Ces très chères autoroutes financées par l'Europe - Juillet 2013

L'UE a investi 65 milliards d'euros dans les routes européennes depuis 2000.

La Cour des comptes européenne s’est penchée sur les milliers de kilomètres de route cofinancés par l’UE depuis 2000.

Conclusion: bien plus d’autoroutes qu’il n’en faut, dont certaines, en Espagne, coûtent une fortune.


Le terme "autres" fait référence à l’ensemble des autres Etats membres de l’UE,
à l’exception du Luxembourg et du Danemark, pour lesquels aucune dépense
liée aux routes n’a été enregistrée

Bizarrement, l'Allemagne touche bien plus d'aides que la France selon ce graphique.

En Europe, les bâtisseurs de routes ont les yeux plus gros que le ventre. C’est la conclusion principale de la Cour des comptes européenne, qui a sélectionné 24 projets routiers cofinancés par l’Union européenne depuis 2000 pour en éplucher les comptes et les résultats.

L’enjeu? Vérifier que les crédits alloués par Bruxelles au secteur routier sont efficacement dépensés. Il faut dire qu’il s’agit d’une ligne pesant lourd dans le budget européen: 65 milliards d’euros pour la période 2000 à 2013. Au total, l’UE a cofinancé environ 8.000 projets pour quelque 75.000 km de routes en Europe.

 Le rapport n’en a gardé qu’une bonne vingtaine, qui concernent, pour un budget total de 3 milliards d’euros tout de même, quatre pays: l’Allemagne, la Pologne, la Grèce et l’Espagne. Quatre pays qui ont bénéficié à eux seuls de plus 60% des fonds de cofinancement européen.

Amour immodéré des autoroutes

Les projets sont donc souvent surdimensionnés, critique la Cour des comptes, et font notamment la part trop belle aux autoroutes, au détriment des routes express ou des routes nationales à deux voies. La Cour note ainsi que

Les autoroutes ont été privilégiées là où des routes express auraient permis de répondre aux besoins. Sur 19 projets, 14 ont enregistré un trafic inférieur aux attentes."

Résultat, le rapport coût-efficacité n’est pas au rendez-vous. Car bâtir les choses en grand a un coût : le kilomètre d’autoroute coûte en moyenne 11 millions d’euros, contre 6,2 pour le kilomètre de route express.

Dépassement de budget: l’Espagne à toute vitesse

Les quatre pays étudiés ne sont pas égaux dans l’excès. Et la Cour épingle un cas à part: l’Espagne. Elle est le troisième pays de l’UE en termes de dotation depuis 2000, avec 8,5 milliards d’euros de fonds européens pour ses routes, derrière la Pologne (17,7 milliards) et la Grèce (9 milliards).

Elle est surtout la moins scrupuleuse dans la dépense. Le coût moyen des six autoroutes espagnoles analysées (trois en Andalousie, trois en Estrémadure) a ainsi été deux fois plus élevé que celui des six allemandes.

La Cour a calculé le coût total, le coût total de construction et le coût de construction des chaussées par millier de mètres carrés de route. Les projets contrôlés en Allemagne présentaient le coût le plus bas par millier de mètres carrés dans ces trois catégories. Rien n’indique que les coûts de main-d'œuvre puissent expliquer cette différence ».

A titre d’exemple, le coût moyen du kilomètre de route divisé par le trafic moyen journalier annuel (TMJA) est plus de quatre fois plus élevé en Espagne qu’en Allemagne…

Source : http://democratie-reelle-nimes.over-blog.com/article-ces-tres-cheres-autoroutes-financees-par-l-europe-119136113.html

Pologne Espagne Europe financée autoroute chère


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×