renseignements et des impôts de pratiquer un suivi spécifique et en temps réel des données de connections de dizaines de milliers de personnes par an.

Lire la suite

Scandale pharmaceutique en France : depuis 6 mois, on ne trouve plus de FERVEX avec sucre, uniquement du sans sucre avec ASPARTAME !!! Déc 2013

Incroyable !

Les pharmaciens sont eux-mêmes génés ou scandalisés !

L'Actifed (même molécule) est encore vendu sans aspartame, mais d'autres substituts eux en contiennent tous !

Comment se fait-il que personne ne tire de sonnette d'alarme ?

Un des effets pervers du traité transtlantique déjà en marche, ou la soumission des membres de l'Otan au régime alimentaire américain ?

Seule Corinne Gouget en France dénonce ouvertement cet édulcorant

Qui sont ces terroristes soutenus par la France ? La nouvelle vidéo CHOC de Topdoc - Déc 2013

 Topdoc sort une nouvelle vidéo explosive !

On y apprend comment en Libye les Etats occidentaux - en particulier les Etats-Unis et la France - ont participé à l'expansion du fondamentalisme islamiste.

On y découvre le rôle central joué par la NED, une organisation trouble financée par le gouvernement américain.

Durant la guerre en Libye, la NED financait 3 organisations administrées par des individus recherchés par Interpol et connus pour leurs liens avec le terrorisme islamique.

Au coeur de ce documentaire : le témoignage exclusif du n°2 libyen, Abdallah Al-Senoussi !

Lire la suite

En France, une personne s'immole par le feu tous les 15 jours - Déc 2013

immolation-700x393.jpg

 Si l’immolation du jeune Tunisien Mohamed Bouazizi en décembre 2010 conduit à l’embrasement du pays et à la chute de Ben Ali, il n’en est rien en France.

Pourtant, selon une enquête menée par le photographe Samuel Bollendorff et la journaliste Olivia Colo, un français s’immole tous les 15 jours dans un espace public. 

Signe de protestation politique ou de désespoir, l’immolation est plus qu’un simple acte de suicide. Préméditée, elle est également utilisée pour exposer sa détresse et marquer les esprits en prenant à témoin la société tout entière. Les auteurs du webdocumentaire « Le Grand Incendie » paru le 16 décembre ont réalisé le décompte de ces immolations depuis 2011 en tentant de comprendre chaque histoire.

Le résultat est glaçant, en moyenne, une immolation par le feu a lieu tous les 15 jours. Elle peut être l’oeuvre de chômeurs, ouvriers, professeurs ou cadre, toutes les catégories socioprofessionnelles sont touchées. L’immolation se déroule souvent dans des lieux banals, aux yeux de tous, comme la cour d’un lycée, devant le Pôle emploi, un Ministère, ces endroits sont symboliques et reflètent souvent la raison du passage à l’acte. Elle dénonce alors des pressions morales, l’absence de travail, les difficultés financières, les problèmes de logement..

Lire la suite

Régis Chamagne : État de la défense française et questions géopolitiques - Nov 2013

Une conférence de Régis Chamagne, responsable national des questions de défense UPR, le 23 novembre 2013 à Lyon.

http://upr-djamelito.blogspot.fr/

Nouvelle venue dans le débat politique, l’Union Populaire Républicaine (UPR) rassemble des Français, de droite et de gauche, dont les rangs grossissent rapidement.

Notre point commun à tous, c’est que nous refusons l’asservissement de la France, et que nous posons la question fondamentale qu’aucun parti ni aucun média ne veut poser :

Avons-nous oui ou NON intérêt à rester encore dans l’Union Européenne ?


Régis Chamagne : État de la défense française... par DJAMELITO-UPR

Nouvel emprunt de la France avec 6,475 mrd EUR à court terme - Déc 2013

Le précédent emprunt annoncé date du 25 Novembre, il y a moins d’un mois.

dette_france_jpg_530x320_crop_upscale_q85

La France a emprunté au total 6,475 mrd EUR à court terme lundi, à des taux en hausse et avec une demande soutenue, a précisé mercredi l’Agence France Trésor (AFT).

L’AFT, chargée de placer la dette française sur les marchés, a enregistré 35 mio EUR d’offres non compétitives (ONC) à échéance six mois (21 semaines) et 240 mio EUR à échéance un an (51 semaines).

