Depuis 10 ans, la Justice refuse de juger Daniel Legrand, acquitté d'Outreau - 21 Juin 2013

film-choc-affaire-outreau-1-sur-5"Affaire d'Outreau : Daniel Legrand fils doit-il être jugé une nouvelle fois ?", titrait France 3 Nord Pas de Calais ce jeudi. Un titre mensonger: Daniel Legrand fils n'a encore jamais été jugé pour les faits dont il est question. Quels faits? Des agressions sexuelles sur des gamins de la famille, commises alors qu'il était mineur. Le dossier est au frigo depuis près de 10 ans, il y aura donc bientôt prescription.

 Pas de chance pour la vérité officielle de l'affaire Outreau, qui décidémént se fissure de partout: il se trouve quelques personnes, dont l'association Innocence en Danger, pour demander que la justice fasse enfin son travail.

C'est dans le magazine Le Point que l'info est sortie: "Dans un courrier recommandé en date du 12 juin 2013, adressé au premier président et au procureur général de la cour d'appel de Douai, Innocence en danger, une association spécialisée dans la protection des enfants contre toute forme d'abus sexuels, réclame la comparution de l'un des protagonistes, Daniel Legrand fils, 31 ans, devant une cour d'assises des mineurs. Un procès que l'institution judiciaire aurait volontairement oublié jusqu'à aujourd'hui".

Les faits en question auraient été commis entre 1997 et 1999, quand Legrand était encore mineur, si bien qu'il devait être jugé par un juge des enfants. Mais, depuis l'affaire Outreau, pas question de mettre en cause les acquittés. Du coup, le procès de Legrand n'a jamais eu lieu. Entre temps pourtant, Legrand a été condamné pour trafic d'héroïne, cocaïne et cannabis, importés de Belgique. Malgré les 250.000 euros d'indemnités qu'il a perçus (les enfants victimes d'Outreau, eux n'ont touché que 30.000€), Legrand fils n'a pas financé d'études, il est devenu agent d'entretien et dealer (il avait 130 grammes d'héroïne quand il a été attrapé).

Si on lit l'article de France 3, on comprend que les avocats de Legrand et des acquittés tentent de faire l'amalgamme entre ces faits "familiaux" et les faits de l'affaire Outreau, dans un autre contexte et à une autre époque. Hors, il s'agit bien de deux affaires différentes, avec des victimes différentes.

Parce que quand la justice a commencé à lever le lièvre de l'affaire Outreau, qui verra finalement 12 enfants reconnus victimes en appel, et deux couples coupables, notamment de proxénétisme, il se trouve qu'on est tombé sur des affaires connexes.

legrandAu sujet du traitement "médiatique" de l'affaire Outreau, Bernard de la Villardière, qui a produit le documentaire de Serge Garde "Outreau, l'autre vérité", a expliqué : "Outreau est enfin une insulte faite à notre intelligence. Sa couverture médiatique démontre jusqu’à l’absurde comment les médias peuvent devenir des canards sans tête qui courent dans tous les sens, capables de gober n’importe quoi pourvu que cela alimente la fabrique aux émotions et la machine à scandale. Comme le dit Jean-Michel Decugis du Point, on est passé dans cette affaire de ' l’hystérie de la culpabilité à l’hystérie de l’innocence' ".

Quand un autre journaliste, Jacques Thomet, a proposé le livre de sa contre enquête sur Outreau à Stéphane Durand Soufflant, chroniqueur judiciaire au Figaro et chef des chroniqueurs judiciaires de France, qui a d'ailleurs co-écrit le livre d'Eric Dupont Moretti "Bête Noire" (ajoutons que Moretti était l'avocat de "la boulangère", l'une des acquittées d'Outreau), eh bien Durand Soufflant n'en a même pas voulu.

Pour lui, c'est probablement cela "informer ses lecteurs". D'ailleurs, la "proximité" entre les avocats des acquittés et les journalistes a été remarquée déjà à l'époque du procès.

La contre enquête de Jacques Thomet n'a pas essuyé de plaintes, et il révèle les rouages d'une procédure qui a abouti à deux vérités judiciaires contradictoires: 17 acquittés d'un côté, 12 victimes officielles et quatre coupables de l'autre.

