Armes chimiques, nucléaires : Vladimir Poutine : « Israël aussi doit être désarmé » - Sept 2013

poutine6Après le tacle sur Obama avec la proposition de mettre l’arsenal chimique syrien sous le contrôle de l’ONU évitant la guerre, Vladimir Poutine lance un nouveau tacle.

Cette fois sur Israël et son arsenal nucléaire, qui doit être également désarmé.

S’exprimant lors d’une rencontre avec des experts russes et internationaux à Valdaï (nord-ouest de la Russie), le chef du Kremlin a souhaité « rappeler » que l’arsenal chimique de la Syrie était apparu comme une « alternative » à l’arme nucléaire israélienne, ajoutant qu’Israël n’avait « pas besoin » de cette arme.

« Je ne peux pas assurer à 100 % que nous réussirons à mener à son terme le plan de démantèlement des armes chimiques syriennes, mais tout ce que nous avons vu ces derniers jours inspire confiance sur le fait que c’est possible et que ce sera le cas », a déclaré M. Poutine.

« La Syrie s’est dite prête à adhérer, et se considère déjà comme adhérente de la convention internationale sur l’interdiction des armes chimiques », a-t-il souligné, en saluant ces « pas concrets » de Damas.M. Poutine a par ailleurs qualifié de « provocation habile » l’attaque chimique commise le 21 août près de la capitale syrienne.

Création Dedko "Un air de déjà-vu"

Création Dedko « Un air de déjà-vu« 

« Nous avons toutes les raisons de croire que c’est une provocation habile », a déclaré M. Poutine, en affirmant notamment que de vieux obus de fabrication soviétique, qui ne sont plus utilisés par l’armée syrienne, figuraient dans ce dossier.« Nous n’avons en Syrie aucun intérêt particulier pour lequel nous essayons d’y maintenir le gouvernement en place », a souligné le chef de l’État russe, ajoutant qu’en s’ingérant dans la situation autour de la Syrie, la Russie s’appliquait tout simplement à affirmer les principes du droit international.

En liant les armes chimiques syriennes à celles nucléaires d’Israël, il a opté pour une prise de position inattendue  avant de réclamer le Moyen-Orient exempt  des armes nucléaires.  Selon l’AFP, M. Poutine a déclaré que la Syrie avait développé des armes chimiques « comme une alternative» aux armes nucléaires d’Israël.

Poutine vient de glisser une nouvelle quenelle à l’empire américano-sioniste. On attend toujours la remise du prix Nobel de la Paix 2013 au président russe.

Source : http://www.chaos-controle.com/archives/2013/09/28/28106526.html

Poutine arme chimique Israel nucléaires Vladimir désarmé


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site