banque

Grande victoire pour les socialistes, la loi qui amnistie les banques pour les emprunts toxiques est définitivement passée - Déc 2013

Les banques deviennent inattaquables grâce à nos chers politiques, impunité totale!

Mais pouvions-nous réellement s’attendre à autre chose?

Elles ont bien été protégées dans d’autres scandales, comme le Libor par exemple…

C’est clair, l’ennemi de Hollande, c’était bien la finance, la nôtre, pas celle des banques !

scandale-banques-libor

Malgré les protestations unanimes des français de tous bords, malgré le refus du Sénat, la loi amnistiant les banques pour les emprunts toxiques est définitivement passée.
Cette victoire contre le peuple français est la victoire des 320 députés socialistes et verts dont les noms suivent.
C’est surtout la victoire d’un homme, Christian ECKERT, rapporteur de la commission, députés des banquiers et, occasionnellement du nord de la Meurthe et Moselle.
Depuis le début il s’est battu comme un lion pour défendre les financiers, niant même le fait que les professionnels pouvaient avoir des problèmes avec leurs banques.
Un amendement annulant cet article 60 criminel avait été adopté.
Seul, il a réussi à le faire annuler.
Le Sénat, écœuré de ces privilèges données aux banques, a refusé en bloc la loi.
Christian ECKERT l’a finalement refait adopter.

Lire la suite

En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants - Déc 2013

Les représentants de l'Union européenne ont décidé de mettre à contribution les épargnants à partir de 2016. 

clip image001 thumb7 En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants

Après la ponction des épargnants chypriotes cette année et l'idée émise par le FMI d'une supertaxe de 10% sur le patrimoine, l'Europe vient d'entériner la participation des déposants au renflouement des banques en cas de crise grave. 

L'accord, scellé mercredi 11 décembre, est passé relativement inaperçu, alors qu'il pourrait être d'une importance capitale pour les épargnants. 

Lire la suite

Presque le seul pays du monde occidental à le faire : l'Islande condamne les dirigeants de la banque Kaupthing à 5 ans de prison - Déc 2013

Hreidar Mar Sigurdsson, l'ancien CEO de la Banque islandaise Kaupthing, et Sigurdur Einarsson, l’ex-président de son conseil, vont passer 5 ans derrière les barreaux, a décidé la Cour de Reykjavik.

Ils ont été accusés de fraude et manipulation de marché dans une affaire qui se rapporte à la prise de participation de 5% du capital de la banque, seulement quelques jours avant sa mise en faillite, par le Cheikh Mohammed Ben Khalifa Ben Hamad Al Thani du Qatar.

islande4

L'Islande est quasiment le seul pays du monde occidental à avoir lancé des poursuites au pénal contre les dirigeants qui ont dirigé les 3 plus grosses banques qui se sont effondrées en ruinant le pays, alors que leur total de bilan combiné dépassait le décuple de l'économie du pays.

Lire la suite

Escroqueries en bande organisées au Parlement européen : Banques, la spoliation des déposants est décidée, un accord historique ! Déc 2013

"Dans la plus grande opacité, sans tambour, sans trompette, les fonctionnaires européens viennent d’instituer la possibilité et même l’obligation de spolier les déposants auprès des banques en cas de faillite ou de difficultés.

La difficulté se définissant comme une crise systémique.

Par exemple, une chute de 40% des marchés financiers comme celle que l’on a connue en début de crise pourra, et même peut-être devra, déclencher le processus.

michel-barnier-spoliation-deposants

C’est en effet un accord historique infâme et scélérat.

Il a été obtenu sous la conduite du Français « de droite » Michel Barnier ; lequel Michel Barnier est assisté de son conseiller spécial, l’ancien communiste rédacteur du Programme Commun de la Gauche, l’économiste communiste Philippe Herzog.

Comme quoi il y a quand même des convergences qui ne sortent pas simplement du cerveau embrumé des commentateurs.