Lors d’une émission obligataire, les investisseurs choisissent de prêter un montant à un certain taux. Ils peuvent proposer une somme supplémentaire sans mentionner de taux, un montant qu’ils prêteront après l’adjudication au taux moyen pondéré de celle-ci, dans le cadre d’une offre dite non compétitive (ONC).

Dans le détail, la France a emprunté 3,490 mrd EUR à échéance 3 mois (12 semaines) à un taux de 0,181% contre 0,120% lors de la dernière opération comparable le 9 décembre.

Le pays a également emprunté 1,045mrd EUR à échéance 6 mois (21 semaines) au taux de 0,207% contre 0,158% et 1,940 mrd EUR à échéance un an (51 semaines) au taux de 0,265% contre 0,191%.

Lire la suite

Laurent Louis sur l’intervention impérialiste en Centrafrique - Déc 2013

Alors que la France, soutenue par le gouvernement belge, a décidé de déployer ses militaires en Centrafrique pour soit disant rétablir l'ordre et éviter des massacres, le député belge Laurent LOUIS, président du mouvement Debout Les Belges, intervient au Parlement pour dénoncer les réels enjeux de cette opération militaire et mettre en lumière les manipulations politiques et médiatiques.

Il flingue littéralement le Ministre des Affaires étrangères libéral, Didier Reynders.

Lire la suite

La France va emprunter 173 milliards d’euros (pour financer ses guerres) sur les marchés en 2014 - déc 2013

La France va emprunter 173 milliards d’euros sur les marchés en 2014, un montant plus élevé qu’en 2013 où 169 milliards avaient été empruntés.

Photo d'illlustration - La France empruntera plus en 2014 sur les marchés à moyen et long terme qu'en 2013.
La France empruntera plus en 2014 sur les marchés à moyen et long terme qu’en 2013. © Jaubert / Sipa
La France va emprunter 173 milliards d’euros sur les marchés à moyen et long terme en 2014, anticipant une remontée de ses taux d’emprunt après une année 2013 au cours de laquelle ses coûts de financement sont tombés à un plus bas historique.
Ce montant, net des rachats de dette, est un peu plus faible que celui anticipé lors de la présentation du budget en septembre (174 milliards d’euros), mais plus élevé qu’en 2013 (169 milliards), selon un communiqué publié vendredi par l’Agence France Trésor (AFT).

Lire la suite

Que fait vraiment la France en Centrafrique ? - Déc 2013

Que fait vraiment la France en Centrafrique ? 

Enfin, pas la France en tant que telle car l’opération centrafricaine n’a rien à voir avec l’ingérence française au Mali, feu de forêt déclenché suite au lynchage de Kadhafi et éteint (enfin, à court terme) par les principaux commanditaires de ce lynchage.

Pourquoi ?

La sécurité de la France, disait-on alors, était en jeu. Et c’était parfaitement vrai.

Qu’aurait fait notre pays, une puissance méditerranéenne, si le nord du Mali s’était transformé en un immense réservoir à islamistes ?


Allain Jules sur la Voix de la Russie: que fait... par Allain_Jules

Jean-Pierre Mara, ingénieur en informatique franco-centrafricain, a accordé un entretien au Cercle des Volontaires, à propos de la situation en République Centrafricaine.

Cet entretien s'est déroulé le 4 décembre 2013 à Paris, la veille du vote à l'ONU de la résolution autorisant le nouveau déploiement des forces françaises en Centrafrique.

La France "à deux doigts de la dictature numérique" avec le projet de loi de programmation militaire - Décembre 2013

cover_1984.jpg

Dans Les Echos, le "Digital Champion" de la France auprès de la Commission Européenne, Gilles Babinet, accuse le Gouvernement de sacrifier les contre-pouvoirs dans le projet de loi de programmation militaire, qui exclut le juge du contrôle de légalité des écoutes sur les réseaux numériques.

Le propos est rude, sans doute excessif, mais il est révélateur d'une exaspération et d'un cri alarme qui peine à se faire entendre par des mots plus mesurés. Dimanche, le représentant français au numérique ("digital champion") auprès de la Commission Européenne, Gilles Babinet, a très durement critiqué le projet de loi de programmation militaire, qui devrait être adopté mardi par les sénateurs.

