bush

Massacres au Congo : Obama, Bush et Clinton « devraient être emprisonnés pour crimes de guerre » - Oct 2013

3c170c13274e9cbdceefb58b13a41d6a article Obama, Bush et Clinton devraient être emprisonnés pour crimes de guerre

« Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton ont armé, financé et aidé les assassins de 6 millions de personnes dans l’est du Congo », insiste Glen Ford, rédacteur en chef de la BAR (« Black Agenda Report« ), qui les décrit comme des « criminels de guerre « .

Alors que le président du Libéria, Charles Taylor, a été accusé d’avoir encouragé le massacre de probablement 50.000 personnes en Sierra Leone, Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton ont armé, financé et protégé les assassins de six millions de personnes -120 fois plus de décès- dans l’est du Congo, où les alliés des américains, le Rwanda et l’Ouganda, sont impliqués dans le saccage  et l’assassinat en masse depuis 1996. 
C’est ce qu’affirme  Glen Ford , le rédacteur en chef de la BAR.

L’année dernière, le président du Libéria, Charles Taylor, a été condamné à 60 ans de prison pour crimes de guerre, pas dans son propre pays, mais dans la  Sierra Leone voisine, où la guerre civile a fait rage entre 1991 et 2002.

 La présidente du Liberia n’a pas été personnellement accusé d’assassiner en masse en Sierra Leone, ni même d’avoir ordonné que ces crimes soient commis.

Au lieu de cela, le ministère public a soutenu qu’il avait « incité » à commettre des crimes, afin de bénéficier de la vente de ce qu’on appelle les «diamants du sang».

La Cour a estimé que Taylor ne pouvait ignorer les crimes horribles commis par ses amis  rebelles dans le pays voisin, et était donc tout aussi coupable qu’eux.

Lire la suite

11 Sept 2001 : le film était un montage vidéo

En faisant une analyse détaillée du film de l’un des avions qui percute l’un des tours, on peut voir que l’aile de l’avion passe derrière l’immeuble voisin pendant une fraction de seconde. Il s’agit donc bien d’un montage vidéo du type Jurassic Park.

Source : http://linformationnationaliste.hautetfort.com/archive/2013/09/13/911-le-film-etait-un-montage-video-5164456.html

De même, la pénétration de l'avion dans la tour WTC est douteuse, pas de débris ni de reflet ni d'ombre sur les parois

11 sept : John Kerry admet que l'effondrement de la 3è tour WTC7 était une démolition contrôlée - Juin 2013

Source : http://www.youtube.com/watch?v=iHKgMssSIEk

Mais... Combien de temps faut-il pour installer des explosifs dans un immeuble pour le faire effondrer ?

Et de plus cet immeuble était en flamme (sans raisons justifiées à ce jour) !

Voici un témoignage de Danny JOWENKO, un expert en démolition contrôlée. Il donne son avis sur l'effondrement du WTC n°7, la troisième tour à s'être effondrée ce jour là sans même avoir été percutée par un avion. Danny JOWENKO est interviewé sur l'effondrement de cette tour sans savoir qu'elle s'était effondré l'après-midi des attentats du 11 Septembre...

Et où sont les images du Pentagone ???

Lire la suite

11 Septembre 2001 : où sont passés les médias ? - Sept 2013

Chaque année, le 11 septembre est l’occasion de se souvenir des attentats de 2001 aux États-Unis et de commenter largement leurs conséquences. Pour des raisons autant idéologiques que commerciales (à grand renfort d’images spectaculaires, l’audience est assurée), les grands médias s’en donnent à cœur joie pour rappeler au monde que la « guerre contre le terrorisme » n’est pas terminée et qu’il faut redoubler de vigilance – et de mesures coercitives – pour assurer la sécurité des populations occidentales.

Néanmoins, cette année, il semblerait qu’un certain nombre de médias aient choisi d’évoquer le « terrorisme islamiste » de manière légèrement plus discrète. Peu de sujets dans les grandes chaînes de télévision traditionnelle, quelques évocations sporadiques sur les chaînes d’information ou dans les médias en ligne... La plupart se sont contentés de commenter ou de simplement diffuser les cérémonies de commémoration, et notamment celle du président Obama.