Lire la suite

Charles Paperon : « On a devant nous des puissances financières pires que le fascisme » - Déc 2013

  impôts taxes

Nous retranscrivons ici les propos de Charles Paperon, ancien combattant de la France libre, lors de l’Assemblée générale de Solidarité & Progrès, le 16 novembre 2013.

Invité d’honneur, M. Paperon partageait la tribune avec Jacques Cheminade, Gérard Faure-Kapper, Mohammed Bouznada, Eugène Perez et Bill Roberts, avec qui il a co-signé la Déclaration des Six contre l’oligarchie financière adoptée par ce jour-là.

Lire la suite

Retour sur l’arrestation de Marthe Hanau, la banquière des années folles

Marthe Hanau (1er janvier 1886 à Paris - 14 juillet 1935 à la prison de Fresnes) était une femme d’affaires qui fut impliquée dans un important scandale financier.

Elle est surnommée « la banquière des années folles ».

Lire la suite

L’amnistie financière (ou comment les responsables de la crise échappent aux poursuites) - Déc 2013

banksters1 Lamnistie financière (ou comment les responsables de la crise échappent aux poursuites)

Article de Paul Jorion sur son blog

Dans un article daté du 12 novembre, intitulé : Why Have No High Level Executives Been Prosecuted In Connection With The Financial Crisis ?, le juge américain Jed Rakoff pose la question de savoir pourquoi aucun banquier n’a été poursuivi à la suite de la crise des subprimes, huit cent d’entre eux l’ayant été, par exemple, dans le sillage de la crise des Savings and Loan, les caisses d’épargne américaines, au milieu des années 1990.

Le juge Rakoff souligne qu’il y aura bientôt prescription pour les faits commis et rappelle que le rapport de la commission consacrée aux subprimes : la Financial Crisis Inquiry Commission, évoquait des faits de fraude pas moins de 157 fois.

Alors que s’est-il passé ? Pourquoi cette absence flagrante d’inculpations? Rakoff formule trois hypothèses.

Lire la suite

Europe : manipulation de taux interbancaires et amendes records, certes, mais qu'en est-il réellement (Libor) - Déc 2013

 La Commission européenne a annoncé mercredi avoir infligé des amendes d'un montant total de près de 2,5 milliards de dollars à six banques pour entente illicite sur le marché des produits dérivés financiers.

Les institutions financières concernées sont Citigroup, Deutsche Bank, Royal Bank of Scotland, JPMorgan, Société générale et le courtier RP Martin.

Le montant de l'amende atteint 1 milliard pour Deutsche Bank et 646,5 millions pour la Société générale.

Les institutions financières sanctionnées sont accusées d'avoir manipulé les taux interbancaires Libor, Euribor et Tibor, qui servent de référence pour la fixation des prix ou des rémunérations de centaines de milliers de milliards d'euros d'actifs et de produits financiers dans le monde entier, parmi lesquels des prêts immobiliers ou des produits dérivés.

« Ce qui est choquant, dans les scandales du Libor et de l'Euribor, ce n'est pas seulement la manipulation des indices de référence, qui mobilise les régulateurs financiers du monde entier, mais aussi la collusion entre des banques qui sont censées se faire concurrence », déclare le commissaire à la Concurrence, Joaquin Almunia, cité dans un communiqué.

La procédure se poursuit à l'encontre du Crédit agricole, de HSBC et de JPMorgan, précise la Commission.

Mais en réalité, de qui se moque-t-on ?

Le scandale du Libor aurait rapporté des milliers de milliards de dollars aux banques, ces amendes sont elles vraiment dissuasives ?

Pas étonnant que beaucoup de personnes se méfient ouvertement  des banksters.