"Cette loi, c’est le plus grand coup porté au fonctionnement de la démocratie depuis les lois d’exceptions pendant la guerre d’Algérie", condamne-t-il dans Les Echos. "Il n’y a plus de pouvoir du juge.

Or, comme le disait Montesquieu, le père de la séparation des pouvoirs en France, « Tout pouvoir va jusqu’au bout de lui-même ».

Je n’ai pas de problème à ce que l’on aille fouiller dans la vie des gangsters. Encore faut-il savoir qui est celui qui désigne le gangster, et il faut que cela soit un juge.

En aucun cas, il ne faut donner un donner un blanc seing aux militaires et à d’autres pour écouter tout et tout le monde en temps réel.

Nous sommes à deux doigts de la dictature numérique" (on se rappellera cependant que Gilles Babinet avait sèchement critiqué la CNIL quand elle voulait protéger la vie privée des internautes face aux entreprises).

Lire la suite

La France fonce droit au mur, sa dette s'accroît au rythme de 3 000 euros par seconde, et se lance dans des guerres ruineuses -Déc 2013

Si la dette publique était composée de billets de 100 euros alignés les uns à côté des autres et empilés, elle aurait atteint la hauteur de l'arc de Triomphe, soit 50 mètres de hauteur, en 2011, selon Romain Messy, journaliste à France 2.

Cette année-là, la dette française était de 1 700 milliards d'euros.

Avec la même simulation, France 2 a calculé qu'en 2014, la dette publique dépassera l'arc de Triomphe et atteindra 1 950 milliards d'euros.

Selon des révélations du Figaro mardi 17 septembrele taux d'endettement de la France grimpera à 95,1% du produit intérieur brut (PIB) fin 2014.

Le compteur de la dette tourne jour et nuit au rythme de 3 000 euros par seconde, ajoute France 2. Pourquoi une telle hausse ?

Avec la crise, les déficits de l'Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale se sont accumulés.

Les aides à la zone euro pèsent aussi : elles atteindront 68 milliards d'euros de la dette française en 2014.


La dette française s'accroît au rythme de 3... par francetvinfo

L’histoire de la Banque de France - Nov 2013

L’HISTOIRE DE LA BANQUE DE FRANCE

La banque de France est créée le 18 janvier 1800, c’est une société au capital de 30 millions de francs souscrite par le premier consul Napoléon, des membres de son entourage et les plus riches familles françaises. Les 200 actionnaires les plus importants en constituent l’assemblée générale. En contrepartie de son privilège d’émettre la monnaie de la nation, la banque de France assure gratuitement le service de caisse du trésor et consent à des avances à l’état lorsque la situation des finances publiques l’exige.

En 1936, le gouvernement du front populaire donne aux pouvoirs publics des moyens d’intervention plus directe dans la gestion de la banque. Sur les 20 conseillers du conseil d’administration, 2 sont nommé par l’assemblé général, un par le personnel et 17 désignés par l’état.

En 1945, la banque de France est nationalisé, et se voit attribué un rôle de service public. Le capital de la banque est transféré à l’état le 1er janvier 1946. 

Lire la suite

Big brother : La France pourra bientôt traquer sans limite ses "ennemis d’Etat" - Nov 2013

Le gouvernement s’apprête à faire voter un projet de loi de programmation militaire 2014-2019 dont certaines dispositions étendent les possibilités de surveiller en dehors de toute action judiciaire les données numériques de dizaines de milliers de citoyens considérés comme de potentiels «ennemis d’État» et de savoir qui ils appellent et qui les joint, de les localiser en temps réel à travers leurs téléphones, leurs ordinateurs.

smith

 Désormais, toute la communauté du renseignement sera mobilisée, de l’Intérieur à la Défense, en passant par Bercy, pour des motifs bien plus large que le seul risque terroriste, comme la prévention de la criminalité. Ce régime d’exception risque donc d’être appliqué à toutes les infractions.

Les promoteurs de ce texte font valoir que des garanties seront accordées au citoyen, comme la nomination, d’une «personnalité qualifiée» auprès du premier ministre pour contrôler les demandes des services des ministères. «La commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité (CNCIS), autorité administrative indépendante, encadrera le recueil de données de connexion et de géolocalisation, assure Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.»