Syrie, retraites, starlettes dénudées : une actualité foisonnante a-t-elle éclipsé ce moment de « mémoire » ? Peu probable, tant les médias, depuis 2001, ne manquent que très peu d’occasions de désigner sans relâche l’inhumanité de leur diable moderne, al-Qaïda. Le temps de l’oubli est-il arrivé, les populations se désintéressant progressivement d’événements de plus en plus éloignés ? Très peu probable également, car ce serait oublier deux facteurs : a) nous vivons une époque où un « devoir de mémoire » très sélectif nous impose de commémorer sans relâche les événements fondateurs de la puissance impériale ; b) grâce au travail réalisé notamment sur Internet, on observe en réalité un accroissement du nombre de personnes s’intéressant au 11 Septembre, et donc une audience potentiellement assurée si les grands médias voulaient bien aborder le sujet – ne serait-ce qu’en tentant une fois de plus de diaboliser à grands coups de termes épouvantails ceux qui remettent en cause la version officielle.

Hasardons une explication : il devient de plus en plus compliqué pour les porte-parole médiatiques de l’empire de faire le grand écart à la fois lexical et idéologique pour, d’un côté, dénoncer l’incarnation de la « barbarie » que fut al-Qaïda par l’intermédiaire des 19 « terroristes » pirates de l’air et de leur chef Ben Laden, tout en soutenant, d’un autre côté, les « rebelles » en Syrie, qui tentent d’y installer la « démocratie » par décapitation et en criant « Allah akbar ! »...

Mais qu’à cela ne tienne : pour remédier à cette énième faillite médiatique, la plupart des curieux indécis iront se renseigner sur l’Internet, accélérant d’autant la perte de crédibilité des clercs fauteurs de guerre et la progression de l’enquête sur les véritables causes du 11 Septembre. Afin de participer à ce mouvement d’assainissement du paysage médiatique, voici donc la première partie du documentaire 11 Septembre : le nouveau Pearl Harbor, mis en ligne hier par Reopen911 et dont les deux prochaines parties seront bientôt disponibles :


11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor (1/3) par ReOpen911

Lire la suite

Nouveau sondage : la moitié des américains ne savent pas qu’une troisième Tour s’est effondrée le 11 Septembre 2001 - Sept 2013


Version française de l’affiche de la campagne ReThink911

 REOPEN911


Un nouveau sondage révèle qu’une majorité d’américains est ouverte aux théories alternatives sur le 11/9

  • Une personne interrogée sur deux a des doutes sur la version officielle du gouvernement concernant les attentats du 11-Septembre. 
  • Après avoir vu la vidéo sur l’effondrement du bâtiment 7 du World Trade Center, 46 % des sondés soupçonnent qu’il a été causé par une démolition contrôlée.

Pour le 12ème anniversaire du 11-Septembre, un nouveau sondage national, réalisé par la société YouGov (ndt : YouGov est un important institut de sondage britannique indépendant) révèle qu’un américain sur deux doute de la version officielle du gouvernement sur les attentats du 11-Septembre. Et après avoir vu la vidéo de l’effondrement du bâtiment 7, 46% soupçonnent qu’il s’agit d’une démolition contrôlée. Le bâtiment 7, un immeuble de 47 étages, s’est effondré sur lui-même en fin d’après-midi le 11-Septembre.

Le sondage a été financé par ReThink911, une campagne mondiale de sensibilisation lancée le 1er septembre dernier. Cette campagne est matérialisée par un panneau de 16m de haut à Times Square [Manhattan, New York] et par des affiches apposées dans les rues et dans les transports publics de 11 autres villes, tous posant la même question : "Saviez-vous qu’une troisième tour s’est effondrée le 11/9 ?" 

Ce sondage révèle notamment que :

  • 38% des américains ont des doutes sur la version officielle concernant le 11-Septembre, 10 % n’y croient pas du tout et 12 % ne sont pas sûrs.
  • 46%, presque un sur deux, ne savent pas qu’une troisième tour s’est effondrée ce jour là. Parmi ceux qui sont au courant de l’effondrement du bâtiment 7, seul 19% connaissent son nom.
  • Après avoir vu la vidéo de l’effondrement du bâtiment 7 :

46% sont certains ou soupçonnent qu’il a été causé par une démolition contrôlée, comparé à 28 % qui pensent que les incendies en sont la cause et 27% qui ne savent pas.

