député

Intervention du Député Sfia Bouarfa contre la ratification du TSCG - Déc 2013

Le carnet de Sfia Bouarfa - Accueil

Madame la Présidente,

Chers collègues,

    Je tiens d’abord à préciser que je m’exprime en mon nom propre et non au nom du groupe PS. Ce n’est pas une situation humainement facile, même si je suis persuadée que beaucoup de mes camarades partagent mes propos. J’ai la conscience tranquille.

En tant que députés bruxellois, nous sommes appelés aujourd’hui à adopter au pas de charge ce traité important. On peut se réjouir que le débat prenne enfin place, tout comme on peut déplorer que nous soyons le dernier parlement à ouvrir cette discussion pour la refermer aussi vite, bien trop vite !

Lire la suite

Un député européen dénonce le rôle scandaleux et mafieux de cette assemblée - Nov 2013

Un discours enflammé de l'eurodéputé Godfrey Bloom.

"... quand les gens se seront vraiment rendu-compte de qui vous êtes, il ne leur faudra pas longtemps pour prendre cette Chambre d'assaut et vous pendre. Et ils auront raison."

Lire la suite

Prostitution : les députés votent la pénalisation des clients et abrogent le délit de racolage passif instauré par Nicolas Sarkozy - Nov 2013

Voilà! Une poignée de députés a voté la pénalisation des clients qui iront voir des prostituées!

Seule une vingtaine de députés ont voté alors que dans ce pays, nous en avons quand même 577, où étaient les autres, en compagnie d'escort-girls ?

De plus, comme le signalent certains articles, lutter contre le client ne servira à rien car de toute manière, les réseaux mafieux seront toujours là, la traite continuera, et l’argent continuera à circuler sans atteindre la moindre caisse de l’état. (Merci aux Moutons Enragés)

prostitution-jpg-2174880-jpg_1900992

Le délit de racolage passif, instauré par Nicolas Sarkozy, a également été abrogé.

Lire la suite

Les députés socialistes reportent la reconnaissance du vote blanc après les élections municipales - Nov 2013

petition-img-9424

Il y a un an, je publiais un article intitulé « Un vote blanc enfin reconnu mais toujours non comptabilisé parmi les suffrages exprimés » .

Le 22 novembre 2012, les députés approuvaient en effet à l’unanimité la reconnaissance du vote blanc.

Dans cet article, j’expliquais que cette « reconnaissance » consistait en la comptabilisation distincte des votes blancs et nuls, de sorte que les résultats puissent désormais indiquer clairement le nombre de votes blancs. En revanche, je précisais que les votes blancs resteraient exclus des votes dits « exprimés » .

Aujourd’hui s’est tenue une nouvelle discussion en séance publique à l’Assemblée nationale à ce sujet.

Il s’agit de la seconde lecture du texte suite à son adoption avec modification du Sénat, le 28 février dernier.

Si le texte a du attendre neuf mois avant d’être réexaminé par les députés, c’est parce qu’il s’agit d’une proposition de loi formulée par le groupe UDI. Une seule journée par mois est consacrée à l’examen des propositions des groupes autres que le groupe majoritaire (Le blog les Cuisines de l’Assemblée nous en parle ici).

Pour comprendre l’enjeu des discussions qui se sont tenues aujourd’hui à l’Assemblée, il faut avoir en tête le calendrier électoral prochain.

Lire la suite

Censure des Nouveaux Chiens de garde à France Télévisions : son président interpellé par une députée (EELV) - Nov 2013

les-nouveaux-chiens-de-garde-.jpeg

Mercredi 20 novembre, Rémy Pflimlin, président de France Télévisions, était auditionné par les commissions des affaires culturelles et des finances de l’Assemblée nationale [1].

Nous reproduisons ci-dessous, avec son autorisation, la question que lui a posée à cette occasion Isabelle Attard, députée Europe Écologie–Les Verts du Calvados.

Rémy Pflimlin qui ne l’a pas fait lors de l’audition, s’est engagé à ce que France Télévisions réponde par écrit. Une réponse qu’Acrimed attend avec impatience…

"Monsieur Pflimlin, je ne sais pas quelle sera la durée de votre mandat comme PDG de France Télévisions. Je sais par contre pourquoi vous resterez célèbre bien au-delà. Votre plus beau titre de gloire, à mon avis, restera le refus, le blacklistage, le bannissement, du Harry Potter du documentaire, j’ai nommé : Les Nouveaux Chiens de garde, sorti en janvier 2012, réalisé par Gilles Balbastre et Yannick Kergoat, tiré d’un essai de Serge Halimi.