Parmi les nombreuses dispositions du texte, l’article 13 autorisera explicitement "le recueil, auprès des opérateurs de communications électroniques et (des hébergeurs et éditeurs), des informations ou documents traités ou conservés par leurs réseaux ou services de communications électroniques, y compris les données techniques relatives" :

Lire la suite

Un millier de soldats français bientôt déployés en Centrafrique (près des mines d'or et de diamants) ? - Nov 2013

Le meilleur moyen pour s'installer dans un pays est d'attendre le plus longtemps possible, attendre des centaines et centaines de morts, attendre des massacres intereligieux, pour légitimer une intervention et s'accaparer d'une manne minère (or et diamants) plutôt sympathiques en temps de crise. Oui pour y aller, non pour les voler. Une guerre humanitaire, c'est toujours plus discret...

centrafrik

Un millier de soldats français vont être déployés en Centrafrique pour une durée d'environ six mois, afin de rétablir l'ordre en appui d'une force africaine, a annoncé mardi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

L'annonce du ministre intervient après que la France a soumis lundi soir au Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution visant à renforcer la force panafricaine présente en Centrafrique (Misca), avec la perspective de la transformer en force de l'ONU de maintien de la paix.

Lire la suite

Censure des Nouveaux Chiens de garde à France Télévisions : son président interpellé par une députée (EELV) - Nov 2013

les-nouveaux-chiens-de-garde-.jpeg

Mercredi 20 novembre, Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, était auditionné par les commissions des affaires culturelles et des finances de l’Assemblée nationale [1].

Nous reproduisons ci-dessous, avec son autorisation, la question que lui a posée à cette occasion Isabelle Attard, députée Europe Écologie–Les Verts du Calvados.

Rémy Pflimlin qui ne l’a pas fait lors de l’audition, s’est engagé à ce que France Télévisions réponde par écrit. Une réponse qu’Acrimed attend avec impatience…

"Monsieur Pflimlin, je ne sais pas quelle sera la durée de votre mandat comme PDG de France Télévisions. Je sais par contre pourquoi vous resterez célèbre bien au-delà. Votre plus beau titre de gloire, à mon avis, restera le refus, le blacklistage, le bannissement, du Harry Potter du documentaire, j’ai nommé : Les Nouveaux Chiens de garde, sorti en janvier 2012, réalisé par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, tiré d’un essai de Serge Halimi.

À ce jour, seule Canal Plus a diffusé Les Nouveaux Chiens de garde. À une heure tardive. Je précise que la direction ne l’a fait que sous la menace de résiliation des abonnés.

Dites-moi, monsieur Pflimlin. Comme moi, vous avez vu ce documentaire. Toute votre profession en a parlé, vous vous êtes forcément renseigné avant de le refuser. Quelle est la raison de la non-diffusion, par le service public, des Nouveaux Chiens de garde ?

Lire la suite

Temples de la consommation Toujours plus : pourquoi les centres commerciaux géants recouvrent la France ? Nov 2013

Il en pousse partout de nouveaux : Aéroville, l’Atoll, Europa City, So Ouest, My Place, Rives de l’Orne, Confluence…

Les centres commerciaux ne connaissent pas la crise. La France est le pays d’Europe de l’Ouest où s’ouvrent le plus de ces mini-villes faites d’escalators et de galeries marchandes.

En période de recul du pouvoir d’achat et de baisse de leur fréquentation, pourquoi ces temples de la consommation se multiplient-ils, malgré tout ?

Quels profits en retirent leurs promoteurs ? Quels intérêts y trouvent les élus ? Enquête sur une nouvelle bulle spéculative.

Plus de 50 centres commerciaux sont actuellement en construction en France !

Le pays en compte déjà pourtant plus de 740. Et leur fréquentation est en baisse depuis 2008, tout comme leur chiffre d’affaires [1].

Qu’importe ! En région parisienne, des centaines de milliers de mètres carrés de surfaces commerciales sont sorties de terre en quelques années.

Lire la suite

La France profite du meurtre des journalistes de RFI pour intensifier sa guerre au Mali - Nov 2013

La France profite du meurtre des journalistes de RFI pour intensifier sa guerre au Mali

Le meurtre de deux journalistes français au Nord Mali il y a une semaine (une bavure française ? http://lesmoutonsenrages.fr/2013/11/05/assassinat-des-deux-journalistes-francais-des-temoins-avancent-la-these-dune-bavure-militaire/) est utilisé comme prétexte par Paris pour poursuivre sa guerre au Mali, déguisée en une lutte contre « le terrorisme islamiste. »

Le 2 novembre, la correspondante expérimentée Ghislaine Dupont et le technicien de production Claude Verlon, qui travaillaient pour la chaîne Radio France Internationale (RFI) ont été enlevés par des hommes armés non identifiés.