Liborgate - Un scandale de 350 000 milliards de... par rikiai

Pour mémoire également, le procès Pecora dans les années 30 sur les responsabilités bancaires de la crise de 1929 :


1933 Commission Pecora contre les banksters par rikiai

Lire la suite

L’histoire de la Banque de France - Nov 2013

L’HISTOIRE DE LA BANQUE DE FRANCE

La banque de France est créée le 18 janvier 1800, c’est une société au capital de 30 millions de francs souscrite par le premier consul Napoléon, des membres de son entourage et les plus riches familles françaises. Les 200 actionnaires les plus importants en constituent l’assemblée générale. En contrepartie de son privilège d’émettre la monnaie de la nation, la banque de France assure gratuitement le service de caisse du trésor et consent à des avances à l’état lorsque la situation des finances publiques l’exige.

En 1936, le gouvernement du front populaire donne aux pouvoirs publics des moyens d’intervention plus directe dans la gestion de la banque. Sur les 20 conseillers du conseil d’administration, 2 sont nommé par l’assemblé général, un par le personnel et 17 désignés par l’état.

En 1945, la banque de France est nationalisé, et se voit attribué un rôle de service public. Le capital de la banque est transféré à l’état le 1er janvier 1946. 

Lire la suite

Les députés socialistes volent au secours des banques. L’amendement 536 a été rejeté - Nov 2013

banque assurance bdouin Les députés socialistes volent au secours des banques. L’amendement 536 a été rejeté.

« Mon véritable adversaire, c’est la finance », FH, 22 janvier 2012

Par Gérard Faure-Kapper sur son blog

Un scandale vient de passer inaperçu. De quoi s’agit-il ? 

Dans le projet de loi des finances 2014, le gouvernement socialiste a essayé de faire passer en douceur une modification du code de la consommation. 

En votant cette loi, les députés valident tous les contrats de prêt passés entre les banques et les personnes morales, commerçant artisans, etc… 

Et de fait, les députés socialistes créent une loi qui interdit à une entreprise d’attaquer sa banque devant les tribunaux.

C’est du jamais vu, aucune dictature au monde n’a jamais créé une tel privilège et n’a jamais réduit à l’esclavage toute une population.

Pourtant, des députés courageux ont fait valider un amendement qui annule cette disposition inique, infâme, scélérate, fasciste.

Lire la suite

Les Etats européens ont versé 1600 milliards d'euros d'aides (13% du PIB de l'Union européenne) aux banques depuis la crise - Nov 2013

Cette somme représente 13% du PIB de l'Union européenne. 

Les aides d'Etat accordées au secteur financier dans l'Union européenne se sont élevées au total à 1.600 milliards d'euros entre le début de la crise en octobre 2008 et fin décembre 2011 selon un document publié vendredi par la Commission européenne.

Cette somme représente 13% du PIB de l'UE, selon le tableau de bord des aides d'Etat portant sur 2011.

La grande majorité, soit 67%, était constituée de garanties publiques sur le financement des banques. 

billet2

Lire la suite

Un banquier (BNP) à Bercy: nouvel exemple d’une pratique répandue - Nov 2013

Considéré comme le numéro deux de BNP Paribas, François Villeroy de Galhau est annoncé à la direction du Trésor par Le Monde et Le Canard Enchainé. Un nouvel exemple des liens étroits entre les banques et l’administration.

bercy-souhaite-une-reforme-du-pel

Pour mener à bien la réforme fiscale annoncée par Jean-Marc Ayrault, le directeur général de BNP Paribas François Villeroy de Galhau va être nommé directeur du Trésor à la place de Ramon Fernandez, selon Le Monde, qui confirme ainsi des informations avancées par le Canard Enchainé.

Un nouvel exemple d’une spécificité bien française où banques, administration et cabinets politiques ont toujours fait bon ménage. Souvent énarques et/ou inspecteurs des finances, ils sont nombreux à effectuer la navette entre ces trois mondes étroitement liées.
Ci-dessous les derniers transferts les plus marquants :

François Villeroy de Galhau, BNP Paribas

Lire la suite

Ce que les médias ne vous ont pas dit à propos de la guerre 14-18

s-14-18.jpg Les Médias ne vous expliqueront jamais que si la Première Guerre mondiale a duré aussi longtemps, c'est parce que Banque de France avait calculé qu'en en cas d'enlisement, les stocks d'or de la France ne lui permetteraient de faire la guerre qu'une année environ.