À ce jour, seule Canal Plus a diffusé Les Nouveaux Chiens de garde. À une heure tardive. Je précise que la direction ne l’a fait que sous la menace de résiliation des abonnés.

Dites-moi, monsieur Pflimlin. Comme moi, vous avez vu ce documentaire. Toute votre profession en a parlé, vous vous êtes forcément renseigné avant de le refuser. Quelle est la raison de la non-diffusion, par le service public, des Nouveaux Chiens de garde ?

Lire la suite

Les députés socialistes volent au secours des banques. L’amendement 536 a été rejeté - Nov 2013

banque assurance bdouin Les députés socialistes volent au secours des banques. L’amendement 536 a été rejeté.

« Mon véritable adversaire, c’est la finance », FH, 22 janvier 2012

Par Gérard Faure-Kapper sur son blog

Un scandale vient de passer inaperçu. De quoi s’agit-il ? 

Dans le projet de loi des finances 2014, le gouvernement socialiste a essayé de faire passer en douceur une modification du code de la consommation. 

En votant cette loi, les députés valident tous les contrats de prêt passés entre les banques et les personnes morales, commerçant artisans, etc… 

Et de fait, les députés socialistes créent une loi qui interdit à une entreprise d’attaquer sa banque devant les tribunaux.

C’est du jamais vu, aucune dictature au monde n’a jamais créé une tel privilège et n’a jamais réduit à l’esclavage toute une population.

Pourtant, des députés courageux ont fait valider un amendement qui annule cette disposition inique, infâme, scélérate, fasciste.

Lire la suite

Les députés rétablissent le cumul des mandats - Nov 2013

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a recadré certains députés cumulards.

Le Sénat avait voulu se débarrasser de l'interdiction pour un parlementaire d'exercer à partir de 2017 une fonction exécutive locale.

 Lors de la seconde lecture du projet de loi organique sur le non-cumul des mandats, les députés ont rétabli à une large majorité l'article premier qui dresse la liste des fonctions incompatibles avec le mandat de député ou sénateur : maire ou adjoint, président ou vice-président d'une intercommunalité, d'un conseil départemental ou régional, d'une société d'économie mixte, d'un établissement public local ou de "toute autre collectivité territoriale créée par la loi".

Le vote sur cette seconde lecture dans son ensemble aura lieu mercredi avant une nouvelle lecture par le Sénat. L'Assemblée aura ensuite le dernier mot, le texte devant être voté à la majorité absolue de ses membres. Sans surprise, les opposants au texte (UMP, UDI et radicaux de gauche) ont utilisé les mêmes arguments qu'en première lecture, principalement la nécessité d'un ancrage local, pour maintenir le cumul pratiqué par six parlementaires sur dix. "Vous allez créer des députés hors sol", a dit le député-maire UMP d'Altkirch (Haut-Rhin) Jean-Luc Reitzer. "Vous allez supprimer les députés de terrain", a ajouté son homologue du Touquet (Pas-de-Calais) Daniel Fasquelle".

Colère des députés non-cumulards

Lire la suite

Rejet des banques : le député belge Laurent Louis détruit sa carte de banque en plein Parlement - Nov 2013

Le député Laurent LOUIS dénonce la vente des parts de l'Etat dans BNP Paribas Fortis.

Pour le député, vu ce que rapportaient par an à la Belgique les parts que nous avions dans cette banque, près de 200 millions de dividendes par an, il est anormal voire frauduleux de vendre une telle poule aux œufs d'or pour faire seulement un bénéfice de 900 millions d'euros en one shot.

Une telle vente cache autre chose.

Soit elle cache une future grave crise financière que le gouvernement belge sait proche mais qu'il cache à la population soit elle démontre que le gouvernement ne répond plus qu'aux intérêts des banquiers et des riches actionnaires qui se cachent derrière.

En se retirant de BNP, ce sont les actionnaires actuels qui sont les grands gagnants, pas l'Etat belge !

Le député termine en donnant un conseil aux citoyens: retirer leur argent des banques.

Il ira même jusqu'à détruire sa carte bancaire en plein Parlement.

Lire la suite

Birgitta Jonsdottir, député islandaise: "Les démocraties dans lesquelles nous vivons ... ressemblent à des dictatures avec plusieurs chefs" Oct 2013

"Les démocraties dans lesquelles nous vivons sont tout sauf des démocraties car elles ressemblent plus à des dictatures avec plusieurs chefs"

Lire la suite

Intervention en Syrie -Discours du député George Galloway devant le Parlement britannique - Août 2013

Intervention très chaude de MR George Galloway, ce Jeudi 29 Août devant le Parlement britannique

George Galloway est né à Dundee, en Écosse, en 1954. Il rejoint le Parti travailliste à l’âge de treize ans.