Ils venaient de s'entretenir avec un chef séparatiste touareg du MNLA (Mouvement national pour la libération de l'Azawad), dans la ville de Kidal au Nord du Mali. Quelques heures plus tard, ils ont été retrouvés morts à plusieurs kilomètres à l'Est de Kidal.

Les circonstances du meurtre des journalistes restent troubles. Il a eu lieu dans une région située au cœur de la guerre de la France au Mali, où la France maintient une forte présence militaire aux côtés des forces de l'ONU.

Ces dernières semaines, des forces françaises et de l'ONU ont lancé des opérations de grande envergure au Nord du Mali, soi-disant pour écraser les « mouvements terroristes. »

Des témoins ont déclaré qu'un hélicoptère militaire français survolait la zone après l'enlèvement des journalistes. Avec certaines indications sur la possibilité d'un incident causé par des tirs français, la présidence française a déclaré à RFI que « l'autorisation de l'usage de la force n'a été ni demandée ni accordée. »

Lire la suite

Syrie : le Front Al-Nosra devient la "branche" officielle d'Al-Qaida : la France a donc armé Al Qaida en Syrie!!! - Nov 2013

Le chef d'Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, a affirmé que le Front Al-Nosra était désormais la seule branche de son organisation en Syrie.

Le chef d'Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, a pris la parole, dans un enregistrement diffusé vendredi 8 novembre par la télévision Al-Jazira, pour donner des ordres à certaines organisations affiliées à Al-Qaida.

Parmi elles, le Front Al-Nosra, groupe djihadiste opérant en Syrie, qui devient la "branche" d'Al-Qaida dans ce pays.

"L'Etat islamique en Irak et en Syrie [EIIL] va être supprimé", a expliqué Zawahiri, alors que l'Etat islamique en Irak [ISI] reste opérationnel".

L'annonce du leader actuel de la nébuleuse islamiste est censée mettre un terme à un différend entre les djihadistes en Irak et en Syrie. Le chef d'Al-Qaida en Irak, Abou Bakr Al-Baghdadi, a "fait une erreur en établissant l'EIIL sans nous demander la permission ou même nous en avoir informés", a expliqué Zawahiri, et le chef du Front Al-Nosra en Syrie, Abou Mohammed Al-Joulani, "a fait une erreur en annonçant son rejet de l'EIIL, sans nous demander la permission ni même nous en avoir informés".

Lire la suite

Nouveau record absolu d'impopularité pour François Hollande et le Premier ministre + La France cible d'un complot ?(François Asselineau) - Nov 2013

Hollande

Le baromètre Ipsos-Le Point qui vient d’être publié révèle que François Hollande bat un nouveau record absolu d’impopularité de tous les présidents de la Ve République.

Non seulement le pourcentage de Français qui ont de lui une “opinion favorable” dégringole encore, à 21% (en baisse de 3 points en un mois), mais les “‘opinions défavorables” s’envolent à 75 % (+ 4 points). Encore plus grave, les “opinions très défavorables” explosent à 40 % (+ 5 points en un mois).

Ces résultats sont extrêmement inquiétants pour l’exécutif. Ils signifient en clair que 3 Français sur 4 sont désormais hostiles à François Hollande, et que 4 Français sur 10 le méprisent au point de le haïr (c’est cela que signifie pudiquement le terme “opinion très défavorable”).

Il faut dire que le mélange détonnant de légèreté, d’incompétence, de traîtrise, de fatuité et de refus d’écouter l’opinion, que dégage ce personnage est assez inédit dans les annales.

Sarkozy était un traître, méprisant et fat, mais il n’était ni sot ni incompétent, et il savait de temps en temps écouter l’opinion. Quant à Jacques Chirac, l’époque où il était à l’Élysée revêt presque désormais des allures d’Âge d’Or, alors qu’elle ne remonte qu’à un peu plus de 6 ans en arrière. Qui l’eût cru ?

C’est dire à quel point la descente de la France aux enfers s’est précipitée.

François Hollande cumule toutes les erreurs et toutes les traîtrises.