Et regardez bien comme "la grande boucherie" a été mise en place par les banquiers: à partir d'août 1914, la Banque de France a cessé de convertir les billets de banque des Français en pièces d'or, SANS LES PREVENIR A L'AVANCE.

En effet, depuis l'arrivée de Napoléon, la France était au Standard Or.

La planche à billets a permis aux militaires et surtout aux usines d'armement de faire la guerre à l'infini.

Des centaines de milliers de gamins de 20 ans mourront découpés en tranches des deux côtés du front grâce à l'usage EXCLUSIF de la monnaie de singe. Avant quand la caisse était vide, il y avait rempli repli...

Lire la suite

Rejet des banques : le député belge Laurent Louis détruit sa carte de banque en plein Parlement - Nov 2013

Le député Laurent LOUIS dénonce la vente des parts de l'Etat dans BNP Paribas Fortis.

Pour le député, vu ce que rapportaient par an à la Belgique les parts que nous avions dans cette banque, près de 200 millions de dividendes par an, il est anormal voire frauduleux de vendre une telle poule aux œufs d'or pour faire seulement un bénéfice de 900 millions d'euros en one shot.

Une telle vente cache autre chose.

Soit elle cache une future grave crise financière que le gouvernement belge sait proche mais qu'il cache à la population soit elle démontre que le gouvernement ne répond plus qu'aux intérêts des banquiers et des riches actionnaires qui se cachent derrière.

En se retirant de BNP, ce sont les actionnaires actuels qui sont les grands gagnants, pas l'Etat belge !

Le député termine en donnant un conseil aux citoyens: retirer leur argent des banques.

Il ira même jusqu'à détruire sa carte bancaire en plein Parlement.

Lire la suite

« La dette : l’une des arnaques les plus ingénieuses de manipulation sociale jamais créée ! » - Nov 2013

La dette existe depuis bien longtemps.

Cependant, peu d'entre nous en connaissent l'origine. Actuellement on parle beaucoup de la dette publique que les citoyens et pays doivent s'efforcer de rembourser.

Elle est apparue à cause de nombreux facteurs complexes.

Mais il existe un grand facteur qui a amorcé celle-ci.

Elle ne fera que s'alourdir si on ne change pas radicalement de système bancaire.

Tout d’abord il est intéressant de nous poser ces questions suivantes :

Lire la suite

Le naufrage du Lyonnais, banque publique dirigée par un inspecteur des Finances, sera soldé par l’Etat (4,5 milliards d’euros) - Nov 2013

Le gouvernement a décidé d'anticiper le remboursement d'une dette de 4,5 milliards d'euros liée à la faillite du Crédit Lyonnais en empruntant en décembre sur les marchés financiers, a-t-on déclaré dimanche à Bercy, confirmant une information du Parisien Dimanche.

"C'est une dette résiduelle qui remonte à 1995 et qui était due au 31 décembre 2014. Comme actuellement les conditions sont historiquement bonnes pour emprunter, ils ont décidé de le faire dès maintenant", a-t-on expliqué à Reuters.

Selon Le Parisien Dimanche, un article du projet de loi de finances rectificative pour 2013 autorisera l'Agence France Trésor à emprunter sur les marchés financiers.

Le naufrage de l'établissement public dans les années 90 aura coûté près de 15 milliards d'euros à l'Etat français.

Ci-dessous : un historique du Crédit Lyonnais (pas un mot de Bernard tapie sur cette affaire)

Lire la suite

Abus bancaire : "Cher Crédit Mutuel..." Lettre ouverte à ma banque - Nov 2013

Parce que parfois on a envie de dire tout haut ce qu'on pense tout bas...