Seuls 21% des sondés sont opposés à une nouvelle enquête sur l’effondrement du bâtiment 7 contre 41%, presque deux fois plus, qui la réclament.

 Vidéo présentée aux 1194 sondés :

Lire la suite

11 septembre : des millions d’Américains n’y croient plus - Sept 2013

 Chacun le sait, on ne saurait trop se méfier des sondages ; néanmoins, lorsque ceux-ci sont commandés par des grands médias d’information généralement peu enclins à déplaire au pouvoir politique et qu’ils révèlent un état de l’opinion aussi inattendu qu’embarrassant, on aurait bien tort de ne pas leur accorder du crédit.

Selon un sondage New York Times/CBS News réalisé en octobre 2006, seuls 16 % des Américains croient que l’administration a dit la vérité sur les attentats du 11 septembre, 53 % croient que le gouvernement cache quelque chose et 29 % que, dans l’ensemble, la version officielle est une fable.

Vous me direz que 2006 c’est vieux, certes, sauf que depuis, aucun grand média américain ne s’est hasardé à interroger les citoyens sur ce sujet. Allez savoir pourquoi.

Il est vrai que depuis lors, les théories conspirationnistes ont envahi la toile. Plus de 40 millions de références Google pour les seuls mots « 9/11 conspiracy », et au vu des commentaires et des petits « j’aime » qui accompagnent généralement chaque vidéo ou article, le débat entre partisans et adversaires de la version officielle semble avoir très largement tourné à la déroute en rase campagne des premiers. Aussi, il n’est pas étonnant que, dans un pays comme la France où la pensée politiquement incorrecte est tout de suite diabolisée, le sujet soit subitement devenu tabou, à partir de l’année 2005, suite à deux ou trois débats publics.

Pourquoi donc ces théories ont-elles un tel succès ?

Lire la suite

11 Septembre 2001 : Un coup d’état américain

Loose Change – An American Coup, est un documentaire qui replace les attentats du 11-Septembre dans leur contexte historique et les compare à d’autres opérations sous faux-drapeaux (False Flag) comme l’incendie du Reichtag en 1933, qui catapulta Hitler vers la dictature, ou encore l’incident du Golfe du Tonkin qui plongea les USA dans la guerre du Vietnam, montrant ainsi que les complots et les opérations de dissimulation ont structuré l’histoire récente des États-Unis, les amenant à une politique étrangère toujours plus impérialiste et guerrière.


11-Septembre : Un coup d'état américain / Loose... par Rudy-D


11-Septembre : Un coup d'état américain / Loose... par Rudy-D


11-Septembre : Un coup d'état américain / Loose... par Rudy-D


11-Septembre : Un coup d'état américain / Loose... par Rudy-D

Qui a inventé les faux appels téléphoniques depuis les avions du 11 Septembre 2001 ? - 11 Sept 2013

Les appels téléphoniques, passés par les passagers des avions détournés le 11-Septembre, ont enflammé notre imaginaire.

Ils sont la base des récits sur la manière dont les attentats ont été réalisés.

Pourtant, douze ans plus tard, les experts du 9/11 Consensus Panel ont montré qu’ils n’ont jamais existé.

JPEG - 25.7 ko

Lire la suite

Un ancien officier de l’armée accuse la CIA d’avoir entravé la collecte de renseignements avant le 11 septembre 2001 - Janvier 2013.

En offrant de nouvelles révélations sur le rôle qu’a joué la CIA dans l’arrêt de l’infiltration d’Al-Qaïda par les services de renseignement militaires, le Lieutenant colonel Anthony Shaffer rejoint la liste grandissante des responsables gouvernementaux qui accusent l’ancien Directeur de la CIA, Georges Tenet, d’avoir menti aux enquêteurs fédéraux et de porter une part de responsabilité dans les attentats du 11-Septembre.
 
Un ex-agent secret décoré travaillant pour le Pentagone apporte de nouvelles révélations sur le rôle qu’a joué la CIA dans l’arrêt du célèbre programme militaire Able Danger, qui est sensé avoir identifié cinq des pirates de l’air sur le sol américain plus d’une année avant les attentats.


Le Directeur de la CIA de l’époque, George Tenet, avant sa déposition
devant la commission d’enquête sur le 11-Septembre, le 14 avril 2004.

Lire la suite


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site