Ayant effrontément menti pendant sa campagne électorale – en promettant notamment qu’il allait réformer le traité européen dit TSCG, assurer la relance, augmenter le pouvoir d’achat, tout ou en claironnant qu’il était “l’ennemi de la finance” -, il a vu le nombre d’opinions favorables chuter de de 56 à 44 % dès la rentrée de septembre 2012.

Lire la suite

François Hollande de moins en moins populaire en France - Nov 2013

Le président François Hollande a été hué lundi à son passage sur les Champs-Elysées lors de la cérémonie du 11 novembre et des heurts ont éclaté entre forces de l’ordre et manifestants.

Des manifestants d’extrême droite ont côtoyé des manifestants anti-Front national et des « Bonnets rouges », soutenant le mouvement breton contre l’écotaxe. Certains ont crié « Hollande démission, dictature, ta loi on n’en veut pas! ».

Quelques personnes se sont retrouvées par terre, maîtrisées par des forces de l’ordre, tandis que sur Twitter ont circulé des photos de « Bonnets rouges » interpellés. Un peu plus tôt, le candidat FN à la mairie de Paris, Wallerand Saint-Just, et une vingtaine de soutiens qui se tenaient à quelques centaines de mètres de l’Arc de triomphe, ont été conduits un peu plus loin par les forces de l’ordre, a constaté une journaliste de l’AFP sur place.

Au cours de leur évacuation dans le calme, trois femmes avec des bonnets rouges et soutenant le mouvement breton ont été également éconduites. Des opposants à l’extrême droite ont également manifesté, scandant « A bas le Front national » ou encore « le Front national c’est la guerre », à quelques mètres du lieu où ont été emmenés le candidat Front national.

« On n’en peut plus », a affirmé un jeune homme de 25 ans sous couvert d’anonymat, expliquant être venu dans l’intention de « siffler » le président et de dénoncer « l’amateurisme de ce gouvernement, les impôts excessivement élevés, le mariage pour tous ». Les voitures du cortège présidentiel ont quitté les lieux sous les sifflets.

Les forces de l’ordre ont procédé à 70 interpellations au total, selon la préfecture de Police de Paris.

Sur internet, des appels à venir perturber la cérémonie circulaient depuis la veille au point que Christian Troadec, l’un des porte-parole du collectif « Vivre, travailler et décider en Bretagne », à l’origine du mouvement des « Bonnets rouges », avait tenu à condamner par avance cette initiative.

Ces cérémonies sans prise de parole, ni invités particuliers, centrées sur la personne du chef de l’Etat, marquaient le lancement des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale.

Lire la suite

La France a fabriqué et testé des armes chimiques près de Paris - Nov 2013

A 40 kilomètres de la capitale, des ingénieurs de l’armement ont produit des agents toxiques.

Pour la première fois, un des hommes clés de ce programme parle.

 Sous couverts de travaux de protection (ici des gendarmes en tenue contre des attaques chimiques), les ingénieurs du centre du Bouchet produisaient des agents toxiques militarisés. (Jack Guez-AFP)

Sous couverts de travaux de protection (ici des gendarmes en tenue contre des attaques chimiques), les ingénieurs du centre du Bouchet produisaient des agents toxiques militarisés. (Jack Guez-AFP)

Cet ingénieur militaire a été tenu au secret-défense pendant des décennies. Il parle ici pour la première fois. Ce qu’il sait n’est connu que d’une poignée d’initiés.

Durant près d’un demi-siècle, il a été au cœur d’un chapitre noir de l’histoire de France : les essais d’armes chimiques menés près de Paris, tout au long de la Ve République, jusqu’à une période très récente.

Désormais à la retraite, Daniel Froment, 72 ans, a accepté de rencontrer plusieurs fois « Le Nouvel Observateur » chez lui, en région parisienne.

Pendant des heures, ce chimiste longiligne, non dénué d’un certain humour, a raconté la vie au centre d’études du Bouchet, un établissement militaire secret situé dans l’Essonne, dans lequel il a travaillé de 1965 à 2006 et dont personne avant lui n’a jamais rien dit.

Il décrit d’un ton égal les essais qu’il a menés sur des animaux, y compris dans les années 1990, et les effets terribles des différents produits qu’il a fabriqués au fil des années, à l’abri des regards. Officiellement, il travaillait à la protection des soldats.