Cette vidéo n'est pas faite pour me faire plaindre mais plutôt pour mettre en avant les exagérations d'un système bancaire malsain et démontrer que comme disait Coluche : "plus t'es pauvre, plus tu paies"

Logique ...

Lire la suite

BNP Paribas, la banque d’un monde qui pollue davantage ? Oct 2013

« Responsable », mais pas coupable de contribuer au dérèglement climatique ?

BNP Paribas s’est engagée depuis quelques mois dans une campagne médiatique visant à soigner son image de banque responsable, soucieuse de l’environnement et du climat.

Parallèlement, elle continue imperturbablement à financer des méga-projets fortement émetteurs de gaz à effet de serre, notamment dans le secteur du charbon.

Hypocrisie qui lui vaut aujourd’hui une nomination au Prix Pinocchio 2013.

Lire la suite

Des documents secrets du FMI révèlent un accord inique contre la Grèce - Oct 2013

grece 1 Des documents secrets du FMI révèlent un accord inique contre la Grèce

Le procès-verbal des réunions du Conseil d’administration du FMI tenues en mai 2010, rendus publics seulement maintenant, montrent qu’un bon nombre des délégués savaient à l’époque que le « sauvetage » de la Grèce, objet des débats de ces réunions, était en réalité un renflouement des banques européennes, qu’il était voué à l’échec et qu’il ravagerait l’économie grecque.

Près du tiers des membres du Conseil, représentant plus de 40 pays non européens, avaient formulé des objections majeures lors de cette réunion. Mais toutes avaient été ignorées par les États-Unis et la plupart des pays européens, qui ont pu faire passer l’approbation du programme du fait qu’ils comptent pour plus de la moitié des droits de vote du FMI.

Lire la suite

Nouvelle amende record de 4 milliards de dollars pour JP Morgan - Oct 2013

jpmorgan Nouvelle amende record de 4 milliards de dollars pour JP Morgan

La banque d’affaires américaine JP Morgan devrait payer une amende de 4 milliards de dollars à la FHFA, un régulateur de prêts immobiliers aux Etats-Unis, selon le Wall Street Journal. L’organisme accuse l’établissement d’avoir vendu entre 2006 et 2007 des titres dérivés de prêts hypothécaires risqués (les fameux subprimes) à des milliers d’investisseurs.

Une amende record de 4 milliards de dollars. La banque d’affaires américaine JP Morgan Chase va verser 4 milliards de dollars (2,9 milliards d’euros) à la FHFA (Federal Housing Finance Agency), un régulateur des prêts immobiliers aux États-Unis, selon un article du Wall Street Journal, publié vendredi 18 octobre.

Cette amende serait donc inférieure aux 6 milliards de dollars qui étaient initialement réclamés par la FHFA.

L’organe accuse JPMorgan d’avoir trompé les organismes de refinancement para-publics, Fannie Mae et Freddie Mac, en leur vendant avant la crise de 2008 des titres dérivés de prêts hypothécaires risqués (les fameux subprimes).

Lire la suite

Karen Hudes, lanceuse d’alerte de la Banque mondiale, révèle comment l’élite mondiale dirige le monde - Oct 2013

Karen Hudes est diplômée de la Yale Law School et elle a travaillé dans le département juridique de la Banque mondiale depuis plus de 20 ans.

En fait, quand elle a été congédiée pour avoir dénoncé la corruption à l'intérieur de la Banque mondiale , elle occupait le poste de Conseillère Senior.

Elle était dans une position unique pour voir exactement comment l' élite mondiale dirige le monde , et les informations qu'elle révèle maintenant au public sont absolument stupéfiantes .

Selon Hudes , l'élite utilise un noyau très serré des institutions financières et des méga -sociétés pour dominer la planète.

Le but est le contrôle.

Ils veulent nous asservir tous à la dette , ils veulent asservir tous nos gouvernements à la dette, et ils veulent tous nos politiciens accros aux énormes contributions financières qu'ils canalisent dans leurs campagnes .