Enfin, bref.

v2-RTR1AAUYEn cherchant un tout petit peu sur Internet, on tombe sur cette affaire de meurtre d'enfant dont avait parlé Daniel legrand fils non seulement à France 3, mais aussi au juge Burgaud et à l'expert psychologue. Ce qu'a décrit Legrand, c'est l'arrivée d'une petite fille belge avec un homme inconnu, son viol par un des quatre coupables, en présence de trois des acquittés, d'une autre coupable et des enfants du couple. La petite fille criait, alors elle a été frappée, et cela lui a été fatal.

Le 4 janvier 2002, il a écrit à Burgaud: "je vais vous faire ces révélations car je ne supporte plus de garder cela au fond de moi. Mais je ne voudrais pas endosser la mort d’une fillette alors que je n’ai été que simple témoin. En effet fin 1999 je me trouvais chez les XXXX, quand XXXX et un vieux monsieur sont arrivés accompagnés d’une petite fille de 5 à 6 ans, et soi disant Belge d’après XXXX. Je crois que le vieil homme aussi Belge connaissait l’enfant, car elle lui tenait toujours la main. Le vieil homme a abusé de la petite mais la petite hurlait et c’est là que XXXX l’a battue à mort à la tête. Il avait même filmé mais après ce drame il a débobiné la bande de la cassette et l’a détruite "

Bizarrement, la même scène est racontée sous des angles différents et avec le même déroulement par trois autres témoins.
On a cherché le corps de l'enfant à l'endroit désigné mais on n'a rien trouvé (comme c'est étonnant quand ces fouilles sommaires ont lieu des mois après le début de l'enquête), et on a refermé le dossier du meurtre de la petite fille.

Chérif Delay, quant à lui, a décidé de s'accuser d'un autre meurtre d'enfant, qu'il aurait été obligé de commettre, mais l'affaire a été classée sans suite. Cette fillette qu'il a été forcé de tuer à coups de bêche est encore une autre victime potentielle de l'affaire Outreau.

Comme l'a dit Jacques Thomet, il est question de cinq meurtres dans le dossier. Aucun n'a été investigué, faute de temps et de moyens. Ou d'envie, peut-être.

article_2701-LIL03-LAVIERPour finir, je ne peux m'empêcher de revenir sur le cas des Lavier, jugés il y a un an et condamnés pour avoir maltraité deux de leurs enfants. Ils ne sont pas passés loin de la corruption de mineur, la faute à ces vidéos privées dans lesquelles les adultes s'exhibent devant les gamins. Heureusement, un vice de procédure opportun a permis de leur rendre les enfants. Mais, ils ont bien reconnu des "gestes déplacés" sur les enfants. No comment.

Et là encore, l'affaire était familiale: les deux frères de Franck Lavier comparaissaient avec le couple. Et une de leurs filles, reconnue victime et qui s'est rétractée après être retournée vivre chez eux, était également présente et bientôt mejuere. Enfin, le couple n'a pris que du sursis, comme s'ils ne pouvaient pas être envoyés en prison, comme s'ils étaient définitivement acquittés à vie pour tous les crimes et délits qu'ils pourraient commettre.

"Le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) a estimé que, si ces derniers faits étaient moralement répréhensibles, l'infraction pénale n'était pas constituée car la volonté de corrompre les mineurs n'était pas prouvée. Quatre proches du couple Lavier, également poursuivis pour corruption de mineurs, ont été eux aussi relaxés", nous expliquait Le Nouvel Obs.

 --------------------

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ni la justice, ni les médias, ne sont pressés de faire la lumière sur les acquittés, au point qu'on est face à une véritable obstruction. Pourquoi? Fainéantise? Carriérisme? Corruption? Toutes les hypothèses sont possibles. Outreau, contrairement à ce que pensent les gens si mal informés par des journalistes au rabais, est une affaire tentatculaire, dont toutes les issues sont loin d'avoir été examinées.

Il s'agit purement et simplement d'une imposture, qui sert aujourd'hui à décrédibiliser systématiquement la parole des enfants victimes. Outreau, en réalité, est un véritable drame national, passé sous silence.

Source : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/06/21/27477318.html

pédophile Outreau acquitté Legrand Daniel juger justice


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×