En réalité, il mettait au point des agents toxiques militarisés.

Le but jamais avoué : pouvoir doter la France, en quelques mois, d’un vaste arsenal chimique.

Lire la suite

Les énergies renouvelables en France aux mains d’EDF, d’Areva, d’Alstom et de leurs amis - Oct 2013

Pour représenter les énergies renouvelables en France : EDF, Areva, General Electric, Total, Siemens, Sofiprotéol, Alstom, Enel…

Vous aimez le vent ? Vous avez le capitalisme.


Ah, que c’est mignon, les éoliennes, ah, que c’est bien le soleil, et vive la micro-hydraulique, que flambe l’énergie bois, que bouille la géothermie, que voguent les vagues… On est bien d’accord. Sauf que...

Sauf que les multinationales ont pris le contrôle de ce qui devrait être le moyen de muter d’un système énergétique gouverné par le profit et le capital vers une énergie citoyenne pensée par et pour les citoyens. Pour preuve, le conseil d’administration du Syndicat des énergies renouvelables, qui vient d’être renouvelé, et qui le transforme en un syndicat patronal.

Nous nous contentons ici de reproduire le communiqué de presse :

Lire la suite

En France, nouveau cas de harcèlement d'Etat et de répression psychiatrique au Ministère de la Défense - Oct 2013

En France, nouveau cas de harcèlement d'Etat et de répression psychiatrique

Jacques Girardot a travaillé pour la Direction de l'armement au Ministère de la Défense dans le secteur de la vente des chars et missiles, au budget annuel de quatre milliards d'euros par an. La conscience professionnelle de Jacques Girardot va faire basculer sa vie du jour au lendemain à partir de 2011 en mettant les doigts dans un engrenage kafkaïen. « J'ai découvert des fraudes sur les appels d'offres de la part du Ministère de la Défense ». A travers cette épreuve, Jacques Girardot va dénoncer plus largement la situation de l’État français et son affaire révèle qu'en France, les citoyens peuvent se retrouver dans une telle situation.

Le harcèlement de l’État qu'il subit depuis 2011 l'a poussé à utiliser ses capacités analytiques d'informaticien pour comprendre la forme de société dans laquelle nous vivons. « L’État manipule les Français et les traumatisent pour les rendre aveugles et c'est son objectif », dit-il quand on l'interroge sur ce qu'il a découvert. « Les dépenses des Français pour la santé augmentent de plus en plus. La population française devient de plus en plus malade. Les gens deviennent complètement soumis et ne réagissent plus à rien », conclut-il.

« J'ai eu un an de harcèlement moral, un an de mise au placard où j'étais payé en restant chez moi. Je ne venais plus au travail. En février 2013, j'ai été licencié du Ministère de la Défense. »

Magouille du Ministère de la Défense. 

Lire la suite

Assassinat de Caroline Corvalan, journaliste de France TV, silence médiatique honteux - Oct 2013

Pourquoi ce silence médiatique sur le décès d’une jeune femme, dont les collègues, toujours si prompts aux oraisons funêbres fraternelles et à la difusion d’info morbide, n’ont étrangement pas parlé, pourtant le meurtre de Caroline Corvalan, n’est pas anodin, puisque cette jeune femme, a juste été démembrée et que juste son tronc a été retrouvé sous un trotoire parisien ... l’affaire pourrait déjà intéresser ses confrères, mais elle ne s’arrète pas là, puisque son appartement du 18eme arrondissement de Paris a été "visité" post mortem, son téléphone, sa tablette, y ont semble t’il été dérobé, mais pas un appareil photo que les services de la crime tente de faire parler.
http://www.varmatin.com/derniere-minute/lenigme-demeure-autour-du-meurtre-atroce-de-la-journaliste-cannoise.1437666.html

La presse étrangère en parle de l’Australie à la Russie, mais pas en France ou alors de façon nanométrique, il est vrai que sur France TV, il est préférable de parler du marché de bretigny les oies et de la fabrication de galettes dans le finistère, quand une petite rom ne tient pas la une et la France en halène pendant 400 ans.

Ce sujet est fait pour que ce meurtre ne reste pas dans l’ignorance cette jeune femme ne méritais pas un tel mépris de cette presse de plus en plus minable.

Source : http://www.youtube.com/watch?v=MjaVLGIJb1s


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×