Puisque l'élite détient aussi toutes les grandes sociétés de médias, les grands médias ne nous informent jamais de ce secret : il ya quelque chose de fondamentalement mauvais dans la manière dont notre système fonctionne.

Rappelez-vous, ce n'est pas une " théorie du complot " qui dit ces choses.


'est une avocate -instruite à Yale- qui a travaillé à l'intérieur de la Banque mondiale depuis plus de deux décennies.

Le résumé qui suit de son curriculum provient directement de son site ...

Lire la suite

Pour l’ancien banquier Jean-Michel Naulot, les gouvernements ont capitulé devant les lobbys bancaires - Oct 2013

Banquier pendant 37 ans, Jean-Michel Naulot dénonce dans son dernier ouvrage à paraître jeudi « Crise financière : pourquoi les gouvernements ne font rien » (Seuil) l’incurie des politiques qui ont cédé devant les lobbys bancaire.  

La loi bancaire est une coquille vide (…) et sur la taxe sur les transactions financières au niveau européen, on apprend au printemps dernier que les négociateurs français demandent une division par 10 de la taxe !


les matins - Europe et Etats-Unis secoués par... par franceculture

Marinaleda : utopie démocratique ou rempart contre la finance folle ? Sept 2013

Marinaleda (Andalousie, 2800 habitants) ou la démocratie participative pour mieux résister à la crise qui frappe durement l'Espagne.

Le maire de la commune (depuis 1979) M. Juan Manuel Sánchez Gordillo, ainsi que des habitants, nous font découvrir cette expérience alternative unique.

Comment Marinaleda, enclave anticapitaliste où règne la démocratie directe, résiste-t-elle à la crise ? Rencontres.

"Pas de chômeurs, pas de promoteurs. Collectivisation des terres et des moyens de production.

Et la démocratie, la vraie, la directe ! C’est tout ce dont nous parlons depuis fort longtemps.

C’est ce dont parlent également les Indignés espagnols.

Il y a un endroit où cela fonctionne depuis 1978. C’est le village de Marinaleda."

Ce deuxième volet de la série "Carnet d’utopies" nous emmène en Espagne, à Marinaleda, petit village d’Andalousie qui développe depuis des années un système social et politique à contre-courant du modèle prédominant.
Un document signé Michel Mompontet, Antoine Morel et Mathilde Rougeron.

Alors que l’Espagne bat des records de chômage et d’expulsions, à Marinaleda, le chômage est à moins de 5% et tous les habitants sont propriétaires de leur logement contre un remboursement de quinze euros par mois. A la tête de ce village d’irréductibles, un maire qui est en train de devenir un exemple de rébellion pour des milliers d’Espagnols.

Laurent Louis soutient Bruno Boulefkhad - Septembre 2013

Il y a deux semaines, le comité de soutien STOP USURE, en soutien à Bruno Boulefkhad, a demandé d'envoyer une lettre à la Société Générale pour exiger l'abolition des frais bancaires.

Continuez de le faire. Il ne s'agit pas d'une pétition.

Comme le dit si bien Marion Sigaut : « L'étude de l'histoire m'a fait comprendre que quand les foules sont anonymes, elles n'existent pas. Quand émergent de la foule des noms, des prénoms, des identités, des personnes, à ce moment-là, la vision des choses change. C'est comme ça que cela se passe ; il ne s'agit pas ici d'une pétition (...) sortons de l'anonymat, impliquons-nous, c'est capital. »

Source : http://www.youtube.com/watch?v=TrNW-pCgSyY

Le complot du système « Octogon » : Où est donc passé l’or du IIIe Reich ?

En 1944, prévoyant la défaite, deux marchants d’armes et affairistes nazis cachent de fortes sommes d’argent en Suisse pour le compte des services secrets de la SS.

Après la guerre, les deux aventuriers rapatrient le trésor caché pour financer la toute jeune CDU.
Anciens nazis et agents américains créent alors un réseau de corruption et de financement politique occulte, Octogon, qui exploite les ventes d’armes à l’armée allemande pour détourner de fortes commissions vers les caisses noires de la CDU et financer les campagnes de Konrad Adenauer.