En 1987, après un voyage à Beyrouth, il choisit de consacrer sa carrière à défendre la Palestine et le monde arabe.

Il est élu aux élections législatives de la même année député à la Chambre des communes dans la circonscription de Glasgow Hillhead.

En 2003, il s’oppose à la guerre en Irak à laquelle participe le Royaume-Uni, gouverné par le travailliste Tony Blair, et prend la présidence de l’association Stop the War Coalition. Il est exclu du Parti travailliste.

Aux élections générales britanniques de 2005, il est le seul député à la Chambre des communes du parti RESPECT The Unity Coalition, élu à Tower Hamlets dans la banlieue est de Londres.

Il s’oppose à la guerre au Liban en juillet 2006 entre Israël et le Hezbollah.


Intervention en Syrie -Discours de George... par rehearsais

Des députés européens s'énervent quand on les interroge sur la raison de leur présence furtive dans les locaux du parlement européen - Juin 2013

En 2009, une équipe de télé allemande filme l'enregistrement le vendredi matin des députés européens.

En gros, ils viennent signer leur présence (« pointer ») afin de toucher 284 euros pour la journée, avant de repartir illico. Ils ont déjà les valises à la main.

Malaise profond quand on les filme... A ne pas rater : la député verte allemande qui essaye désespérément de se planquer dans l'ascenseur (à 3′45).

Source : http://www.youtube.com/watch?v=4AmSIzWzXLs&feature=player_embedded

En 2013, Tom Staal, l’animateur hollandais de GeenStijl TV, s’est rendu aux parlements européens de Strasbourg et de Bruxelles en compagnie du député européen Daniël van der Stoep, également hollandais.

Dans cette vidéo, l’animateur dénonce les gaspillages que leur simple visite a permis de mettre en évidence. Par exemple, les expositions d’œuvres artistiques qui coûtent 20.000 euros par exposition, au cours desquelles le champagne est servi à volonté aux officiels visiteurs (aux environ de 3 :00).

« Je passais par là », explique l’un d’eux pour motiver sa venue. Comme presque tous ceux qui sont interrogés, il manifeste de la difficulté à mémoriser le nom de l’artiste dont les œuvres sont exposées.


Mais il y a pire : le cameraman surprend les évolutions étranges du député européen Miroslav Ransdorf, du Parti Communiste de Bohème et de Moravie, à, l’intérieur du bâtiment (aux environs de 5 :00).

Arrivé à 18h00, il en ressort seulement 5 minutes plus tard. Lorsque l’animateur lui demande pourquoi il ne ressort que 5 minutes plus tard, le député explique qu’il habite à proximité.

Et lorsque le journaliste insinue qu’il a pénétré dans le bâtiment uniquement pour pouvoir prétendre à son indemnité journalière de subsistance de 306 euro par jour de présence, le député s’emporte, il a des gestes brutaux vers le micro de l’animateur, et refuse de répondre.

L’animateur recueille encore plus d’animosité du député italien Raffaele Baldassarre du parti Il Popolo della Liberta, arrivé à 18H30.

Feignant initialement de ne pas comprendre les questions de l’animateur, il finit par s’en prendre physiquement à ce dernier.

Source : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=MPbNF1q_6tg

Dix députés ont demandé la fin de leurs privilèges, s’attirant ainsi les foudres de leurs collègues - Juin 2013

Les privilèges de nos chers députés

abolition privileges Les privilèges de nos chers députés

Dix députés ont donc demandé la fin de leurs privilèges, s’attirant ainsi les foudres de leurs collègues qui crient au buzz  et à  une campagne d’auto-promotion.

Coppé et Bartelone, à la  tête de la nomenklatura des indignés et créant une alliance sacrée UMP-PS pour le moins choquante, se sont offusqués de cet appel « populiste » qui les stigmatiserait et diviserait les français.

Honte à eux deux et aux autres  indignés à la petite semaine, eu égard aux privilèges dont effectivement ils bénéficient.

Lire la suite

Traité européen de stabilité : le député belge Laurent Louis dénonce un "coup d'état déguisé", une Europe à la sauce Goldman Sachs - 20 Juin 2013

Par le Traité européen de stabilité, l'Europe met en oeuvre une politique totalitaire et anti-démocratique qui soumet les parlements nationaux aux décisions de technocrates non élus qui défendent avant tout les intérêts de la finance mondiale et non les intérêts de la population...

Découvrez cet hold-up démocratique dont les journalistes ne parlent pas...

Source : http://www.youtube.com/watch?v=jhEsI5s0mjU&feature=player_embedded


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×