L’affaire devient publique en 1956, et provoque la constitution d’une commission d’enquête parlementaire.
Mais ce n’est pas l’heure de la vérité.

Après plusieurs suicides et disparitions suspectes de témoins, l’enquête se termine dans la confusion.
Les affaires peuvent donc continuer… Jusqu’à la démission d’Helmut Kohl. - See more at: http://nemesistv.info/video/NS1746RNWS4G/le-systeme-octogon#sthash.uVTdByO2.dpuf
En 1944, prévoyant la défaite, deux marchants d’armes et affairistes nazis cachent de fortes sommes d’argent en Suisse pour le compte des services secrets de la SS.

Après la guerre, les deux aventuriers rapatrient le trésor caché pour financer la toute jeune CDU.
Anciens nazis et agents américains créent alors un réseau de corruption et de financement politique occulte, Octogon, qui exploite les ventes d’armes à l’armée allemande pour détourner de fortes commissions vers les caisses noires de la CDU et financer les campagnes de Konrad Adenauer.

L’affaire devient publique en 1956, et provoque la constitution d’une commission d’enquête parlementaire.
Mais ce n’est pas l’heure de la vérité.

Après plusieurs suicides et disparitions suspectes de témoins, l’enquête se termine dans la confusion.
Les affaires peuvent donc continuer… Jusqu’à la démission d’Helmut Kohl. - See more at: http://nemesistv.info/video/NS1746RNWS4G/le-systeme-octogon#sthash.uVTdByO2.dpuf

En 1944, prévoyant la défaite, deux marchands d’armes et affairistes nazis cachent de fortes sommes d’argent en Suisse pour le compte des services secrets de la SS.

Après la guerre, les deux aventuriers rapatrient le trésor caché pour financer la toute jeune CDU.
Anciens nazis et agents américains créent alors un réseau de corruption et de financement politique occulte, Octogon, qui exploite les ventes d’armes à l’armée allemande pour détourner de fortes commissions vers les caisses noires de la CDU et financer les campagnes de Konrad Adenauer.

L’affaire devient publique en 1956, et provoque la constitution d’une commission d’enquête parlementaire.
Mais ce n’est pas l’heure de la vérité.

Après plusieurs suicides et disparitions suspectes de témoins, l’enquête se termine dans la confusion.
Les affaires peuvent donc continuer… Jusqu’à la démission d’Helmut Kohl.

Source : http://nemesistv.info/video/NS1746RNWS4G/le-systeme-octogon#sthash.uVTdByO2.dpbs

Débat animé par Jean-Michel Meurice suite à la censure de Arte.

Scandale : de grands partis allemands, après-guerre, ont été financés par le trésor nazi.
Arte bloque depuis trois ans la diffusion d’un film, Le Système Octogon, réalisé par Jean-Michel Meurice.

En s’appuyant sur des archives allemandes, suisses et américaines, il établit un lien entre le trésor caché des nazis en Suisse et au Liechtenstein et le financement occulte de la CDU, le grand parti conservateur qui, avec Konrad Adenauer, domina le paysage politique allemand pendant les deux décennies qui suivirent la Seconde Guerre mondiale - See more at: http://nemesistv.info/video/837D66Y86GM7/le-systeme-octogon-de-jean-michel-meurice#sthash.L99buqv6.dpuf

Débat animé par Jean-Michel Meurice suite à la censure de Arte.

Scandale : de grands partis allemands, après-guerre, ont été financés par le trésor nazi.
Arte bloque depuis trois ans la diffusion d’un film, Le Système Octogon, réalisé par Jean-Michel Meurice.

En s’appuyant sur des archives allemandes, suisses et américaines, il établit un lien entre le trésor caché des nazis en Suisse et au Liechtenstein et le financement occulte de la CDU, le grand parti conservateur qui, avec Konrad Adenauer, domina le paysage politique allemand pendant les deux décennies qui suivirent la Seconde Guerre mondiale.

Source : http://nemesistv.info/video/837D66Y86GM7/le-systeme-octogon-de-jean-michel-meurice#sthash.L99buqv6.dpbs

Le Trésor américain accusé d’avoir vendu le monde aux banquiers - Août 2013

Lorsqu’il a obtenu ce mémo [PDF], l’écrivain et journaliste d’investigation américain Greg Palast « n’arrivait simplement pas à y croire ». Selon lui, ce document – qu’il affirme authentique – est digne des pires théories complotistes :

« A la fin des années 1990, les hauts fonctionnaires du Trésor américain ont conspiré en secret avec une petite cabale de gros bonnets du secteur bancaire pour tailler en pièces la régulation financière dans le monde entier. »

Greg Palast ne précise pas comment il a authentifié le document, mais avec sa longue carrière d’enquêteur pour des cabinets d’audit anti-trust et anticorruption, et de nombreuses investigations pour la BBC, The Observer et The Guardian, il ne fait aucun doute que ses preuves sont solides.

Une cabale politico-financière

Lire la suite

Un Russe prend la banque à son propre jeu - Août 2013

Si elles sont tout à fait légales, certaines pratiques des banques peuvent sembler à la limite du racket. Fatigué de cet état de fait, un Russe a décidé de jouer un mauvais tour à l’un de ces organismes bancaires. Aura-t-il gain de cause ? L’avenir nous le dira. Récit de ses aventures.

Dmitry Agarkov, un Russe de 42 ans excédé après avoir reçu une publicité pour une offre de crédit à la limite du vol pur et simple, s’est lancé le défi un peu fou de prendre cette banque – Tinkoff Credit Systems, pour ne pas la nommer – à son propre jeu. L’homme a ainsi scanné le document, modifié les termes du contrat par de nouveaux largement en sa faveur – un taux d’intérêt à 0%, un crédit illimité, aucun frais de dossier et de grosses indemnités en cas de modification ou de rupture dudit contrat. Et la banque l’a accepté sans mot dire.

Notre homme a ainsi pu jouir de sa carte de crédit fort avantageuse pendant deux ans avant que la banque ne l’annule et décide de lui réclamer 1 363$ de charges, intérêts et autres frais de paiements en retard. Le tribunal a, depuis, décidé que le contractant ne devait finalement rembourser que sa balance négative, soit 575$.

Agarkov pousse désormais le vice en attaquant la banque et en réclamant 727 000$ pour non-respect des termes du contrat. La banque, elle, hurle à la fraude. Le mot de la fin pour ses représentants, si fréquemment emprunté d’ordinaire par le souscripteur : « Nous n’avons pas lu [le contrat]. » Qui aura finalement gain de cause?

Irlande: comment les cadres de l’Anglo Irish Bank ont dupé le gouvernement pour le convaincre de se porter au secours de la banque - 25 Juin 2013

Le peuple irlandais qui a sacrifié sa souveraineté et des milliards d’euros, s’est réveillé hier avec la gueule de bois, compte tenu des révélations de l’Independent.

Le journal a publié l’enregistrement sonore d’une conversation téléphonique entre deux cadres de haut niveau de l’Anglo Irish Bank, John Bowe, qui dirigeait le service des marchés de capitaux, et le directeur du département de banque de détail, Peter Fitzgerald.

Au cours de la conversation, Bowe, qui a participé aux négociations avec la banque centrale pour le sauvetage de l’Anglo Irish Bank, lui raconte en riant comment l’équipe de direction de la banque a convaincu le gouvernement de se porter à son secours pour des milliards d’euros, n’hésitant pas à employer des chiffres fantaisistes pour s’assurer de son accord (Fitzgerald n’avait pas participé à ces tractations).

L’enregistrement provient du propre système téléphonique de la banque et il date du cœur de la crise financière de 2008.

Lire la suite


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site